Travel Safe

Conseils pour voyager en toute sécurité
Ligne d

Une journée culturelle à Saint-Jacques-de-Compostelle

A Coruña

Que voir à Saint-Jacques-de-Compostelle en une journée

Des milliers de personnes se rendent à Saint-Jacques-de-Compostelle avec le souhait de visiter la cathédrale, étape finale du chemin de Saint-Jacques. Cette monumentale œuvre d'art sera bien évidemment le clou de cette journée culturelle, mais Saint-Jacques-de-Compostelle possède également bien d'autres attraits : l'animation des rues de son centre historique classé au patrimoine de l'humanité par l'UNESCO, une gastronomie savoureuse, la tranquillité de ses jardins et l'art contemporain de ses musées.

Le matin

La cathédrale de l'apôtre saint Jacques Un jour à Saint-Jacques-de-Compostelle ne peut commencer que d'une seule manière : la visite de la cathédrale. Nous entrons par la porte de la place de l’Obradoiro, où depuis les premières heures de l'aube, des pèlerins arrivent de toutes parts. Nous pouvons tout d'abord admirer le Portique de la Gloire. Jadis, derrière le trumeau, des gens accomplissaient le curieux rituel consistant à cogner (en douceur) trois fois la tête sur la statue représentant maître Mathieu, sculpteur du porche. La coutume aurait été instaurée par les étudiants, lesquels avaient recours à cette pratique pour gagner en intelligence et avoir de la chance aux examens. Conformément à la tradition, nous poursuivons notre chemin à travers la cathédrale et traversons la crypte où reposent les restes de l'apôtre. Nous montons également jusqu'au maître-autel pour embrasser la statue de saint Jacques et contempler la cathédrale sous une perspective inhabituelle. En passant par le déambulatoire, nous voyons la porte Sainte, que l'on n'ouvre qu'aux années saintes (lorsque le 25 juillet est un dimanche). Franchir cette porte produit une véritable émotion, bien que lors de l’année sainte, la foule s'y presse et oblige à patienter. Toits de la cathédrale : Nous suivons ensuite la visite guidée des toits de la cathédrale, qui nous offre la possibilité d'apercevoir la vieille-ville d'en haut. Dans ce but, nous nous dirigeons vers le musée, situé à côté de la cathédrale, sur la place même de l'Obradoiro. L'itinéraire nous conduit à l'intérieur du palais de Gelmírez, passe par la tribune de la cathédrale (au-dessus du portique de la Gloire) et monte jusqu'aux toits du temple. Le vent sur le visage, l'endroit où nous nous trouvons, la perspective... Les mots nous manquent. Église et monastère San Martín Pinario : Derrière la cathédrale, en sortant par la porte de la Azabachería, nous débouchons sur la place de la Inmaculada où se trouve l'église San Martín Pinario. Elle abrite, entre autres, l'ancien chœur en noyer de la cathédrale, qui a été restauré. Messe du pèlerin : Nous retournons à la cathédrale pour assister à la messe du pèlerin. Elle se tient chaque jour à 12 h. Pendant la cérémonie, on donne la bienvenue à tous les pèlerins qui ont parcouru le chemin de Saint-Jacques. À savoir L’accès à la cathédrale est libre. Vous devez toutefois réserver votre entrée afin de pouvoir visiter certaines parties. Les trois formules de réservation sont les suivantes : visite du Portique de la Gloire (vous pouvez également retirer des invitations gratuites au rez-de-chaussée de la Casa do Deán), visite de la collection permanente et visite du musée d'art sacré de la collégiale Santa María La Real de Sar. Pour visiter les toits de la cathédrale, il convient de réserver à l’avance par téléphone (+34 902044077) ou sur le site. Les toits font actuellement l’objet de travaux et sont fermés. Si vous souhaitez voir le « botafumeiro » (un grand encensoir) en action dans la cathédrale, sachez qu’il n'est utilisé que certains jours de l’année, à l’occasion de célébrations liturgiques. Vous pouvez également demander de le voir en fonctionnement en vous adressant au bureau d’accueil des pèlerins. Le botafumeiro ne fonctionne pas actuellement en raison de travaux de restauration à l’intérieur de la cathédrale.

Portique de la Gloire et escalier du Museo do Pobo Galego
Visites incontournables

