Travel Safe

Conseils pour voyager en toute sécurité Dernières nouvelles
Des cyclistes devant la cathédrale de León, Castille-León

Quelques-uns des meilleurs itinéraires pour cyclotouristes en Espagne

none

Découvrir l’Espagne à vélo, ça vous tente ? Si pédaler est votre passion, préparez vos besaces. Les itinéraires longue distance de notre pays sont l’occasion de vivre une aventure sportive palpitante. Nous vous présentons quelques-uns des principaux grands itinéraires à parcourir à vélo, tout en appréciant la richesse des paysages et des villages espagnols. 

  • Cyclotouriste sur le chemin de Compostelle

    Le chemin de Compostelle, une expérience unique aussi à vélo

    Les experts affirment que les itinéraires du chemin de Compostelle sont parfaits pour s’initier au cyclotourisme. Ils sont parfaitement balisés avec les célèbres flèches jaunes. En outre, il existe un réseau d’auberges et d’hébergements tout au long du parcours, proposant tous les services nécessaires pour se reposer à la fin de chaque étape. Si l’on ajoute à cela la possibilité de découvrir les richesses monumentales, naturelles et gastronomiques des différentes régions espagnoles, et de partager des expériences avec des personnes venant des quatre coins du monde, que demander de plus ? Il y a de nombreuses alternatives à choisir, même si la plus populaire est le Chemin français, avec ses 750 kilomètres, depuis Roncevaux

  • Photogramme de la vidéo de la Route de l’Argent à vélo

    La Route de l’Argent : de Séville à Gijón

    Ceux qui l’ont parcourue la recommandent vivement. Cet itinéraire historique, basé sur le tracé d’une ancienne chaussée romaine, traverse l’Espagne du sud au nord, de Séville à Gijón. La Route de l’Argent et ses plus de 800 kilomètres passent par l’Andalousie, l’Estrémadure, la Castille-León et les Asturies, révélant des paysages variés de pâturages, de vallées et de zones montagneuses. C’est également l’occasion de visiter de nombreux villages et des destinations touristiques telles que Cáceres, Plasencia, Béjar, León ou Oviedo. Le parcours cycliste se divise en 12 étapes, avec des options pour les VTT et les vélos de route. Il existe aussi un passeport qu’il est possible de faire tamponner dans les mairies et offices du tourisme, permettant de bénéficier de remises dans les hébergements, restaurants et établissements participants. Sur le site de www.larutaenbici.com, vous trouverez des informations sur les différentes étapes, avec des cartes et des tracks, ainsi que les services disponibles (ateliers, hébergements, entreprises de location, etc.).

  • Photogramme de la vidéo En voyageant sur la VOIE VERTE OJOS NEGROS

    La voie verte d’Ojos Negros : de Teruel à Valence

    Le réseau des voies vertes est une autre des options les plus courantes pour les cyclotouristes en Espagne. Actuellement, l’itinéraire le plus long est la voie verte d’Ojos Negros. Le parcours de 167,5 kilomètres commence dans la localité d’Ojos Negros (Teruel) et s’achève à Sagonte (Valence). Il suit le tracé d’une ancienne voie ferrée minière et se divise en deux parties. Mais le mieux est de prendre trois jours pour profiter pleinement du parcours sans se presser. Le chemin des vergers valenciens traverse la vallée de Jiloca, la sierra de Javalambre et la vallée de Palancia, en passant par des tunnels, des ponts et des viaducs, et à proximité de villes telles que Segorbe ou Teruel, dont l’architecture mudéjar est classée au patrimoine mondial. 

  • Cyclotouriste sur le parcours de TransAndalus près de Santa Olalla del Cala à Huelva, Andalousie

    TransAndalus : le tour d’Andalousie en VTT

    Ses 2 000 kilomètres de parcours circulaire peuvent être empruntés presque toute l’année grâce au climat agréable, ils permettent d’admirer la beauté extraordinaire du Sud de l’Espagne. Le tracé de la TransAndalus suit principalement des chemins et des sentiers d’élevage, en passant dans toutes les provinces de la région, et traverse des paysages naturels protégés tels que le Cabo de Gata, la Sierra Nevada, la Sierra de Cazorla ou le parc de Doñana, entre autres. Il faut noter que 35 % du parcours passe par des lieux possédant une protection environnementale. En outre, l’itinéraire est créé par des amateurs de cyclisme locaux, des connaisseurs des meilleurs sentiers de chaque zone. Sa forme circulaire permet de planifier le voyage pour commencer d’où l’on veut ou d’emprunter le tronçon qui plaît le plus. Sur le site de www.transandalus.org, vous trouverez des informations sur les étapes, des cartes et des tracks pour GPS. 

  • Photogramme de la vidéo Le Chemin du Cid, une aventure inoubliable

    Le Chemin du Cid : un voyage littéraire sur deux roues

    Littérature et sport vont de pair sur cet itinéraire passant par des endroits liés au Cid, le célèbre chevalier espagnol, qui apparaissent dans le poème médiéval « Cantar del Mío Cid ».  Il part de Vivar del Cid (Burgos) et s’achève à Orihuela (Alicante). L’option à vélo par la route totalise 2 000 kilomètres, répartis en plusieurs itinéraires thématiques de 60 à 360 kilomètres reliés entre eux. L’alternative pour vélo tout-terrain est de 1 485 kilomètres, répartis en sept parcours de 49 à 313 kilomètres, également reliés entre eux. Sur le site de www.caminodelcid.org, vous trouverez des informations détaillées, des cartes, des services et des tracks. Que verrez-vous en pédalant ? Des monuments classés au patrimoine mondial comme la cathédrale de Burgos, de nombreux châteaux et forteresses, des petits villages et localités historiques, et des espaces naturels particuliers comme les étangs de Gallocanta ou le parc naturel de l’Alto Tajo.

  • Photogramme de la vidéo LA TRAVERSÉE DES PYRÉNÉES à vélo

    Transpirenaica : de la mer Méditerranée à la mer Cantabrique en passant par les Pyrénées

    Le parcours Transpirenaica est un itinéraire de 800 kilomètres, de Cabo de Creus (Gérone) jusqu’à Fontarrabie (Guipuscoa) par le versant sud des Pyrénées, traversant de jolis villages de montagne et des paysages à couper le souffle. En 1985, il a été homologué comme sentier de grande randonnée, le GR-11, et depuis, son parcours est balisé par les habituelles marques blanches et rouges. La version cycliste commence généralement dans la ville de Llançá, bien qu’il n’y ait pas d’itinéraire officiel et que les alternatives varient en fonction du vélo que l’on utilise, vélo de route ou vélo tout-terrain.  La fin du printemps et l’été sont les meilleures périodes pour faire cet itinéraire qui est devenu un classique pour les cyclotouristes. Néanmoins, il s’agit d’un parcours exigeant et difficile, recommandé pour des amateurs expérimentés ayant une bonne condition physique.

Plus d’infos sur...