Travel Safe

Conseils pour voyager en toute sécurité Dernières nouvelles
Extérieur de l

Le préroman dans les Asturies : 6 monuments patrimoine de l’humanité

Asturias

La principauté des Asturies possède différentes œuvres de l’art préroman. Ce style architectural, appelé également art asturien, a vu le jour avec la monarchie des Asturies, au VIIIe siècle. C’est l’un des symboles les plus emblématiques de l’art de cette région.Ce style unique se trouve uniquement dans la principauté des Asturies. Il est étroitement lié au premier royaume chrétien de la péninsule Ibérique, suite à la conquête musulmane.  Parmi ces nombreux édifices, voici quelques explications sur les six monuments inscrits au patrimoine mondial de l’UNESCO sous le nom de « monuments d’Oviedo et du royaume des Asturies ».

  • Photo de nuit de l

    Santa María del Naranco

    Sur le mont Naranco d’Oviedo se dresse la construction préromane la plus représentative de la principauté des Asturies. Cette église se trouve à quatre kilomètres de la capitale de la province. Elle fut construite comme un palais par le roi Ramire Ier d’Aragon et abrita l’« Aula Regia », salle de réception ou salle du trône L’église Santa María del Naranco, qui fut terminée en 842, est un édifice de plan rectangulaire à deux niveaux. La partie inférieure abrite une crypte et on accède à l’étage supérieur, composé d’une grande salle, par deux beaux escaliers extérieurs. Ses caractéristiques architecturales et la vue panoramique sur Oviedo font de Santa María del Naranco un passage obligé lorsqu’on souhaite connaître l’art préroman asturien ou prendre éventuellement une belle photo de ses environs.

  • Détail de l

    Église San Miguel de Lillo

    Près de Santa María del Naranco, Ramire Ier fit construire en 842 l’église San Miguel de Lillo, consacrée à saint Michel l’Archange. Une partie de l’église ayant été détruite au bas Moyen Âge pour être ensuite reconstruite, seul un tiers de l’édifice original demeure actuellement. Elle est divisée en trois nefs, séparées par des arcs reposant sur des colonnes ornées de symboles évangélistes et surplombées par des demi-voûtes en berceau.  

  • Église Santa Cristina de Lena

    Église Santa Cristina de Lena

    Située à seulement 35 kilomètres d'Oviedo et perchée sur une colline qui domine la vallée de la Lena, l’église Santa Cristina de Lena est également inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco. Contrairement aux autres églises de la monarchie asturienne, elle possède une nef en forme de croix grecque, ce qui n’est pas habituel. Profitez de votre visite pour découvrir la beauté des environs et visitez les jolis villages proches, tels que Mieres, ainsi que le parc naturel de Las Ubiñas-La Mesa, un site spectaculaire appartenant à la réserve de biosphère située à seulement cinquante minutes de la capitale de la province.

  • Intérieur de l

    Église San Julián de Los Prados

    La basilique San Julián de Los Prados, également appelée Santullano, est située pratiquement au centre d’Oviedo. Elle est considérée comme l’édifice le plus ancien et le plus grand de l’art préroman asturien. Construite pendant le règne d’Alphonse II le Chaste (791-842), elle était consacrée à saint Julien et son épouse sainte Basilisse. Basilique à croix latine, elle est composée de trois nefs et se distingue notamment par ses peintures murales iconographiques qui figurent parmi les plus importantes dans toute l’Europe occidentale.

  • Chambre sainte de la cathédrale d

    « Cámara Santa » d'Oviedo

    La cathédrale d’Oviedo abrite la « Cámara Santa » (Chambre sainte), Conçue à l’origine en tant que chapelle palatine par un roi asturien, elle est aujourd’hui un véritable symbole des Asturies. Elle abrite l'Arche Sainte et le Saint Suaire. Elle a depuis toujours attiré de nombreux pèlerins, dévots et voyageurs. Suite à une restauration récente, il est possible d'admirer notamment des statues romanes représentant les apôtres.

  • La Foncalada à Oviedo

    La Foncalada

    La Foncalada, également à Oviedo, est un exemple unique de construction civile de l’art préroman. Elle a été érigée au IXe siècle sous le règne d’Alphonse III le Grand. Elle abrite une source d'eau potable qui débouche dans un bassin couvert. Le fronton arbore la Croix de la Victoire sculptée avec les symboles « alfa » et « omega ».