Travel Safe

Conseils pour voyager en toute sécurité Dernières nouvelles
Pazo de Oca, A Estrada

À la découverte du patrimoine méconnu de la Galice

Galice

Des lieux empreints d’une magie particulière

La Galice est généralement associée à des monuments comme la cathédrale de Saint-Jacques-de-Compostelle ou la tour d’Hercule, ainsi qu’à des plages comme celle de Las Catedrales. Cette région du nord-ouest de l’Espagne recèle cependant d’autres coins moins connus mais empreints d'une magie qui les rend uniques. Nous allons découvrir de magnifiques petites églises, des castros et pétroglyphes vieux de plusieurs siècles, des falaises au bout du monde... Partons explorer la Galice méconnue des voyageurs.

Bout du monde

Le cap Finisterre est un lieu unique : l’un des points situés le plus à l'ouest de l’Europe, que les Romains ont baptisé finis terrae, le bout du monde, après l’avoir découvert. Là où le soleil se couche tous les soirs au milieu des falaises. Aujourd’hui, ce lieu conserve un charme difficile à égaler, surtout lorsque l’on assiste à un coucher de soleil à côté de son emblématique phare, que l’on contemple le rocher connu sous le nom de Centulo (démon), ou que l’on passe une nuit dans un charmant hôtel. Fantastique vue du bout du monde.

Des grenier à grains caractéristiques

Ces constructions en pierre ou en bois, conçues pour conserver les récoltes, sont l’un des grands symboles de la Galice. Elles ne font défaut dans aucune maison digne de ce nom. Toutefois, certains sont particulièrement originaux. Par exemple, A Merca (Orense) en compte 34 au total, la plus grande concentration de greniers à grains de Galice. Et si nous allons sur la côte, en pleine ria de Pontevedra, les beaux greniers à grains en pierre de Combarro nous attendent au bord de l’eau. Un vrai paysage de carte postale.

Phare du cap Finisterre, Finisterre

Des pétroglyphes et dolmens vieux de plusieurs milliers d’années

Pour savoir à quoi ressemblaient les artistes du Néolithique, nous vous recommandons de voyager en Galice. Son parc archéologique de Campo Lameiro possède la plus grande concentration de pétroglyphes (gravures rupestres) en Europe. Il se vante par exemple de posséder le plus beau cerf du monde gravé dans la pierre. Ses dolmens sont tout aussi surprenants, avec leurs grandes dalles de pierre qui tiennent étonnamment encore debout. Le dolmen de Dombate, surnommé la « cathédrale du Néolithique galicien », en est l’exemple parfait.

Les castros préromains

Avant l’arrivée des légions de l’Empire romain, les habitants de cette région vivaient sur les hauteurs des collines dans des villages fortifiés : les castros. Se promener à travers les vestiges de maisons de forme ovale est une expérience incroyable qui revêt quelque chose de magique. Certains de ces endroits offrent par ailleurs une vue à couper le souffle. Parmi les incontournables, nous trouvons Baroña, situé à proximité d’une jolie plage, ou Santa Tegra, d’où l’on aperçoit l’embouchure du Miño, qui fait office de frontière entre l’Espagne et le Portugal. Un coucher de soleil dans de tels endroits est inoubliable.   

Castro Baroña, Porto do Son

Des temples au milieu des falaises

Arriver dans une charmante petite ville côtière, monter au sommet d’incroyables falaises et tomber nez à nez avec un temple. Telle est l’expérience que vous propose la Galice. Comme par exemple le temple Santo André de Teixido, situé en pleine sierra de Capelada et sur l’une des plus grandes falaises d’Europe. Aux alentours, il se peut que vous aperceviez des vendeuses avec des bouquets d’« herba de namorar », que l’on dit magiques pour les affaires de cœur. Autre site d'exception : le village de Muxía et son sanctuaire Nosa Señora da Barca. Un endroit magique avec de grands mégalithes dotés de vertus curatives aux dires des habitants. Il est fortement recommandé de goûter aux délicieux fruits de mer des restaurants de cette région pour bien finir la journée. 

Sanctuaire Nosa Señora da Barca, Muxía

Sur les traces olfactives des camélias

Bien que ces fleurs soient arrivées en Galice de pays comme la Chine ou le Japon au XVIIIe siècle, il est aujourd'hui possible d’en trouver jusqu’à 8 000 variétés différentes et même d’effectuer la route du camélia. On en retrouve un grand nombre dans les jardins des pazos, de spectaculaires manoirs typiquement galiciens. Certains peuvent être visités, comme le Pazo de Rubianes, construit il y a 600 ans et équipé d'une bodega dont la visite inclut une dégustation de vins d'exception. Toutefois, le pazo le plus impressionnant reste certainement celui d’Oca, à seulement une demi-heure en voiture de Saint-Jacques-de-Compostelle. Ce lieu idyllique a même été surnommé le « Versailles galicien » pour la beauté de ses jardins.

Un monastère transformé en Parador

Niché au cœur des forêts de la Ribeira Sacra se trouve le captivant monastère Santo Estevo. Se promener dans ses magnifiques cloîtres de style roman, gothique et Renaissance permet de plonger dans un état de tranquillité absolue. Et quelle n’est pas la surprise du voyageur lorsqu’il apprend qu’il peut passer la nuit dans un lieu aussi incroyable. En effet, ce monastère fait également office de Parador national et de spa. Le rêve de toute personne en quête de beauté.

Pazo de Oca, A Estrada