Nouvelles COVID-19

Conseils pour voyager en toute sécurité
Pic de la Maladeta

Une semaine au cœur de l'Espagne verte

bons-plans-semaine-espagne-verte

Bons plans pour visiter l’Espagne verte pendant une semaine au moins

Nous vous proposons un itinéraire d'est en ouest pour découvrir les quatre régions qui forment l’Espagne verte : le Pays basque, la Cantabrie, les Asturies et la Galice. Le parcours commence et se termine à proximité de deux aéroports importants, qui offrent de nombreuses liaisons internationales : Bilbao et Saint-Jacques-de-Compostelle.

Premier jour : Bilbao, dans le Pays basque

Nous vous proposons un circuit qui débute par les origines de Bilbao.

Bilbao

La matinée dans la vieille ville

Le Paseo del Arenal, au bord de la ria, est le point de départ. Cette avenue est bordée par l’hôtel de ville d’un côté et par le théâtre Arriaga de l’autre. Elle débouche sur la vieille ville. Il s’agit d’un quartier très animé, possédant de nombreux petits bars garnis de pintxos. Vous découvrirez de petites rues pavées et piétonnes, ainsi que les places Unamuno et Nueva, entre autres.Ne manquez pas de visiter les « sept rues » du centre historique (Somera, Artecalle, Tendería, Belosticalle, Carnicería Vieja, Barrenkale et Barrenkale Barrena). Ce sont les toutes premières rues de la ville (bien qu’elles n'aient été que trois à l’origine : Somera, Artecalle et Tendería). Et leur tracé resté quasiment inchangé conserve leurs racines médiévales. Elles débouchent d’un côté sur la cathédrale Santiago et de l’autre sur le marché de La Ribera.Une grande partie de l’itinéraire longe l’ancienne enceinte fortifiée de Bilbao, dont il reste quelques vestiges du côté de la calle Ronda. À l’heure du déjeuner, vous pourrez choisir entre les bars de la vieille ville ou le marché de la Ribera, où la gastronomique basque est à l’honneur. Vous trouverez également d’excellentes adresses dans le quartier de l'Ensanche, au-delà du puente del Ayuntamiento, près des jardins d’Albi.

Marché de la Ribera à Bilbao

Découverte de l’art contemporain l’après-midi

Saviez-vous que Bilbao est considérée par beaucoup comme un véritable laboratoire d'architecture contemporaine en plein air ? Pour vous en convaincre, nous vous invitons à parcourir le triangle formé par les jardins d’Albia, le musée Guggenheim et le palais des congrès et de la musique Euskalduna et ses alentours. Sur un kilomètre, par exemple, vous pourrez admirer des édifices conçus par quatre lauréats du prix Pritzker : Frank O. Gehry (musée Guggenheim Bilbao), Rafael Moneo (bibliothèque Deusto), Álvaro Siza (grand amphithéâtre de l’université) et Norman Foster (bouches des stations de métro). Le long de la ria, autour du musée Guggenheim, vous découvrirez également un ensemble de sculptures de Louise Bourgeois, Jeff Koons ou Anish Kapoor.Enfin, ne manquez pas de visiter le musée Guggenheim. Devenu symbole de la ville, c'est aussi l’un des musées d’art contemporain les pus prestigieux au monde. Il n’est pas très loin du musée des beaux-arts de Bilbao. Par ailleurs, vous trouverez une trentaine de galeries d’art installées dans le quartier, à proximité des jardins d’Albi.

Musée Guggenheim, à Bilbao

Autres bons plans à Bilbao

Promenade en bateau. Parcourir la ria en bateau et admirer l’architecture moderne le long de la rive.Montée en funiculaire. Rejoindre le mont Artxanda en funiculaire et profiter d’une vue imprenable sur la ville.Pont suspendu de Biscaye. Visiter le premier pont transbordeur en fer construit dans le monde, encore en fonctionnement. Inscrit au patrimoine mondial, il se trouve à Portugalete, à une quinzaine de kilomètres de Bilbao (certaines routes maritimes desservent cette ville le long de la ria).Tournée des pintxos. « Ir de potes », c’est-à-dire « faire la tournée des tapas » pour savourer la cuisine de Bilbao et ses pintxos. Les bars et restaurants les plus fréquentés se trouvent dans les « sept rues » et dans le quartier de l’Ensanche, du côté des rues Diputación, Ledesma ou Ercilla.

