Nouvelles COVID-19

Conseils pour voyager en toute sécurité
Las Ramblas, Barcelone

Visitez la Barcelone qui n’apparaît pas dans les guides

Barcelone

Barcelona

Des endroits moins concourus qui valent le détour

Recoins en bord de mer, rues romantiques,abris de guerre, belvédères panoramiques ou circuits dans les souterrains de la ville... Barcelone recèle d’agréables surprises, y compris pour ceux qui pensent déjà la connaître.

La première visite a lieu en plein quartier gothique, dans la cour de la rue carrer Paradís. Il s’agit des vestiges du temple d’Auguste (que vous pouvez découvrir au musée d’histoire de Barcelone), soit quatre colonnes qui semblent ne pas être à leur place et qui servent de point de départ pour l’arrêt suivant : le parthénon Masriera (carrer de Bailén 70). Il est inspiré de l’ancien parthénon et sa façade rappelle celle d’un temple d’origine grecque, bien qu’il fût construit à la fin du XIXe siècle. Il a fait office d'atelier artistique, de théâtre et de résidence religieuse. Il fait actuellement partie des secrets gardés de la ville et reste une énigme pour de nombreux touristes (il ne peut être vu que de l’extérieur).La découverte suivante conserve le charme marin des maisons basses des pêcheurs situées en bord de mer. Il s’agit de la plaça de Prim, dans le quartier d’El Poblenou, un recoin qui respire la tranquillité et où se donnent rendez-vous les amateurs de plats de poissons.

Le temple d’Auguste, Barcelone

Barcelone dans son intégralité

Cette proposition va vous plaire car elle vous fera découvrir la ville depuis un belvédère offrant une vue insolite à 360º. Il s’agit du belvédère du Turó de la Rovira, un balcon naturel surplombant la ville dont l’emplacement en a fait l’un des centres de défense de Barcelone durant la guerre civile espagnole. Son espace d'exposition vous expliquera tout cela et bien plus encore.Poursuivons notre visite avec des lieux liés à la guerre civile espagnole pour découvrir des recoins inimaginables de Barcelone. Il est par exemple possible de visiter certains abris anti-aériens comme celui de la plaça del Diamant ou le Refugi 307 (carrer Nou de la Rambla, 175). Ces tunnels apportent un témoignage dur mais révélateur de l’histoire de Barcelone. La ville recèle d’autres exemples cachés liés à ce souvenir. Observez la façade de l’église San Felipe Neri lorsque vous la visiterez. Malgré sa rénovation, elle a conservé ses impacts de mitraillette en souvenir de la guerre.Barcelone peut aussi se visiter depuis les profondeurs... en pénétrant dans son réseau d'égouts. Cette expérience originale vous permettra de découvrir un secteur des égouts lors d’une visite guidée organisée par la mairie. Elle n’est toutefois proposée qu’en catalan (si elle est effectuée en groupe, elle peut se faire en espagnol et vous pouvez emmener votre propre traducteur).

Turó de la Rovira. Belvédère Bunkers del Carmel, Barcelone

Des moments romantiques ?

Il y en beaucoup à Barcelone. Vous le découvrirez si vous y allez en couple car, que ce soit pour ses promenades, ses couchers de soleil ou ses monuments, la ville ne manque pas d'endroits où s'embrasser tendrement. Nous vous ferons tout de même découvrir des lieux plus insolites. Savez-vous qu’il existe une rue des baisers (carrer dels Petons) ? Il s’agit d’une ruelle typique de l’ancienne Barcelone, mais qui est devenue une véritable icône du baiser, surtout le jour de la Saint-Valentin (le 14 février). Elle se situe à proximité du parc de la Ciutadella, autre endroit idéal pour passer une après-midi romantique.Et si vous aimez vous perdre dans les villes... nous vous proposons un jeu. Visitez le jardin du labyrinthe d’Horta et perdez-vous dans son labyrinthe de cyprès. Ce parc possède de nombreuses sculptures de figures mythologiques. Celle située au centre du labyrinthe se prête idéalement à un baiser. En effet, elle représente le dieu grec de l’amour, Eros.

Jardin du labyrinthe d’Horta, Barcelone

Un autre regard sur la culture

La culture qui se respire dans la ville de Barcelone provient en grande partie de ses musées et de ses monuments les plus prisés. Vous pourrez le vérifier si vous vous promenez dans le quartier de Raval, le quartier gothique et El Born. Les œuvres d’art urbain abondent dans ces endroits. Parmi les plus connues, on trouve la peinture murale intitulée « Tous ensemble, nous pouvons stopper le sida » de la façade du MACBA, œuvre de Keith Haring. Pour voir la plupart de ses graffitis, nous vous recommandons d’effectuer l’une des visites guidées proposées par Turismo de Barcelona. Vous avez aussi la possibilité de la faire sur un vélo en bambou.Ce circuit jalonné de lieux insolites ne fait pas l'impasse du modernisme ni du Patrimoine mondial. C'est le cas du site moderniste de Sant Pau, l’ouvrage le plus important de l’architecte catalan Lluís Domènech i Montaner, qui, pour beaucoup, passe inaperçu face aux ouvrages incontournables du Park Güell ou de la Casa Batlló et La Pedrera.Pour finir, nous vous avons réservé deux agréables surprises. La première est la bibliothèque de Catalunya, située dans le monument historique de l’ancien hôpital de la Santa Creu. Sa salle de lecture et son patio sont pleins de charme. Si vous venez visiter Barcelone en février, profitez de la tenue du festival Llum Bcn pour découvrir l’éclairage du jardin. La deuxième surprise est une curiosité à laquelle vous ne vous attendrez pas : Barcelone possède aussi une statue de la Liberté. Vous pourrez la voir dans la bibliothèque Arús. Il s’agit d’une réplique réalisée par le sculpteur moderniste Manel Fuxà.

Peinture murale le « sida » de Keith Haring, Barcelone