Travel Safe

Conseils pour voyager en toute sécurité
Des « torrijas » avec de la glace

Cuisine traditionnelle – Friandises et recettes de la Semaine sainte

none

La Semaine sainte est l’une des fêtes les plus traditionnelles d’Espagne. Elle est célébrée avec une grande ferveur. À cette occasion, les pâtisseries se garnissent de friandises. Des « torrijas », « monas de pascua », « bartolillos » (beignets à la crème), « pestiños » (beignets au sésame et au miel), « buñuelos » (beignets) et de nombreuses autres friandises que vous pouvez savourer en Espagne entre mars et avril débordent des vitrines des pâtisseries. Lisez la suite pour découvrir leur élaboration et leur origine. P.S. : Pendant la Semaine sainte, nous ne nous alimentons pas uniquement de friandises. Nous vous proposons également quelques plats typiques de cette période de l’année.

TORRIJAS – Un goûter parfait pendant un après-midi de processions à l’occasion de la Semaine sainte

La Semaine sainte est une tradition, son dessert le plus connu également. Les « torrijas » plongent leurs racines sans doute dans la pâtisserie de couvent. On trempait le pain dur dans du lait et du miel pour le ramollir et lui donner de la saveur.  Les ingrédients et la forme des « torrijas » vous rappelleront sans doute d’autres desserts, mais celles-ci sont différentes et très espagnoles : elles sont frites dans de l’huile d’olive. Avant de les déguster, on les saupoudre de sucre ou on les trempe dans du sirop, du miel ou du vin.Il s’agit du dessert le plus typique de la Semaine sainte. Mais on apprécie tellement cette friandise sucrée et fondante, qu’on la déguste aussi au petit-déjeuner ou au goûter. Nous vous recommandons d’ailleurs d’expérimenter l’une de nos coutumes : aller voir défiler les processions et faire une halte pour savourer une délicieuse « torrija ».

« Torrijas »

MONA DE PASCUA – La friandise du lundi de Pâques

Il s’agit de la pâtisserie par excellence de la Semaine sainte sur pratiquement toute la côte méditerranéenne d’Espagne. Il en existe deux versions, très connues l’une et l’autre. D’une part, la recette traditionnelle de la région de Valence et de Murcie. Il s’agit d’une pâte briochée sucrée et couronnée d’œufs durs. D’autre part, la recette la plus connue en Catalogne, dans laquelle des œufs et de jolies figures en chocolat ornent la brioche. D’ailleurs, de nombreuses vitrines de pâtisseries se transforment littéralement en musées du chocolat et exposent de surprenantes créations.Vous pourrez déguster la « mona » pendant toute la Semaine sainte, principalement dans les régions des Baléares, de Catalogne, de Valence et de Murcie. Mais selon la tradition, on la mange le lundi de Pâques. Elle symbolise la fin du carême et se déguste très souvent en famille, car la coutume veut que grands-parents ou parrains et marraines en offrent à leurs petits-enfants ou neveux et nièces.

« Mona de Pascua »

PESTIÑOS, BUÑUELOS, LECHE FRITA, FLORES DE CUARESMA, etc. - une pâtisserie pour chaque jour

Outre la « torrija » et la « mona de Pascua », la Semaine sainte est l’occasion de préparer de nombreuses autres friandises. La majorité d’entre elles sont de petites bouchées composées de farine frite et de miel (par exemple, les « pestiños », très populaires en Andalousie), de sucre (comme les « buñuelos ») ou fourrées à la crème (comme les « batolillos », friandises de Madrid par excellence). Vous pourrez également déguster une friandise en forme de fleur, élaborée avec une délicate et croustillante pâte frite et ornée de sucre et de chocolat (bien qu’on la voie dans toute l’Espagne, c’est une spécialité de Castille-La Manche, Castille-et-León, d’Estrémadure et de Galice) ou encore les « roscos » de Semaine sainte, élaborés avec de l’anis (un grand classique à déguster tout en regardant défiler les processions en Andalousie). Au nord de l’Espagne, pendant ces fêtes, on préfère la « leche frita » (lait frit).

« Leche frita »

DES PLATS QUI SE DÉGUSTENT À LA CUILLÈRE – Des recettes traditionnelles typiques de la Semaine sainte

Pendant la Semaine sainte, selon la tradition catholique, la consommation de viande est limitée. De nombreux restaurants proposent des recettes traditionnelles ne contenant pas de viande. Nous vous recommandons deux plats très populaires : le « potaje de vigilia » et la « sopa castellana » ou « sopa de ajos » (soupe à l’ail). Le premier se compose de légumes secs, d’épinards, d’un œuf dur et de morue. Le second, présent surtout au nord de l’Espagne et en Castille-et-León, se déguste en général à l’aube du Vendredi saint.

Soupe castillane
Plus d’infos sur...