Travel Safe

Conseils pour voyager en toute sécurité
Pèlerin à vélo arrivant à Castrojeriz (Burgos)

Le chemin de Compostelle à bicyclette

none

Parcourir le chemin de Compostelle à vélo est une option choisie par de plus en plus de pèlerins. La plupart des parcours sont très bien balisés et vous permettront de vous orienter facilement. Vous apprécierez le cyclotourisme et vous vivrez une expérience différente sur le chemin de Compostelle. Si vous êtes prêt à vous lancer dans l’aventure sur deux roues, vous vous posez certainement ces questions

Quel vélo choisir ?

La meilleure option est un vélo tout-terrain le plus léger possible. Un VTT semi-rigide est plus adapté qu’un VTT tout-suspendu. Si vous choisissez un vélo de route, vous serez limité sur certains itinéraires et devrez faire un détour par la route pour continuer.Quoi qu’il en soit, il est essentiel que les pneus soient en parfait état et que l’ensemble du mécanisme soit correctement graissé et réglé. De plus, essayez de ne jamais utiliser des équipements ou du matériel totalement neuf pour faire le chemin, car vous serez plus à l’aise avec un équipement déjà adapté.

Pèlerin à vélo dans les champs de Castille-et-Léon

Quelles sont les affaires indispensables à emmener ?

Pour vous, un casque, des vêtements confortables pour pédaler (le lycra est le tissu habituellement recommandé), des chaussures appropriées, un gilet réfléchissant, un imperméable avec des bandes réfléchissantes, des gants, des lunettes de soleil et une protection solaire.Pour votre vélo, un kit de base avec des outils pour les éventuelles pannes et des rustines, des clés, de la colle, un liquide anti-crevaison, de la graisse, un cadenas et un antivol.

Où ranger les vêtements et autres affaires ?

Les pèlerins utilisent généralement des besaces pour porter leurs affaires. Si vous prenez un sac à dos, évitez autant que possible de le porter afin de ne pas vous gêner ni limiter votre mobilité. Concernant le poids, il est conseillé de ne pas dépasser les 15 kilos.Si vous devez emporter des bagages plus lourds, n’oubliez pas que vous pouvez les envoyer entre les différentes étapes par Correos (société espagnole de service postal). Certains pèlerins attèlent une petite remorque au vélo, bien que son transport puisse parfois être compliqué.

Combien de kilomètres dois-je faire par jour ?

Tout dépendra de votre condition physique et des conditions météorologiques de la journée, mais la moyenne est d’environ 55 kilomètres par jour.

Vélo préparé pour faire le chemin de Compostelle

Faut-il être en bonne forme physique pour le faire ?

Tout dépend du parcours choisi et de sa longueur, mais c’est toujours un défi physique auquel il convient d’être préparé. Il s’agit d’une activité sportive qui requiert un entraînement, il est recommandé d’être habitué à faire du dénivelé. De même, vous devez connaître les exercices destinés à renforcer et à protéger les genoux et la zone centrale du corps.Le mieux est d’être prévoyant : entraînez-vous les mois qui précèdent et réalisez des parcours similaires en termes de dénivelé et de kilométrage.

Quelle est la meilleure période pour réaliser le chemin de Compostelle à vélo ?

Les mois les plus favorables sont avril, mai, juin et septembre car le climat est plus doux et les pluies sont moins fréquentes. Juillet et août peuvent également être une bonne option mais vous devrez circuler plutôt en tout début de matinée et en fin d’après-midi pour éviter les heures les plus chaudes. Entre novembre et février, il est déconseillé de faire le chemin à vélo en raison des pluies.En tout état de cause, il est indispensable de consulter la météo tous les jours afin de faire face aux possibles pluies et à l’éventuelle boue du terrain.

Pèlerins du chemin primitif lors de leur passage dans les Asturies

Combien de kilomètres faut-il parcourir pour avoir la Compostela ?

Vous devrez faire au moins 200 kilomètres à vélo pour vous rendre à Saint-Jacques-de-Compostelle si vous souhaitez obtenir la Compostela. Il s’agit du certificat qui démontre que vous avez terminé le chemin de Compostelle. Pour l’obtenir, il est nécessaire d’apposer un cachet sur votre passeport de pèlerin à chaque étape.Il est possible de se procurer le passeport auprès du centre international d’accueil des pèlerins, des auberges et des associations d’amis du chemin de Compostelle qui existent dans de nombreux pays. 

Chemin de Compostelle sur la route du vin de la Rioja orientale

Trois derniers conseils très importants

- C’est toujours mieux d’être accompagné. Si vous partez avec des amis, vous pourrez partager les outils et répartir la charge. Et si vous partez seul, ne vous inquiétez pas. La formation de groupes entre pèlerins est habituelle.- Vous devez circuler en rang un par un (deux par deux au maximum) dans la mesure du possible.- Planifiez l’étape à l’avance. Téléchargez le parcours sur votre téléphone portable ou GPS. Si vous allez dormir dans des auberges, sélectionnez celles ayant la plus grande capacité car les pèlerins qui font le chemin à pied ont la priorité pour l’hébergement jusqu’à 20 heures.

Panneau du chemin au premier plan après le passage de pèlerins à vélo