Porte Isozaki Atea à Bilbao

Deuxième jour : Donostia – Saint-Sébastien, au Pays basque

Saint-Sébastien est une ville ouverte sur la mer, que l’on peut contempler depuis sa jolie plage urbaine de La Concha. Elle est traversée par de grandes avenues commerciales et possède un superbe centre historique, où vous dégusterez de délicieuses tapas que l’on appelle pintxos au Pays basque.

Distance:100Km Déplacement: En voiture / Durée: 1 h

 Peine del Viento, de Chillida, à Donostia-Saint-Sébastien

Vues panoramiques de la baie

Vous pouvez passer la matinée à découvrir la ville du haut des monts Urgull ou Igueldo. Le premier, le plus proche du centre, se trouve à environ un kilomètre de la basilique Santa María. Il offre de superbes vues sur les trois plages de la ville. Pour gravir le mont Igueldo, nous vous conseillons de prendre le funiculaire (à trois kilomètres à peine de la basilique Santa María). Un petit parc d’attractions est installé sur cette colline, qui offre par ailleurs une vue exceptionnelle.

Vues de Donostia–Saint-Sébastien

Le centre historique de la ville

Ce quartier situé au pied du mont Urgull est le plus animé de la ville. La raison ? Ses rues pavées sont jalonnées d’établissements où vous pourrez déguster d’excellents pintxos. Vous pouvez tout d’abord vous promener dans le quartier et visiter la basilique Santa María et l’église San Vicente, la plus ancienne de la ville. À l’heure du déjeuner, nous vous recommandons les rues suivantes : Pescadería, 31 de agosto, Puerto, Fermín Calbetón, Nagusia, San Jerónimo, voire la Plaza de la Constitución. N’oubliez pas que la tradition consiste à aller de bar en bar pour goûter ces créations culinaires miniatures que sont les pintxos. Vous vous délecterez des pintxos aux anchois, aux fruits de mer et aux champignons, ainsi que des brochettes et autres élaborations créatives.

Église du centre historique de Donostia–Saint-Sébastien

La Concha et la ville romantique

Après le déjeuner, rien de tel qu’une promenade sur le front de mer de la plage de la Concha, un bon café sur une terrasse ou un moment de détente face à la mer. L’hôtel de ville se trouve sur le front de mer et, tout près de là, vous pourrez visiter des monuments tels que la cathédrale Buen Pastor et le théâtre Victoria Eugenia. Ce quartier fait partie de ce que l’on appelle la « ville romantique », où il fait bon se promener pour admirer son architecture élégante du XIXe siècle. Ses rues piétonnes sont par ailleurs jalonnées de boutiques. Les endroits les plus photogéniques de la ville se trouvent du côté du pont María Cristina ou de la place Bilbao.En fin de journée, l’un des plaisirs les plus faciles à partager avec les habitants de la ville est le coucher de soleil. Vous pouvez en profiter sur l’une de ces trois plages : la Concha, avec sa rambarde emblématique, Zurriola, avec le palais Kursaal éclairé en toile de fond, ou Ondarreta, où vous pourrez admirer la sculpture « El peine del viento », de Chillida.

Plage de La Concha, Donostia-Saint-Sébastien

Autres bons plans à Saint-Sébastien

Une gastronomie étoilée La gastronomie ne vous décevra jamais. La ville est auréolée de 18 étoiles Michelin. Les restaurants Akelarre, Arzak et Martín Berasategui arborent trois étoiles, la plus haute distinction.Promenades en bateau. Activités en mer, comme des sorties en catamaran avec vision sous-marine ou des visites de la baie en bateau.Loisirs nocturnes. Saint-Sébastien est réputée pour sa vie nocturne. De nombreux établissements restent ouverts jusqu’à 2 ou 3 heures du matin. Les quartiers les plus animés en soirée sont la « Parte Vieja » (pubs et bars), la calle Reyes Católicos (musique alternative et bars modernes), les quartiers Gros (bars plus disséminés et ambiance plus jeune) et Egia (micro-théâtres et concerts).

