Réveillon du jour de l’an à Madrid et Barcelone



En Espagne, le 31 décembre est une fête très profondément ancrée dans la tradition, qui se prolonge jusque très tard dans la nuit. Pour commencer l’année du bon pied, venez passer le réveillon à Madrid et Barcelone. Dans ces deux villes, vous découvrirez la tradition des raisins de la chance... Mais la fête ne fera que commencer !

Saviez-vous qu’en Espagne, nous accueillons la nouvelle année avec douze grains de raisins ? La coutume veut en effet que nous les avalions un par un, au rythme des douze coups de minuit du 31 décembre. Seuls ceux qui parviennent à les avaler à temps vivront une année placée sous le signe de la prospérité et de la chance. C’est le moment le plus attendu du réveillon, aussi les « campanadas » (coups d’horloge) sont-elles retransmises en direct à la télévision. Même si vous n’êtes pas superstitieux, c’est une expérience qui vaut la peine d'être vécue, car vous vous amuserez, c’est sûr.



Les « campanadas » de la Puerta del Sol

S’il y a un endroit tout particulièrement associé à cette tradition de fin d’année, c’est bien la Puerta del Sol de Madrid. Pour le réveillon, les Espagnols se réunissent généralement en famille ou entre amis autour d’un délicieux dîner qui s'achève sur les douze grains de raisin. Mais dans la capitale, il y a également des milliers de personnes qui se rassemblent devant l’horloge de la Puerta del Sol pour accueillir le nouvel an tout en sacrifiant à la tradition des raisins. Il s’agit d’un événement qui se transforme en grande fête collective, à l’ambiance extraordinaire : confettis et serpentins volent de toutes parts, musique, langues de belle-mère et trompettes s’associent au tumulte général, et les gens déguisés avec des perruques, chapeaux et masques démontrent avant tout leur folle envie de s’amuser.

Dans la ville de Barcelone, ceux qui veulent manger leurs raisins dans la rue se rassemblent sur la place de Catalunya. Si vous avez envie de partager les dernières minutes de l’année de cette façon, sachez que les gens se rendent généralement sur les lieux bien avant minuit pour être sûr d’avoir une place, et surtout à Madrid où il y a toujours beaucoup de monde.

La fête après les raisins

Après les raisins, il se produit une véritable explosion de joie. Tout le monde trinque au « cava » (mousseux) avec les amis, la famille et les gens se trouvant là. Rires, blagues, félicitations, meilleurs vœux... Mais ce n’est que le commencement, car des heures et des heures de fête restent à venir. Les rues se remplissent de groupes d’amis et de jeunes, et les voitures accueillent la nouvelle année à coups de klaxon. Vous constaterez combien il est difficile de ne pas se laisser entraîner par la foule.

Les bars, pubs et discothèques des deux villes organisent des fêtes dans lesquelles il est possible de danser jusqu’à l’aube. De nombreux hôtels et restaurants organisent aussi des réveillons de jour de l’an incluant un menu spécial pour le dîner, les raisins, la musique et l’animation. Si vous choisissez cette modalité, nous vous recommandons d’acheter votre entrée ou de réserver votre table à l’avance.

Le lendemain

Combien de temps dure la fin de l’année ? En réalité, cela dépend de votre résistance ! Pour finir la nuit en beauté, avant d’aller au lit, rien de tel qu’un traditionnel chocolat chaud avec des churros pour reprendre des forces. C’est à ce moment là qu’ils sont les meilleurs ! À Madrid, dans le centre, il existe un endroit idéal pour sacrifier à cette tradition : la chocolaterie San Ginés.

Le lendemain, jour de l’an, le calme revient puisque les magasins et les commerces ferment, et peu de bars et restaurants sont ouverts. Profitez-en pour une promenade dans la ville : vous la découvrirez sous un jour nouveau, également très agréable, avec bien peu de monde dans les rues. C’est aussi une journée idéale pour reprendre ses esprits dans un jardin public : par exemple, à Madrid, dans les fameux jardins du Retiro, ou à Barcelone, dans le parc Güell (œuvre de Gaudí classée au patrimoine de l’humanité), à Montjuic ou encore dans la Ciudadela.

Quelques conseils...

Pour ce qui est du transport public, sachez qu’à Madrid, le 31 décembre, les services d’autobus et de métro prennent généralement fin avant l’heure habituelle, et que le 1er janvier au matin, ils commencent plus tard. À Barcelone, en revanche, le métro fonctionne sans interruption toute la nuit. Et si vous avez besoin d’un taxi pour le réveillon du premier de l'an, nous vous recommandons d’en effectuer la demande auparavant par téléphone car ce soir-là, ces véhicules sont fortement prisés.

Passez un réveillon du premier de l’an différent à Madrid et Barcelone, en partageant cette tradition avec les Espagnols. Vous vivrez une expérience inoubliable.




Ces informations vous ont-elles été utiles ?




À ne pas manquer




X Passer à la version mobile

X
Spain SévilleMadridCordoueValenceMalagaLa CorogneGrenadeBarceloneHuescaCastellón – Castelló CadixLleidaCaceresLa RiojaMurcieAlicantePontevedraAsturiesBiscayeGuipuzcoa - GipuzkoaCantabrieLugoBurgosTolèdeAlmeriaJaénTarragoneHuelvaAlava - ArabaÁvilaCiudad RealLeónSaragosseGéroneTeruelSalamanqueZamoraBadajozSégovieCuencaNavarrePalenciaValladolidSoriaOurenseAlbaceteGuadalajaraCanariesBaléares
X
Baleares MajorqueIbizaMinorqueFormentera
X
Canarias LanzaroteLa PalmaTenerifeGrande CanarieFuerteventuraGomera