Nouvelles COVID-19

Conseils pour voyager en toute sécurité
Plaza Mayor, cathédrale et université de Salamanque

Chemin de la langue castillane

chemin-langue-castillane

Ce parcours vous fera découvrir le berceau de cette langue parlée par plus de 500 millions de personnes

Découvrir les origines du castillan en parcourant les principaux sites du Chemin de la langue est une occasion d’admirer la beauté monumentale et paysagère de plusieurs villes et sites d’Espagne classés au Patrimoine mondial de l’Unesco, comme Ávila, Salamanque, Alcalá de Henares ou les monastères de San Millán de la Cogolla. 

La naissance

Aux alentours du XIe siècle, un certain étudiant ou prédicateur nota sur les marges d’un écrit en latin le premier témoignage écrit en langue romane castillane parvenu jusqu'à nous. Ce sont les célèbres « Glosas Emilianenses » du monastère de San Millán de la Cogolla, le berceau d’une langue parlée à l’heure actuelle par plus de cinq cents millions de personnes. C'est ici que commence ce voyage, à San Millán de la Cogolla, dans La Rioja. On y trouve les monastères de Yuso et Suso, là où les célèbres « Glosas Emilianenses » sont apparues. À ces premiers balbutiements du castillan s’ensuivirent les « Glosas Silenses », découvertes à environ 110 km dans le monastère de Santo Domingo de Silos, dans la province de Burgos. 

Monastère de Yuso et monastère de Suso dans La Rioja

L’expansion

Par la suite, les universités de Valladolid et Salamanque contribuèrent à l’expansion du castillan. La publication de la grammaire castillane d’Antonio de Nebrija ou l’intense activité culturelle de ces villes universitaires en firent d’importants centres culturels. Avec le temps, la capacité de penser et d’imaginer devint évidente dans les grands romans tels que « El Lazarillo de Tormes » et « La Celestina ». Ainsi que dans les œuvres de figures telles que sainte Thérèse d’Avila ou saint Jean de la Croix, qui devinrent les principaux auteurs de la littérature mystique grâce à leurs textes écrits dans les couvents et les monastères d’Ávila.

Façade de l

L’apogée

Finalement, le castillan atteignit son apogée à Alcalá de Henares, la ville qui a vu naître Miguel de Cervantes, l'auteur de Don Quichotte. L’esprit de cet écrivain de génie est présent dans chaque recoin de sa ville, dans ses places, ses théâtres, ses monuments, son agenda culturel... 

Façade de l
Que faire

Des idées pour votre voyage