Pintxos de Donostia–Saint-Sébastien

Troisième jour : Santander et Altamira, en Cantabrie

En Cantabrie, vous pourrez visiter Santander et sa jolie baie, puis découvrir les célèbres peintures rupestres d’Altamira.

Distance:230Km Déplacement: En voiture / Durée: 2 heures

Palais de la Magdalena à Santander

La matinée à Santander

La plage d’El Sardinero est l’endroit idéal pour commencer à découvrir Santander en douceur. Vous pouvez vous promener sur le sable et mouiller vos pieds en toute tranquillité, tout en vous dirigeant vers la presqu'île de la Magdalena. Les alentours du palais de la Magdalena méritent assurément le détour, tandis que les pingouins du petit parc marin vous surprendront à coup sûr.Longez ensuite le Paseo de Pereda jusqu’à l’autre extrémité, où se dresse le très moderne Centre Botín. Sur une distance de 3,5 kilomètres à peine, vous découvrirez l’essence de la ville au travers de nombreuses demeures seigneuriales et autres édifices historiques, comme celui qui abrite le siège de la banque Santander. Des marchés s’installent dans ce quartier, surtout le dimanche. La cathédrale n'est pas très loin. Pour faire une pause, vous pouvez vous rendre dans le quartier de pêcheurs situé à proximité (près de l’Avenida Sotileza) et y savourer du poisson fraîchement pêché ou un plat de rabas (calamars frits).

Centre Botín à Santander

Découverte de l’art préhistorique à Altamira l’après-midi

La grotte d’Altamira est unique en son genre. Ses peintures rupestres sont considérées comme les plus importantes au monde. Pour préserver l’intégrité de la grotte, une réplique très précise (néo-grotte) a été aménagée pour vous permettre de découvrir ses œuvres. Vous pouvez ensuite compléter votre visite au musée national et centre d'interprétation d’Altamira. La néo-grotte et le musée se trouvent à Santillana del Mar, à environ 35 kilomètres de Santander. En fin de journée, profitez de votre temps libre pour découvrir Santillana del Mar, l’un des plus jolis villages de Cantabrie. Pour l'apprécier pleinement, arpentez les rues Río et Carrera ainsi que les places Mayor et Arenas.

Cloître de la collégiale de Santillana et bison représenté dans la grotte d

Visite de la néo-grotte et du musée national d'art rupestre

N’oubliez pas de réserver votre entrée à l'avance sur le site du musée national d’Altamira. Les heures de fermeture sont les suivantes : 20 h de mai à octobre ; 18 h le reste de l’année : 15 h le dimanche et les jours fériés.À titre exceptionnel, la grotte originale peut être visitée chaque vendredi de 9 h 30 à 10 h 30. À cette occasion, cinq personnes de plus de 16 ans, visitant le musée ce jour-là, sont tirées au sort.

Autres bons plans en Cantabrie

Villes côtières. Respirer les senteurs marines dans des villages de bord de mer tels que Laredo, Santoña ou San Vicente de la Barquera (un itinéraire d’environ 100 kilomètres)Modernisme à Comillas. Visiter la ville moderniste de Comillas où se trouvent le Caprice de Gaudí et le palais Sobrellano. Elle se trouve à environ 50 kilomètres de Santander.Bons plans dans la nature. Passer une journée en pleine nature dans un cadre très spécial, comme le parc national des Picos de Europa (en prenant le téléphérique de Fuente Dé, par exemple) ou le parc de Cabárceno (où des ours et des lynx, entre autres, se promènent en semi-liberté pour le plus grand plaisir des enfants).

Le « Capricho » de Gaudí à Comillas

Quatrième jour. Parc national des Picos de Europa dans les Asturies

Le parc national des Picos de Europa s’étend sur une surface de près de 70 000 hectares, qui couvre les régions des Asturies, de Cantabrie et de Castille-León. Au cours de cet itinéraire, nous vous proposons de découvrir les lacs de Covadonga, un site incontournable situé près de Cangas de Onís.

Distance:130Km Déplacement: En voiture / Durée: Environ 1 heure et demie.

