Nouvelles COVID-19

Conseils pour voyager en toute sécurité
Fondation Pilar et Joan Miró à Majorque

Sur les pas de Miró

miro

Un voyage à la découverte de Joan Miró

Nous nous disposons à démarrer un voyage à travers les terres et les œuvres d'un des artistes les plus originaux et influents du XX<sup>e</sup> siècle : Joan Miró. Vous aurez pour compagnon de voyage la rébellion, l'imagination, l'irrationnel, la couleur, d'étranges constructions géométriques, des collages ou des sculptures surréalistes. Nous ferons halte dans sa ville natale, Barcelone ; à Mont-roig, destination inspirante pour Miró ; à Madrid, au célèbre Musée national Centre d'art Reina Sofía ; et à Palma de Majorque, où Miró passa les dernières années de sa vie.Au cours de ce voyage, vous sentirez le lien si particulier que Miró tissait avec le milieu naturel qui l'entourait à Mont-roig ou Majorque, vous frissonnerez devant ses œuvres, vous en apprendrez un peu plus sur cette figure entre autre nommée docteur honoris causa à l'Université de Harvard ou encore médaille d'or des Beaux-Arts et surtout, vous passerez d'inoubliables journées. Allons-y.

Étape 1 Barcelone, sa ville natale

Joan Miró est né à Barcelone en 1893. C'est là qu'il présenta sa première exposition individuelle et que sa fille unique vit le jour.

Aujourd'hui, cette ville extraordinaire qui attire tellement les touristes en tout genre est pleine de « traces » de cet artiste qui, curieusement, commença à travailler comme comptable pour finir par créer d'incroyables peintures et une vaste production de sculptures et gravures. Nous vous proposons de consacrer au moins un week-end entier à en découvrir les lieux les plus importants. Mais si vous pouvez rester plus longtemps, c'est encore mieux.

Carrer del Bruc, Barcelone. Vue aérienne de la Diagonal

Étape 2 Mont-roig del Camp, le refuge de l'artiste

Cette petite ville est située dans la province de Tarragone, à un peu plus de 120 kilomètres de la ville de Barcelone.

Distance:125Km Déplacement: En voiture / Durée: 1 h 25

En 1911, Miró attrapa la fièvre typhoïde et séjourna en convalescence dans une ferme que ses parents venaient d'acheter à cet endroit. Il semble qu'il tomba sous le charme des lieux et de la nature, car par la suite il effectua de longs séjours à Mont-roig et ses paysages lui apportèrent l'inspiration. Il affirma d'ailleurs lui-même la chose suivante : « toute mon œuvre est conçue à Mont-roig ». Saviez-vous qu'une de ses principales œuvres, La Ferme, est inspirée de cet endroit ?

Ermitage de la Virgen de la Roca. Mont Roig

Étape 3 Palma de Majorque, ses dernières années d'existence

Miró disait que « Majorque est vraiment un très beau pays, à certains endroits on trouve encore la fraîcheur des premiers jours de la création ». Nous ne contredirons pas l'artiste, puisque nous sommes tout à fait d'accord avec lui.

Distance:261Km

Sa relation avec Majorque est particulière : sa mère était originaire de l'île, il y épousa Pilar Juncosa et c'est là également qu'il s'éteignit. Vous allez adorer découvrir cette belle île méditerranéenne aux eaux turquoise. Une bonne option pour vous y rendre est de prendre un vol au départ de Barcelone pour l'aéroport de Palma de Majorque, la capitale (le vol dure une heure seulement).En 1956, Miró s'installa définitivement à Palma. C'est là qu'il fit construire une maison et l'atelier dont il avait toujours rêvé, dessiné par son ami Josep Lluís Sert. Cet atelier fait partie aujourd'hui de la Fondation Pilar et Joan Miró, que nous vous recommandons absolument de visiter. Notamment parce que le bâtiment a été conçu par Moneo et qu’il contient environ 6 000 œuvres de l'artiste. Si vous le faites en été, demandez si des concerts sont programmés dans les jardins. À Palma, nous vous recommandons de vous baigner dans l’une des criques de l'île, de découvrir de célèbres monuments comme la cathédrale ou le château de Bellver et de visiter d'autres musées qui possèdent des œuvres de l'artiste, comme la Fondation Juan March ou Es Baluard, le musée d'art moderne et contemporain.

Cathédrale Santa María. Palma de Majorque

Étape 4 Madrid, le parfait complément

La réputation de Miró franchit les frontières et on trouve ses œuvres dans de grands musées de Chicago, Houston, Milan, Paris, New York, Washington, etc. Et bien sûr à Madrid.

Distance:640Km

La capitale de l'Espagne est parfaitement desservie (le vol depuis Palma de Majorque dure environ une heure et demie et pour voyager de Barcelone à Madrid vous disposez même d'un « pont aérien » avec des liaisons quotidiennes à une fréquence de 20 minutes à certains moments de la journée les jours ouvrables). Dans le centre-ville, ne manquez pas de visiter le célèbre musée national Centro de Arte Reina Sofía, qui abrite des œuvres de Miró comme « Femme, oiseau, étoile (Hommage à Pablo Picasso) ». En outre, vous vous trouverez à proximité de deux autres musées extrêmement connus : le Musée national du Prado et le Thyssen-Bornemisza. Ne manquez pas non plus l'Espace Miró de la Fondation Mapfre (Paseo de Recoletos 23) consacré à l'artiste et où vous pourrez admirer 65 tableaux. Enfin, vous pourrez contempler une autre de ses œuvres au Palais des congrès (Paseo de la Castellana 99), sous forme d’une mosaïque réalisée par l’artiste sur la façade donnant sur l’avenue General Perón.

Homme à la pipe. Miró. Musée Reina Sofía

Conseils et recommandations

  • Pour séjourner à Palma, il peut être intéressant de savoir que cette ville dispose du premier et unique hôtel à thème consacré à cet artiste, l'Hôtel Joan Miró Museum. Les chambres sont thématisées et les parties communes décorées d'œuvres du peintre.
  • Vous avez bien regardé notre site web ? Prêtez attention à notre logo en haut à gauche. Le trait et les couleurs vous sont familiers ? Effectivement, il s'agit bien là d'un dessin de l'artiste en personne, le célèbre Soleil de Miró.
  • L'influence qu'a eue cet artiste sur des créateurs postérieurs est indéniable. Lui-même affirma : « Ce n'est pas une œuvre ce qui compte, c'est la trajectoire de l'esprit pendant la totalité de la vie, pas ce qui a été fait pendant cette vie, sinon ce qu'il laissera entrevoir et permettra de faire aux autres, à une date plus ou moins lointaine ».