Nouvelles COVID-19

Conseils pour voyager en toute sécurité
Can Casasayas et pension La Menorquina

Modernisme à Palma de Majorque

Palma

Mallorca

Parcours à travers l’architecture moderniste et Art nouveau de la ville.

De grands noms du modernisme catalan comme Gaudí ou Domènech i Montaner ont marqué l’architecture de Palma de Majorque au début du XXe siècle. Cet itinéraire parcourt les constructions modernistes les plus représentatives de la ville, un style qui frappe encore les personnes qui le regardent.

La route que nous proposons ci-dessous peut s’effectuer à pied en près de 2-3 heures.

Parlement-Ancien cercle majorquin

L’itinéraire commence face au bâtiment du Parlement des îles Baléares, l’ancien Cercle majorquin. La décoration moderniste est perceptible sur les fenêtres, colonnes et chapiteaux. À proximité se trouve également Can Corbella, un immeuble résidentiel original de style néo-mudéjar. Les colonnes en bois superposées sur la façade, associées aux arcs outrepassés et vitraux de couleur du rez-de-chaussée, sont quelques-uns de ses éléments les plus remarquables.

Immeuble Paraires

Nous partons ensuite à la recherche de l'immeuble Paraires, qui se distingue par sa sensation de verticalité, ses lignes géométriques décoratives et l’association du verre, de la pierre et du fer forgé sur ses balcons. Ce même architecte moderniste est l'auteur de Can Roca, l’arrêt suivant, dont les balcons arborent des ornements en céramique richement colorés.

Détail de la façade de Can Corbella, Palma

Can Casasayas-pension La Menorquina

La place du Mercat abritent trouvent deux immeubles « frères » : conçus simultanément avec une esthétique similaire, ils devaient être reliés par un passage saillant qui n’a finalement pas été construit.  Les lignes ondulées de la façade évoquent celles de la Casa Batlló de Barcelone.

Gran Hotel

Il s’agit de notre prochaine étape. Situé sur la place Weyler, il est l’une des principales représentations modernistes de la ville. Parmi ses éléments, son style Art nouveau attire l’attention avec des sculptures et motifs naturalistes, de la céramique polychrome, des balustrades et ouvrages en fer forgé. L’intérieur dévoile les différentes solutions architecturales choisies pour obtenir un éclairage parfait. Le bâtiment sert actuellement de centre culturel pour la fondation La Caixa : il possède une collection permanente d’œuvres du peintre moderniste Anglada Camarasa et programme différentes expositions temporaires tout au long de l’année.

Façade du Gran Hotel

Sans quitter la place Weyler, un autre exemple unique de décoration Art nouveau se présente à nous, cette fois à l’extérieur d’un ancien commerce, la célèbre pâtisserie Forn des Teatre.

Can Forteza Rey-Entrepôts El Águila

Nous arrivons devant ces deux bâtiments attenants dont la richesse ornementale des façades attire inévitablement le regard. Les multiples couleurs de leurs céramiques et carreaux fragmentés (trencadis), les balcons sinueux et rampes en fer forgé, l’abondance sculpturale des belvédères ou les murs décorés de motifs floraux, végétaux et animaux sont frappants.En descendant le long de la rue Colom, nous tombons sur l’ancienne Casa de las Medias. Elle tire son intérêt du trencadis situé sous les balcons, des plafonds circulaires en céramique, des moulures curvilignes et de type végétal et, naturellement, des balcons triangulaires du dernier étage.

Exemples de modernisme de Palma

Can Barceló

Nous mettons le cap sur cet immeuble résidentiel pour admirer les divers ensembles en céramique de sa façade, représentant des allégories de l’art, de l’économie et de l’artisanat. Les ornements d’inspiration végétale et zoomorphe sont également de style moderniste.  Plus loin, il est aussi possible de faire une halte au musée de Majorque, qui possède une section consacrée au mobilier moderniste. Nous continuons en direction de la cathédrale, dont l’intérieur a été réformé par Gaudí. Avant de sortir, et même si son style n’est pas moderniste, ne passons pas à côté de l'occasion de voir la chapelle du Saint-Sacrement et la surprenante fresque de Miquel Barceló.

Can Coll

Nous nous rapprochons ensuite des halles de Palma. De l’autre côté de la place, nous trouvons Can Coll. Ce bâtiment se distingue par la décoration en fer forgé de ses balustrades et balcons vitrés, ainsi que par les motifs végétaux sculptés sur la façade. À proximité, sur l’Avenida Antoni Maura, deux autres immeubles arborent des ornementations modernistes : Can Salas et Can Mulet.

Une fille prenant une photo de la cathédrale de la Palma

Envie d’en voir plus ?

D’autres lieux intéressants et de style moderniste nous attendent extra-muros. Comme dans le quartier Santa Catalina (la quincaillerie centenaire La Central, l’Hostal Cuba - classé bien d'intérêt culturel -, les édifices de Can Pujol, Can Palmer…) ou dans le quartier Terreno (Villa Schembri, Can Quetglas…). En outre, la collection permanente de la fondation Barceló comprend des œuvres de peintres modernistes comme Santiago Rusiñol ou Anglada Camarasa.

Plus d’infos sur...