Lac Ercina, Picos de Europa

Les lacs de Covadonga

Cette journée est idéale pour profiter pleinement de la nature, qui est la caractéristique principale de l’Espagne verte. Nous vous recommandons de faire une petite randonnée à pied pour vous plonger dans cet environnement naturel de toute beauté. En voiture, vous pouvez vous rendre sans problème au sanctuaire et aux lacs de Covadonga (Enol et La Ercina).Vous pouvez également visiter le site en prenant un bus au départ de Cangas de Onís. Veuillez également tenir compte du fait que l’accès en voiture est habituellement restreint en été et durant quelques semaines autour de la Semaine sainte.Si vous avez le temps, visitez l’un des belvédères les plus intéressants du parc national : le belvédère du Fito, situé à moins de 20 kilomètres de Cangas de Onís, offre des vues spectaculaires sur les environs.

Lac Enol à Covadonga

Route du Cares dans le parc national des Picos de Europa

Cet itinéraire, sans doute le plus prisé et le plus spectaculaire du parc national, sillonne au travers de défilés sur une distance d’environ 22 kilomètres. Le parcours, qui va de Poncebos (Asturies) à Caín (province de León), dure un peu plus de six heures.

Col San Isidro en direction de León

Autres bons plans dans les Asturies

Villes côtières. Les villages côtiers des Asturies. En une journée, vous pouvez visiter LLanes, Ribadesella, Cudillero et Luarca. Cet itinéraire s’étend sur environ 175 kilomètres.Visite d'Avilés. Visiter Avilés, un exemple de reconversion urbaine, qui possède l’un des centres historiques les mieux conservés des Asturies et le Centre Niemeyer caractérisé par une architecture avant-gardiste. Elle se trouve à environ 30 kilomètres de Gijón.La Cuevona. Visiter La Cuevona, une grande cavité naturelle qui est le seul moyen d’accès au village de Cuevas.

Plaza de España à Avilés

Cinquième jour. Oviedo et Gijón

Lors de cette journée, vous découvrirez le patrimoine monumental et l’ambiance de deux des principales villes des Asturies : Oviedo et Gijón.

Distance:100Km Déplacement: En voiture / Durée: 1 h

Vue nocturne de la cathédrale d’Oviedo

Oviedo et l’art préroman asturien

En arrivant assez tôt à Oviedo, vous pouvez en profiter pour vous balader sur les places Fontán et de l’Hôtel de ville, admirer la fontaine de Foncalada, du IXe siècle (classée au patrimoine mondial), et la façade du théâtre Campoamor (qui accueille la prestigieuse remise des prix Princesa de Asturias). Si une petite pause sucrée vous tente, vous pouvez entrer dans l’une des confiseries traditionnelles du centre pour goûter à des pâtisseries locales telles que les carbayones ou les moscovitas. Classée au patrimoine mondial par l’Unesco, la cathédrale , qui abrite la « Cámara Santa » (Chambre sainte), constitue une visite incontournable.Dans un rayon de cinq kilomètres depuis le centre, vous pourrez visiter les églises San Miguel de Lillo et Santa María del Naranco, qui figurent parmi les édifices les plus représentatifs de l’art préroman asturien. Vous profiterez par ailleurs de très jolies vues sur la ville et aurez notamment l’occasion d’admirer l’Auditorio Palacio de Congresos Príncipe Felipe.

Santa María del Naranco

L’après-midi à Gijón

Puisque que vous ne resterez que quelques heures à Gijón, vous pouvez vous rendre directement dans le quartier de Cimadevilla. Cet ancien quartier de pêcheurs est sillonné de rues étroites qui s’ouvrent sur des places agréables. Pendant la promenade, vous pourrez admirer la Plaza Mayor, l’hôtel de ville et le palais de Revillagigedo, face au port de plaisance. Le quartier regorge de cidreries et de restaurants offrant le meilleur de la cuisine traditionnelle des Asturies. Si vous souhaitez profiter d’une jolie vue sur la baie, montez sur la colline de Santa Catalina, où se dresse l’« Elogio del Horizonte » (Éloge de l'horizon), une œuvre réalisée par le sculpteur Eduardo Chillida. Cet endroit est idéal pour contempler le coucher de soleil.Selon le temps dont vous disposez, vous pouvez vous promener sur la plage de San Lorenzo, puis visiter les thermes romains et l’église San Pedro, sans oublier « La Laboral », Cité de la culture : il s’agit d’un bâtiment classique, entièrement restauré et doté d’innovations technologiques, qui abrite un centre d'exposition et de création artistique.