Que voir


À midi

Les environs de la cathédrale : Après la messe, une promenade tranquille dans les rues qui entourent la cathédrale (Quintana, Platerías, Obradoiro) nous permet d'observer les détails de chaque façade et de les immortaliser avec notre appareil photo.Achats et déjeuner dans la vieille ville : Nous nous dirigeons vers les rues Franco, Raíña et Villar, dans le centre historique. Nous y trouvons l’office de tourisme et le bureau d’accueil des pèlerins, ainsi que de nombreuses boutiques d'artisanat, de souvenirs, de vêtements, d'alimentation, etc. et même de petits marchés de livres et d'objets anciens. L'argent et le jais, de même que tous les objets faisant référence au chemin de Saint-Jacques et à l'apôtre (« botafumeiros », coquilles, bâtons...) sont très typiques. Sans oublier la céramique, le cuir, les traditionnelles cornemuses (« gaitas ») de Galice ou les poupées de « meigas » (nom donné aux sorcières). La rúa Nova et la rúa Calderería, parallèles à ces rues, sont des artères commerciales fréquentées par les habitants de la ville.Dans la rúa do Franco, nous effectuons une courte halte pour jeter un coup d'œil au cloître Renaissance du collège Fonseca, où se trouve la bibliothèque de l'université de Saint-Jacques-de-Compostelle. Ce quartier regorge également de bars et restaurants. À l’heure du déjeuner, nous pouvons nous arrêter pour goûter aux tapas et spécialités traditionnelles. Mentionnons entre autres le poulpe « a feira », le « lacón con grelos/cachelos », la « empanada », la « zorza », les calamars, les poivrons de Padrón (seulement en saison et attention, certains sont très piquants), les moules à la vapeur, la « caldeirada », le « pote gallego », ainsi que des poissons et des fruits de mer. Le tout accompagné d'un vin de Galice (par exemple, Ribeiro ou Albariño). En dessert, deux grands classiques : le gâteau de saint Jacques et l’« orujo » (eau-de-vie de marc pure, parfois aromatisée aux herbes, au café, à la crème, etc.)Vous trouverez également des lieux où déjeuner dans le marché couvert, qui ouvre de 7 h à 15 h du lundi au samedi. Vous pourrez non seulement contempler son architecture et flâner au gré des stands de fruits et légumes, de viande et de poisson, mais également commander des plats à emporter, découvrir sa célèbre « cuisine en miniature » et déguster des spécialités préparées directement devant vous.

Place de l’Obradoiro depuis la tour de la cathédrale de Saint-Jacques-de-Compostelle

L’après-midi

Déplacement: À pied

Parc Alameda : Après le déjeuner, nous empruntons les rues Franco ou Villar en direction du parc de la Alameda. Cela ne vous prendra pas plus de dix minutes. En toute tranquillité, nous découvrons ses allées seigneuriales, peuplées d'arbres, de fontaines, de sculptures et de constructions (chapelle Santa Susana, kiosque à musique, pigeonnier...). Comme nous nous trouvons en hauteur, nous pouvons apprécier également une superbe vue panoramique sur la ville. Un escalier permet de rejoindre les jardins du campus universitaire, que nous allons également découvrir.Découverte de la ville : Nous revenons à nouveau au centre, mais en changeant de rue pour passer devant la faculté d'histoire et de géographie, l'église San Fiz de Solivio et le marché de gros. Nous poursuivons vers le parc de Bonaval, pour visiter deux musées de la ville. Sur notre chemin, nous pouvons visiter le couvent San Agustín, l'église Santa María del Camino et la Puerta del Camino.Musée du peuple de Galice et Centre galicien d’art contemporain : Nous entrons dans l'enceinte de l'église et du couvent Santo Domingo de Bonaval, qui abrite également le musée du peuple de Galice. Le triple escalier en colimaçon qui conduit aux différents étages de l'édifice ne manquera pas de vous surprendre. Une photo s'impose. Pour découvrir un tout autre style, nous nous dirigeons ensuite vers le Centre d'art contemporain de Galice, situé juste à côté. De style très moderne, il a été conçu à l'intérieur comme à l'extérieur par le prestigieux architecte Álvaro Siza.Une suggestion : Bien que située un peu en retrait de la ville, la Cité de la culture de Galice (Cidade da Cultura de Galicia), au sommet du mont Gaiás, est un lieu intéressant à découvrir l’après-midi. Vous serez séduit par cet ensemble d’édifices modernes conçus par l'architecte américain Peter Eisenman. Vous pourrez visiter à votre guise l’extérieur du complexe, des tours Hedjuk à la place centrale. Des visites guidées sont également organisées.

Terrasses à Saint-Jacques-de-Compostelle
Visites incontournables

Que voir


Le soir

Déplacement: À pied

Abandonnons les musées et revenons vers la cathédrale. Ne manquez surtout pas de la voir de nuit toute éclairée. Cela ne vous prendra pas plus de vingt minutes. Nous empruntons la Puerta del Camino, la place Cervantes, la rue de la Azabachería et arrivons à San Martín Pinario. Prenez votre temps pour admirer les bâtiments et les monuments illuminés qui se dressent sur la place de l’Obradoiro : la cathédrale, le parador de los Reyes Católicos, le palais de Rajoy et le collège San Jerónimo.Après une telle journée, rien de tel qu’un bon dîner dans un restaurant servant de savoureuses spécialités de poissons, de fruits de mer ou de riz. Après le dîner, pourquoi ne pas aller prendre un verre en écoutant de la musique ? Dans la zone du centre historique, plusieurs bars et pubs offrent une décoration et une ambiance agréables.

Cathédrale de Saint-Jacques-de-Compostelle en soirée
Que faire

Des idées pour votre voyage