Travel Safe

Conseils pour voyager en toute sécurité Dernières nouvelles
Toits maison Pampelune

La Navarre de la « Fiesta » d’Hemingway

Navarra

Pampelune et d’autres endroits qui ont séduit le chroniqueur de voyages


Une valise, un livre et la découverte de rues inconnues jusqu’alors. Le plaisir d’admirer une végétation nouvelle. Suivre les effluves d’arômes secrets. Ressentir l’émotion d’un spectacle auquel nous n'avons jamais assisté mais vers lequel la littérature de voyages nous transporte irrémédiablement... Pampelune a servi de décor au roman Le soleil se lève aussi (ou Fiesta) du célèbre écrivain Ernest Hemingway (1899-1961). D’autres endroits en Espagne ont également suscité son admiration. Son carnet de voyage, qui passe par la NavarreLa Rioja et le Pays basque est intéressant à plus d’un titre et nous invite à découvrir les paysages décrits au fil des pages.

Amateur des Sanfermines

L’idéal est de se procurer un exemplaire imprimé du carnet de voyage, disponible dans les offices de tourisme des trois régions traversées par ce parcours à la fois touristique et littéraire. Le carnet présente des dessins et des phrases de l’écrivain, des plans et d’autres curiosités vous orientant vers les meilleurs chemins, restaurants, hébergements, paysages, etc. La Navarre et les fêtes de San Fermín sont au cœur des cahiers d’Hemingway. Ce prix Nobel américain était un grand amateur de la tradition taurine, à tel point que depuis sa première visite à Pampelune en 1923, il a assisté pendant neuf ans à ces fêtes qui attirent chaque année des milliers de voyageurs du monde entier. Le parcours emmène les visiteurs auprès d'endroits et de monuments de la ville faisant référence à cet écrivain et journaliste. Mentionnons notamment la sculpture en bronze grandeur nature dans l’élégant café Iruña, le monument en granit de 8 000 kilos à son effigie devant les arènes, et la chambre 217 du Gran Hotel La Perla, où il se logeait pour assister aux encierros depuis le balcon surplombant la rue Estafeta. L’itinéraire passe également par des communes situées à proximité, comme Burguete, Aribe, Lekunberri et Yesa.

« El Rincón de Hemingway » dans le café Iruña, Pampelune

L’empreinte du prix Nobel dans La Rioja

Ernest Hemingway a décrit les paysages de La Rioja dans un autre roman : « The Dangerous Summer ». Sa prose est marquée par son passage dans des endroits tels que la Sierra de la Demanda, Haro y Ollauri, Calahorra, la région de la Rioja Baja et la capitale, Logroño. Une fête populaire importante, celle de San Mateo, a également attiré son attention, tout comme les excellents vins de la région.La citation suivante nous plonge dans l’intensité des émotions vécues par le chroniqueur lors de sa visite : « Le talent consiste en la façon dont on vit la vie ». Ainsi, les cahiers d’Hemingway laissent des espaces vierges où le voyageur est invité à rédiger ses impressions sur les endroits visités. L’objectif consiste à encourager la capacité d’observation du voyageur, sur le modèle des ouvrages rédigés par l’auteur, de façon à ce qu’il s’imprègne de la culture des lieux qu’il découvre.

Vignobles de la Rioja Alta

« Manger avec Hemingway » au Pays basque

Les récits passionnants d’Hemingway, qui reçut également le prix Pulitzer, ne sont pas dénués de références gastronomiques. Il convient de les explorer avec appétit. À cette fin, le guide « Manger avec Hemingway » présente plus d’une centaine de recettes ainsi que 44 restaurants du Pays basque, de Navarre, d’Aragon et de La Rioja que l’écrivain a visités. Hemingway aimait également pêcher dans le fleuve Bidassoa, contempler le littoral basque, nager dans la baie de la Concha et se détendre à Donostia - Saint-Sébastien.Mentionnons également son intérêt pour le cyclisme, l’un de ses sports favoris, et notamment le Tour du Pays basque. Cette course passait par les trois provinces de Biscaye, d’Alava et de Guipuscoa, ce qui lui permit de découvrir de nombreux autres endroits tels que Zumaia, Zarautz ou Bermeo. Cet éminent représentant de la littérature contemporaine de la première moitié du XXe siècle a laissé une empreinte indélébile dans la région, à tel point que des gîtes ruraux s’en sont inspirés et que des visites guidées lui sont consacrées, comme celle de Kanala, avec vue sur la ria de Mundaka, et celle de la réserve de biosphère d’Urdaibai.

Mosaïque de photos sur la gastronomie du Pays Basque
Plus d’infos sur...