Église San Pedro à Gijón

Sixième jour. Ribeira Sacra en Galice

La Ribeira Sacra, entourée de nature à l’état pur et de canyons spectaculaires, offre de magnifiques paysages. La région abrite également le plus grand nombre d’édifices religieux de style roman en Europe.

Distance:300Km Déplacement: En voiture / Durée: Trois heures environ

Belvédère Cabezoas le long de la Ribeira Sacra en Galice

Terre de monastères, de nature et de falaises

Monforte de Lemos est la ville de référence de la Ribeira Sacra. Nous vous recommandons de visiter le monastère San Pedro de Rocas (creusé dans la roche), celui de Sant Esteban de Ribas de Sil (entièrement restauré et intégré dans un Parador national) et celui de Santa Cristina de Ribas de Sil. Vous pourrez ensuite admirer de superbes vues sur le Sil tout proche, depuis des belvédères tels que celui d’Amandi et les « balcons de Madrid ».L’itinéraire proposé est le suivant : Monforte de Lemos – Belvédère d’Amandi – Balcons de Madrid – Monastère Santa Cristina de Ribas de Sil – Monastère Santo Estevo de Ribas de Sil et Monastère San Pedro de Rocas. Il s’étend sur environ 100 kilomètres.La région est également réputée pour ses vignobles et possède de nombreux domaines viticoles ouverts au public. Une promenade en catamaran sur le Sil ou le Miño et un vol en montgolfière (généralement en été) sont d’autres façons originales de découvrir la Ribeira Sacra.

Santo Estevo, Ribera Sacra

Autres bons plans en Galice à proximité de la Ribeira Sacra

Les thermes d'Ourense. Visiter Ourense et ses célèbres stations thermales. Celle de As Burgas, au cœur du centre historique, est la plus réputée.Remparts romains de Lugo Visiter Lugo et ses remparts romains, classés au patrimoine mondial par l’Unesco. La ville se trouve à environ 60 kilomètres de Monforte de Lemos.

Remparts de Lugo

Septième jour. Saint-Jacques-de-Compostelle, en Galice

Saint-Jacques-de-Compostelle et son incontournable cathédrale constituent l’étape finale du chemin qui porte le nom de cette ville. 

Distance:120Km Déplacement: En voiture

Vue nocturne de la cathédrale de Saint-Jacques-de-Compostelle

Vieille ville et cathédrale pendant la matinée

Pour sentir l’ambiance de la ville, la visite peut débuter par une promenade sur les places qui entourent la cathédrale, puis dans le centre historique, classé au patrimoine mondial. Les places Obradoiro, Inmaculada et Platerías, ainsi que les rues Nova et do Vilar, valent vraiment le coup d’œil. Vous pouvez entrer ensuite dans la cathédrale.Après la visite, vous pouvez emprunter la rúa do Franco et savourer, dans l’un des nombreux restaurants à votre disposition, des spécialités telles que le poulpe « á feira », les empanadas, l’épaule de porc ou les délicieux fruits de mer de Galice.

Rua do Franco à Saint-Jacques-de-Compostelle

Après-midi de détente du haut des belvédères

La ville possède de nombreux belvédères offrant de jolies vues sur la ville. Celui situé dans le parc de La Alameda mérite assurément le détour. Quant à celui situé dans le parc de San Domingos de Bonaval, il vous permettra de prendre de superbes photos. Vous y découvrirez également le Centre galicien d’art contemporain et le Museo do Pobo Galego, un musée consacré aux traditions de Galice. Le parc de La Alameda vous permet de contempler l’un des plus beaux couchers de soleil de Saint-Jacques-de-Compostelle.

