Un couple sur la plage Realejos

Quelques-uns des meilleurs sentiers de randonnée des îles Canaries #SpainNature

Ces îles d’origine volcanique abritent des laurisylves touffues, des plages de sable noir, de vieux cratères, des falaises, des forêts de nuages et le sommet le plus élevé d’Espagne. Pour les découvrir, nous vous recommandons les meilleurs sentiers de randonnée des îles Canaries. Il s’agit de quelques-uns de plus beaux chemins d’Espagne et un grand nombre d’entre eux vous mèneront jusqu’aux sommets les plus élevés. Vous avez mis vos chaussures de montagne ?

Garajonay, une véritable « jungle »

Le premier sentier que nous vous proposons se trouve sur l’île de La Gomera. Le parc national de Garajonay est un lieu très spécial. La laurisylve qu’il abrite se compose d’espèces végétales ayant disparu il y a des millions d’années sur la plus grande partie de la planète. Vous aurez l’impression de faire un voyage à l’ère tertiaire. En raison de l’humidité et du phénomène de pluie horizontale (nuages bas en contact avec les forêts entraînant une humidité permanente), les arbres sont recouverts de mousse. Le parc doit son nom à une triste légende : la famille des amants Gara et Jonay n’acceptant pas leur amour, ils décidèrent de se jeter depuis le sommet le plus élevé de l’île. Le parc organise des visites guidées qu’il est possible de réserver. Si vous préférez y aller seul, il existe 18 sentiers parfaitement balisés. Le plus long parcourt 12,7 kilomètres que vous pourrez réaliser en à peu près 6 h 30. Vous trouverez plus d’informations au Centre des visiteurs. En outre, vous trouverez ici une carte du parc, des applications mobiles et un audioguide.

Chemin de Jinama : au cœur d’une île 100 % renouvelable

Nous voici maintenant sur la petite île El Hierro, la première île au monde totalement autonome et 100 % renouvelable. Saviez-vous qu’elle possède plus de sentiers que de routes ? Si nous devons en choisir qu'un, et malgré sa difficulté, nous vous recommandons le Chemin de Jinama situé au centre de l’île. Le défi ? Un dénivelé de près de 885 mètres sur 8 kilomètres. Il s’agit d’un chemin légendaire emprunté autrefois par les habitants qui vivaient sur les hauteurs et descendaient dans la vallée en hiver lors de la transhumance. En raison de sa difficulté, de nombreux randonneurs choisissent de parcourir uniquement la descente. Dans tous les cas, vous marcherez dans l’ancien cratère d’un grand volcan et depuis l’ermitage de la Caridad, vous découvrirez une vue inoubliable. Mais le point culminant de cette île n’est pas celui-ci. Accessible depuis le GR-131, il s’élève à environ 1 500 mètres. Une autre région emblématique ? Le sabinar et ses célèbres arbres déformés par les alizés.

Forêt de nuages depuis le Roque de los Muchachos

Si vous souhaitez voir une caldera volcanique de 1 500 mètres de profondeur, vous la trouverez sur l’île de La Palma. Le GR-131 longe le bord de la caldera. Concrètement, nous vous recommandons de vous rendre jusqu’au Mirador du Roque de los Muchachos qui donne sur le Parc national de la Caldera de Taburiente et d’où vous aurez sans aucun doute une vue incomparable. Vous pourrez également y contempler le phénomène de la forêt de nuages, qui se perd à l’horizon et sous vos pieds. Vous trouverez ici tous les itinéraires disponibles dans le parc. Pour pratiquer la randonnée, vous pouvez également réserver une visite intéressante. Le ciel de La Palma est l’un des plus beaux ciels étoilés du monde, raison pour laquelle s’y trouve l’Observatoire du Roque de los Muchachos, un centre de recherche scientifique qui possède quelques-uns des télescopes les plus importants du monde, tels que le GranTeCan (Gran Telescopio Canarias).

