Nouvelles COVID-19

Conseils pour voyager en toute sécurité
Belvédère Cumbrecita dans le parc naturel de la Caldera de Taburiente

Réserve de biosphère La Palma

La Palma

La belle île

L'île de La Palma rassemble toutes les espèces végétales des Canaries. En effet, deux parcs naturels et le parc national de Caldera de Taburiente reflètent la grande diversité de l'île, classée réserve de la biosphère en 2002. Il est reconnu comme une destination touristique idéale pour observer les étoiles par la Fondation Starlight.

L'épaisse végétation de La Palma a largement contribué à ce qu'on l'appelle également l'« île jolie ». En dépit de ses proportions réduites, cette île est un véritable paradis naturel, abritant deux parcs naturels et le parc national de Caldera de Taburiente. Le parc national de Caldera de Taburiente est constitué d'un large territoire au centre de l'île qui abrite un cratère spectaculaire de huit kilomètres de diamètre et sur lequel se dresse le sommet du Roque de los Muchachos. Un grand nombre de ruisseaux, de sources et de cascades drainent l'île et dessinent un paysage à la végétation exubérante et caractérisée par l'abondance d'espèces endémiques. Tilleuls, lauriers, bruyères, arbousiers et toute une série d'autres plantes composent une mosaïque végétale surprenante à laquelle il faut ajouter les forêts de pins canariens dans les zones d'altitude. Le parc naturel de las Nieves, situé au nord de l'île, abrite le site de Los Tiles, classé réserve de la biosphère par l'UNESCO en 1983. Il s'agit du premier secteur de l'île à avoir reçu cette distinction. On y trouve l'une des plantations les plus importantes de laurisilva des Canaries (ensemble d'espèces végétales endémiques qui disparurent de l'Europe au cours de l'ère tertiaire). Au sud de La Palma, se trouve le parc naturel de Cumbre Vieja, qui se caractérise, à l'instar de l'île, par un paysage volcanique. Dans ce parc, les plantations de pins canariens prolifèrent, ainsi que celles de Myrica faya, de bruyères et de laurisilva. Les forêts épaisses de l'île abritent une faune très variée qui compte, entre autres espèces d'oiseaux, le pigeon de Bolle, le pinson des arbres, l'épervier d'Europe ou le merle. La grande valeur écologique de La Palma a été préservée grâce à l'utilisation de techniques agricoles traditionnelles et à un modèle de développement touristique durable. Ces facteurs ont en outre contribué à ce qu'elle soit classée réserve de la biosphère.

Réserve de biosphère La Palma


La Palma  (Canaries)

Type d'espace:Réserve de biosphère Superficie:70,8 hectares Courrier électronique:info@lapalmabiosfera.es Tél.:+34 922415417 Site web:Réserve de biosphère La Palma

La Palma (Canaries):

-

Informations utiles

Ce qu’il faut savoir


  • Informations culturelles

    L'île est jalonnée de villes et de villages d'intérêt, comme Los Llanos, Breña Alta, El Paso, Mazo et Fuencaliente. La vieille ville de la capitale, Santa Cruz de La Palma, conserve de nombreux palais et demeures reflétant l'architecture traditionnelle canarienne. Autour du sanctuaire de la Virgen de las Nieves se déroule une fête centenaire : la « Bajada de la Virgen de los Reyes » (la descente de la Vierge des Rois, la patronne de l'île).

  • Informations environnementales

    Le relief accidenté de La Palma favorise la présence d'une grande variété d'espèces végétales, Parmi ces dernières on dénombre quelques endémismes de l'île et de l'archipel canarien. Le paysage est composé principalement de plantations de pin canarien et de forêts de laurisilva.

  • Renseignements sur les visites

    Des vols quotidiens relient l'aéroport de La Palma au reste de l'archipel canarien. Le transport inter-insulaire s'effectue également par voie maritime. Les bureaux d'accueil de El Paso et de Roque de los Muchachos renseigneront le visiteur sur les meilleurs itinéraires à emprunter pour découvrir le parc national de Caldera de Taburiente. Ils organisent également des expositions et des projections sur le parc et sur l'île.