Autres bons plans en Galice à proximité de Saint-Jacques-de-Compostelle

Îles Cíes. Visiter le parc national des îles Atlantiques. Les Romains appelaient ces dernières « les îles des dieux ». Un service régulier de visites en bateau est à votre disposition en été. Pendant le reste de l’année, renseignez-vous avant d’entreprendre votre voyage. Vous devez également demander une autorisation avant d'acheter votre billet.Rías Baixas. Faire un circuit dans les Rías Baixas le long du littoral, en vous arrêtant dans de petits villages comme Muros, une bourgade de pêcheurs traditionnelle, Cambados, considéré comme la capitale du vin blanc Albariño, le vin de la région par excellence. D’autres villages intéressants sont O Grove, célèbre pour sa plage (A Lanzada) et ses belvédères (comme celui de Con da Hedra) et Combarro, où abondent les hórreos traditionnels, sorte d’anciens greniers à grains.Tour d'Hercule. Visiter un phare romain toujours en fonctionnement. Il s’agit de la tour d'Hercule, classée au patrimoine de l'humanité. Elle se trouve à La Corogne, à 75 kilomètres de Saint-Jacques-de-Compostelle.Route des phares. Visiter les différents phares de Galice, du cap Finisterre à la plage dite « des Cathédrales ». Le cap Finisterre, l’un des points situés le plus à l'ouest de l’Europe, doit son nom aux Romains : finis terrae, le bout du monde. Il se trouve à environ 85 kilomètres de Saint-Jacques-de-Compostelle. Le phare se dresse dans un cadre spectaculaire et peut servir de point de départ pour partir à la découverte des autres phares situés au nord, le long de la Costa da Morte, jusqu’à la célèbre plage « des Cathédrales » (As Catedrais), à Ribadeo. Les phares qui jalonnent le parcours sont notamment ceux de Muxía, de Laxe, de Punta Candelaira et de Punta Roncadoira. En voiture, le trajet complet dure environ six heures et demie.

Parc national des îles Cíes

Conseils et recommandations

Train Transcantábrico.

- Un train touristique vous permet également de parcourir cette région. Il s’agit du Transcantábrico qui relie Bilbao (Pays basque) à Saint-Jacques-de-Compostelle (Galice).


Transports dans le Pays basque
 :

- L'aéroport de Bilbao se trouve à un peu plus de 10 kilomètres du centre-ville et possède un service régulier d’autobus.  La ville est reliée directement au Royaume-Uni par un service de ferries.

- L’autoroute AP-8 relie Bilbao et Donostia-Saint-Sébastien. Un service régulier d’autobus est également à votre disposition. Les trains de la ligne de banlieue E-1 Euskotren relient les deux villes en 155 minutes environ.


Transports en Cantabrie
 :

- L’aéroport de Santander se trouve à moins de 10 kilomètres du centre. Au port, des ferries relient directement la ville au Royaume-Uni.

- La voie rapide A-8 relie Santander à Bilbao et à Saint-Sébastien. Santander est également desservie par un service régulier de trains au départ de la gare Concordia de Bilbao. Le trajet dure environ trois heures. Le trajet en autobus au départ de Bilbao dure environ une heure et demie.

- La voie rapide A-67 relie Santander à Santillana del Mar. La ville est également desservie par des services réguliers d’autobus. La gare la plus proche se trouve à Torrelavega, à environ 10 kilomètres.


Transports dans les Asturies
 :

- Pour se rendre de Santillana del Mar à Cangas de Onís, la voiture est le meilleur moyen de transport. Prenez la voie rapide A-8 jusqu’à la sortie 300, puis empruntez les routes régionales en direction de Cangas de Onís. Le trajet en autobus peut durer près de six heures car plusieurs changements sont nécessaires jusqu’à votre destination.

- La nationale N-634 et la voie rapide A-8 relient Cangas de Onís à Oviedo. En autobus, le trajet dure un peu plus d’une heure et quinze minutes.

- Les voies rapides A-66 et A-8 relient Oviedo à Gijón. Le trajet dure 30 minutes environ. Le trajet en autobus et en train est direct et dure également 30 minutes environ.


Transports en Galice
 :

- La voie rapide A-8 relie les Asturies à la Ribeira Sacra en Galice.

- Saint-Jacques-de-Compostelle dispose d’un aéroport situé à environ 14 kilomètres du centre.

- Vous pouvez vous rendre à Saint-Jacques-de-Compostelle en voiture par l’autoroute AP-53. Le trajet dure environ une heure et 45 minutes. La ville est également desservie en train depuis Monforte de Lemos.

L’Espagne