Nouvelles COVID-19

Conseils pour voyager en toute sécurité
Sierra de los Ancares Leoneses

Réserve de biosphère Los Ancares Leoneses

León

Située à l'extrémité occidentale des Monts Cantabriques, dans le nord-ouest de la province de León, elle possède de profondes vallées dont les dénivelés peuvent atteindre 800 mètres. L'UNESCO l'a déclarée réserve de biosphère en 2006.

Parmi sa flore riche et variée se trouvent près de 50 espèces ibériques endémiques. Pour ce qui est de la faune, on peut y rencontrer plus de 200 types de vertébrés, parmi lesquels sont largement représentés les rapaces, et des espèces en danger d'extinction comme le coq de bruyère ou l'ours brun. Les principales activités de la zone sont l'élevage reposant sur l'utilisation des pâtures de haute montagne, l'agriculture et la chasse. D'autre part, sa gastronomie (à base de produits de grande qualité comme la pomme reinette, le « botillo », la « cecina » et la poire) et son offre de plus en plus variée de tourisme rural en font une étape incontournable sur le chemin de Saint-Jacques.  

Réserve de biosphère Los Ancares Leoneses


León  (Castille-León)

Type d'espace:Réserve de biosphère Superficie:56,79 hectares Courrier électronique:info@ancaresleoneses.es Tél.:+34 987564907 Site web:Réserve de biosphère Los Ancares Leoneses

León (Castille-León):

Vega de Espinareda, Villafranca del Bierzo, Candín, Peranzanes

Informations utiles

Ce qu’il faut savoir


  • Informations culturelles

    Quant à son patrimoine historique, il remonte au néolithique. On y a en effet découvert des haches, des fers de lance et une idole de l'âge de bronze. Dans le domaine de la culture populaire, parmi les témoignages ethnographiques de plus grande valeur se trouve la traditionnelle « palloza ». La période dorée de la région remonte au Moyen Âge. Lieu de halte pour les pèlerins du chemin de Saint-Jacques, elle s'enrichit peu à peu de monastères, d'églises, d'hôpitaux et d'auberges. La collégiale Santa María de Villafranca del Bierzo est en ce sens l'un des plus beaux témoignages de cette époque de splendeur.  

  • Informations environnementales

    Le paysage de la région est partagé entre chênaies, hêtraies, pinèdes, maquis et champs de culture, vergers, prés de fauche et pâtures. La réserve est aussi un site d'intérêt communautaire (SIC), une zone de protection spéciale (ZPS) et une réserve nationale de chasse.  

  • Renseignements sur les visites

    Les visiteurs ont le choix entre emprunter le chemin de randonnée « La Mirada Circular », ou s'inscrire à des cours en rapport avec la conservation de la région. À cela s'ajoute la possibilité de découvrir la zone thématique du « castro » de Chano, du nom du site archéologique voisin. Son office du tourisme et sa palloza-musée-bar offrent tous types d'informations.