Travel Safe

Conseils pour voyager en toute sécurité Dernières nouvelles
Un chef dresse un plat

Haltes gastronomiques sur le chemin de Compostelle

none

La bonne cuisine : une raison de plus pour faire le chemin de Compostelle


Le chemin de Compostelle est l’un des pèlerinages les plus anciens et réputés du monde. Il s’agit d’une véritable expérience de développement personnel destinée à mieux se connaître et rencontrer d’autres pèlerins. Faire le chemin de Compostelle est aussi un voyage gastronomique à travers des villages connus pour leur cuisine. C’est l’occasion de goûter des spécialités traditionnelles qui méritent d’être dégustées dans le calme, en se laissant porter par les saveurs. Sur ce parcours, vous entendrez certainement dire plus d’une fois : On mange si bien dans le Nord !Pour vous guider dans votre choix de plat à chaque endroit, voici les « haltes gastronomiques » et leurs recettes « phare ». Nous ferons surtout référence aux régions parcourues par le chemin français, le plus traditionnel et celui passant par l’intérieur des terres sur plus de 700 kilomètres. Dans chaque région, vous pourrez reprendre des forces dans des auberges proposant des menus pour les pèlerins, dans des restaurants de luxe... Tous proposent de délicieuses recettes.

  • Gastronomie de Navarre : asperges, poivrons de piquillo et artichauts

    Navarre

    L’une des variantes du chemin français débute à Roncesvalles. Si vous passez en Navarre, vous découvrirez « la capitale mondiale des légumes ». Cette phrase ne vient pas de nous, mais du célèbre chef Ferrán Adriá. On y trouve des produits tels que les artichauts de Tudela, les poivrons de piquillo ou les asperges de Navarre, qui ouvrent l’appétit de n’importe qui. Sans parler de certains de ses fromages, comme l’Idiazabal ou celui de Roncal. Après manger, vous verrez qu’il est typique de boire un verre d’une liqueur aromatique appelée patxaran.

  • Jambon de Teruel

    Aragon

    L’autre variante du chemin français débute à Somport. En Aragon, l’agneau ou le jambon de Teruel sont quelques-uns des produits les plus connus et sont très souvent au menu des restaurants. En dessert, la fameuse pêche de Calanda fait partie des possibilités.

  • Gastronomie de La Rioja : vin rouge, morue et pommes de terre façon Rioja

    La Rioja

    Parmi ses plats emblématiques, l’on retrouve la morue et les pommes de terre façon Rioja oules côtelettes aux sarments de vigne. Mais cette région est surtout réputée pour ses vins reconnus à l’échelle internationale. Une bonne façon de les déguster est de se rendre dans une bodega offrant un menu dégustation ou, si vous avez le temps, de s’inscrire à un cours.

  • Cochon rôti de Ségovie

    Castille-León

    Le chemin français passe par trois régions de Castille-León, de véritables paradis pour les amateurs de viande. D’abord Burgos, où le rôti d’agneau et le boudin sont plus que recommandés, accompagnés d'un délicieux vin Ribera del Duero. Puis Palencia, où en plus de l’agneau, vous pourrez commander un ragoût de crabes ou des cailles mijotées. Enfin, à León, les voyageurs repartent ravis du botillo, de la cecinaou ducocido maragato.

  • Gastronomie galicienne : poulpe, tarta de Santiago, coquilles Saint-Jacques

    Galice

    Le pèlerinage est terminé ! Une gastronomie remplie de tentations vous attend : le poulpe « á feira », le jambonneau au brocoli-rave, l’empanada, le cocido galicien, les poivrons de Padrón, la tarta de Santiago et les fruits de mer frais comme les pétoncles, étrilles, coquilles Saint-Jacques (aviez-vous remarqué que la coquille Saint-Jacques est le symbole du chemin de Compostelle ?). Sa boisson typique, la queimada, offre une expérience très curieuse. Sa préparation nécessite un rituel spécial au cours duquel une conjuration est récitée pour éloigner les mauvais esprits. À Saint-Jacques-de-Compostelle, bien manger est presque aussi important que visiter la cathédrale

Ces plats font partie des plus connus du chemin français, même si pour arriver à Saint-Jacques-de-Compostelle, d’autres variantes existent comme le chemin du Nord, qui traverse des régions possédant des gastronomies également réputées, comme lePays basque, les Asturies et la Cantabrie.