Nouvelles COVID-19

Conseils pour voyager en toute sécurité
Lieux insolites de Madrid

Lieux intéressants et insolites de Madrid

Madrid

Madrid

Une ville différente à découvrir

Outre les visites emblématiques du palais royal, du musée national du Prado ou du parc du Retiro, derrière chaque rue, chaque toit, chaque bâtiment historique de Madrid semble se cacher une histoire fascinante. Le voyageur désireux découvrir les recoins insolites de la ville tombera sur des jardins sortis tout droit de contes, des rues pleines de livres, de magnifiques points de vue… Partons à la découverte des autres facettes de Madrid.

Parcs et jardins autres que celui du Retiro

Le Retiro est le parc le plus important de Madrid. Mais ce n’est pas le seul. En périphérie du centre-ville, à Alameda de Osuna, se « cache » le parc El Capricho. Se promener dans ses jardins et découvrir des kiosques, des fontaines, un palais et un labyrinthe de laurier est un véritable délice. Non loin de là se trouve le parc Quinta de los Molinos, idéal entre février et mars, lorsque ses centaines d’amandiers sont en fleur. Ceux qui recherchent des lieux plus petits et « cachés » adoreront les jardins Príncipe de Anglona.

À la recherche d’un livre perdu

En marchant dans la capitale, il est possible de trouver une rue entière consacrée aux livres : la Cuesta de Moyano. Se promener le long du jardin botanique et voir comment les gens cherchent des livres d’autres époques parmi les stands est une superbe expérience. Les passionnés de littérature seront également surpris par le passage de San Ginés et ses librairies, où en plus de trouver des livres en tout genre, il est possible de boire un verre de vin.

Parc El Capricho

Des musées pleins de charme

La capitale possède également des petits musées qu’il est plaisant de découvrir en raison de leur délicatesse et leur ambiance tranquille, mais aussi de leurs collections. Par exemple, qu’il s’agisse du musée Sorolla ou de celui de Cerralbo, celui du romantisme ou de la maison-musée Lope de Vega, il est possible d’apprécier, outre leurs intéressantes collections, des jardins intérieurs dans lesquels il est agréable de s’arrêter pour écouter le murmure des fontaines.

Abords du palais royal

Cet emblématique monument de Madrid ne déçoit jamais. Ce que peu de gens savent, c’est que plusieurs points de vue permettent de le contempler. Par exemple, juste en face du palais se trouve la cathédrale de l’Almudena. Il est conseillé de visiter le musée de ce lieu de culte en raison du panorama unique qu’offre son balcon du palais royal. Et l’arrière de la cathédrale recèle d’autres surprises, comme sa crypte magique ou les vestiges des anciens remparts arabes de la ville. À moins de cinq minutes à pied se trouvent la coquette Plaza de la Villa et celle dont on dit qu'elle est la plus petite place de Madrid : la Plazuela de San Javier.

Salle du musée Sorolla, Madrid

Vues vers le ciel

Madrid mérite que l’on lève les yeux car des êtres mythologiques se cachent sur ses toits. Par exemple, la belle terrasse du Cercle des beaux-arts est protégée par une sculpture de la déesse Minerve. Au numéro 16 de la rue Alcalá, une surprenante terrasse abrite deux quadriges tirés par des chevaux. Et à côté du marché San Miguel, au numéro 3 de la rue Milaneses, il faut se tourner vers les toits pour y voir un homme ailé qui semble s’écraser contre l’immeuble : il s’agit de la sculpture Accident aérien.

Points de vue alternatifs

Outre les belvédères de l’hôtel de ville ou du Cercle des beaux-arts, d’autres lieux se prêtent à sortir son appareil photo, comme le phare de la Moncloa et son belvédère de 92 mètres de haut, la Dalieda de San Francisco (et l’impressionnante coupole de la basilique) ou la Cuesta de los Ciegos et ses escaliers.

Déesse Minerve au Cercle des beaux-arts, Madrid
Vue de Madrid depuis la terrasse du Cercle des beaux-arts

Nouveaux marchés

Tous les Madrilènes tomberont d’accord si on leur demande quel est le marché le plus populaire de Madrid : le Rastro du dimanche. Toutefois, depuis quelques années, de plus en plus de marchés alternatifs apparaissent, comme celui de Motores, au musée du chemin de fer, ou le marché des producteurs à l’ancien abattoir (Matadero) de Madrid.

Marchés de Madrid

Un temple égyptien et un hammam

Pour contempler un coucher de soleil inoubliable (on dit que les couleurs du ciel de Madrid sont incomparables), il est possible de se rendre au temple de Debod. Peu savent qu’il est possible de visiter l’intérieur de ce temple du IIe siècle avant J.-C. et qu’il s’agit du seul d’origine égyptienne dans toute l’Espagne. Et pour rester dans le domaine du multiculturalisme à Madrid, remontons jusqu'à l'époque arabe en nous rendant au seul hammam de la capitale, qui a été édifié sur une citerne souterraine vieille de trois siècles.

Temple de Debod, Madrid