Travel Safe

Conseils pour voyager en toute sécurité
San Vicente de la Barquera

Des villes côtières qui laissent un souvenir inoubliable

none

La vie paisible en bord de mer

Des bateaux de pêche chargés de poissons qui arrivent au port, des pêcheurs qui se dirigent vers la halle aux poissons, des filets posés sur le quai, la lumière du soleil couchant... Telle est l’ambiance que l’on respire dans n’importe quelle ville côtière du nord de l’Espagne, en Galice, dans les Asturies et en Cantabrie. Ces villages sont restés authentiques et reflètent l'essence même de la vie passée au bord de la mer.

Se réfugier de l’océan à Baiona

Au sud des Rias Baixas (Galice), la baie de Baiona semble inviter le visiteur à se protéger de l’océan. Vous adorerez sa vieille ville magnifique, ses collines, ses voies fluviales, son embouchure riche en végétation et son excellente cuisine élaborée à partir des meilleurs produits de la mer et de la terre. Sachez par ailleurs que Baiona fut le premier port d’Europe où fut annoncée l’existence d’un nouveau continent, l’Amérique. Cette annonce fut faite en 1493 depuis la caravelle La Pinta. Une fête est organisée chaque premier week-end de mars pour commémorer cet événement : la Fiesta de la Arribada. Le reste de l’année, vous avez tout le loisir de visiter le musée de la caravelle La Pinta, où est exposée une réplique de l’embarcation. À l’intérieur de cette dernière, une scène de ce moment historique est reproduite.

Baiona vue du ciel

Décors de rêve dans les Asturies

Ribadesella et Llanes, deux villes côtières par excellence, sont situées à l’est des Asturies. La première, située entre les Pics d’Europe et la mer Cantabrique, est traversée par le Sella, qui lui donne tout son charme. La descente en canoë-kayak de cette dernière, en août, est une compétition internationale et un grand événement festif. Mais cette activité peut également être réalisée à d’autres moments dans l’année. Le Sella est entouré d’un halo de tranquillité et apporte des sensations positives grâce à ce mélange d’exercice, de nature et de gastronomie. À Ribadesella, vous pouvez également visiter la grotte de Tito Bustillo et son centre d’interprétation, profiter du panorama depuis le belvédère de Guía ou vous promener dans les vieux quartiers du port.     À 30 kilomètres de Llanes, ne manquez pas les « falaises de l'enfer ». Les photos que vous y prendrez deviendront des souvenirs inoubliables.Sur place, le regard est attiré par le brise-lames formé d’immenses cubes de couleurs, œuvre de l'artiste basque Agustín Ibarrola. À Llanes, vous tomberez sous le charme de la vieille ville, d’une beauté telle qu’elle a déjà servi de décor à une vingtaine de films. Vous découvrirez des circuits cinématographiques intéressants et pourrez vous promener le long de ses belles plages ou sur son sentier le long de la côte. Son superbe terrain de golf en bord de mer ne manquera pas de vous surprendre. 

Images de Ribadesella
Les Cubes de la mémoire

La Cantabrie d’un bout à l’autre

De San Vicente de la Barquera à Laredo en passant par Santoña. Cet itinéraire, inférieur à 100 kilomètres, vous permettra de découvrir toutes les beautés de ces trois villes côtières de Cantabrie. Le Parc naturel d’Oyambre, près de San Vicente de la Barquera, réunit toute la richesse de la faune et de la flore locales. Le port de San Vicente est garni de nombreux bateaux de pêche. Cette ville est également située sur le tronçon nord du chemin de Compostelle et constitue le point de départ du chemin Lebaniego. Son patrimoine médiéval est composé, entre autres, d’un château, d’un pont et de remparts. Santoña est une autre destination idéale pour côtoyer les gens de la mer. Réputée pour sa technique de salaison d’anchois, cette ville présente de jolis recoins, comme le Parc naturel de Las Marismas ou les phares du Pêcheur et du Cheval, dont les 800 marches en pierre sont un véritable défi.Enfin, la plage de La Salvé, à Laredo, est l’une des plus longues du nord de l’Espagne avec près de cinq kilomètres de sable fin. À cet endroit, il est aisé de comprendre l’importance de la vie marine dans la région. En septembre, une grande fête annuelle reconstitue le débarquement historique de Charles Quint dans la ville, à l’occasion de ce qui fut apparemment son dernier voyage avant de mourir La bataille des fleurs, dont la préparation dure des mois, est un autre événement à ne pas manquer. Le but consiste à fabriquer le plus beau char et à le décorer entièrement de fleurs naturelles, selon une tradition précise transmise de génération en génération.

Images de Laredo et Santoña