Jusqu’au sommet de l'Espagne

Vous allez sur l’île de Tenerife ? Vous pourrez visiter le Parc National du Teide, où se trouve le sommet le plus élevé d’Espagne - 3 718 mètres - et le troisième volcan le plus haut du monde. Plutôt tentant, vous ne trouvez pas ? N’hésitez pas à emprunter le téléphérique du Parc qui vous mènera à 3 555 mètres d’altitude. Une expérience inoubliable ! Mais les randonneurs les plus aventuriers pourront aller un peu plus haut… Cependant, pour atteindre le sommet du Teide, il est obligatoire de solliciter une autorisation (si vous passez la nuit au refuge Altavista, à 3 250 mètres, vous pourrez monter jusqu’au sommet sans autorisation, à condition de quitter le sentier avant neuf heures du matin). Muni de votre autorisation, vous pourrez emprunter le sentier Telesforo Bravo (en l’honneur du naturaliste et géologue qui a contribué à découvrir les secrets de cette région). N’oubliez pas qu’il s’agit d’un parcours de haute montagne comprenant un dénivelé de 170 mètres après un parcours d’environ 650 mètres. Mais une fois arrivé, outre une vue panoramique sur tout le parc, si la météo le permet, vous pourrez également apercevoir les autres îles des Canaries. Vous vous sentirez comme le roi du monde ! Savez-vous que l’ombre du Teide est la plus grande ombre du monde qui se projette sur la mer ? Vous pourrez la voir au coucher ou au lever du soleil.

Des grottes secrètes au bord de la mer

Rendons-nous maintenant à Fuerteventura, l’île de l’archipel des Canaries qui possède le plus grand nombre de plages. Certaines d’entre elles sont très spéciales, comme celle de Los Molinos. Et qu’a-t-elle de si spécial cette plage ? À marée basse, on peut entre autres voir la grotte Herminia et se promener aux alentours. Mais faites-le toujours avec précaution. Outre ses plages, Fuerteventura possède également 255 kilomètres de sentiers. Par où commencer ? Le sentier SL-FV 27, l’un des plus recommandés, parcourt le ravin de Las Peñitas, dans le Parc Rural de Betancuria. Vous longerez le lit de la rivière Palmas et découvrirez les célèbres palmiers et dattiers des Canaries, l’ermitage la Virgen de la Peña (où se trouvent les sites géologiques les plus anciens de tout l’archipel) et le barrage de Las Peñitas. Vous trouverez ici un plan détaillé de cet itinéraire de 1,7 kilomètres comportant peu de difficultés. Une autre recommandation ? Le sentier des Lobos, situé sur l’îlot de Lobos, accessible uniquement en bateau depuis le port de Corralejo, au nord de Fuerteventura.

Une fenêtre en pierre

Nous voici maintenant dur l’île de Grande Canarie, où vous pourrez voir de près le Roque Nublo, un rocher naturel d’origine volcanique de 80 mètres, l’un des plus hauts du monde. Ancien lieu de culte pour les aborigènes des Canaries, il a inspiré de nombreux peintres, écrivains et musiciens. Il existe un itinéraire circulaire de trekking qui, en deux heures et demie, vous permet de découvrir ces paysages et de contempler les vestiges de l’ancienne cheminée d’un grand volcan. Saviez-vous que les paysages de Risco Caído et les montagnes sacrées de Grande Canarie sont classés patrimoine mondial de l’UNESCO ?

Pour adminer le Roque Nublo de loin, l’un des plus beaux sites porte le nom de « ventana del Nublo » (fenêtre du Nublo), un arc en pierre à travers lequel on peut le contempler, comme s’il s’agissait d’une fenêtre. Pour y parvenir, il existe un itinéraire facile qui part de l’espace de loisirs Los Llanos de la Pez (vous pouvez également découvrir la Ruta de la Plata, un chemin autrefois emprunté par le bétail). Un petit conseil ? Si vous vous logez au Parador Cruz de Tejada, vous aurez une vue sur le Roque Nublo directement depuis votre chambre.

Une promenade sur Mars

C’est l’impression que vous aurez en parcourant les paysages de l’île de Lanzarote, en raison de la forme de ses rochers, des silhouettes de volcans, du contraste des couleurs, du silence qui y règne, etc. Le Parc National de Timanfaya est sans doute l’espace naturel le plus célèbre de l’île. Il est le fruit des éruptions volcaniques qui se sont produites entre 1720 et 1736 et en 1824. Plusieurs itinéraires et activités guidés très intéressants permettent de le découvrir. Si vous préférez le faire seul, empruntez la route du littoral. Mais sachez que cet itinéraire de 9 kilomètres est particulièrement difficile. Il vous permettra de découvrir comment s’est formé le littoral, lorsque la lave parvenait jusqu’à la mer. Trop difficile ? Essayez un sentier plus accessible, de difficulté moyenne et d’une durée d’environ trois heures. Entre coulées de lave, il vous mènera jusqu’à la Caldera Blanca située au centre de l’île. Il s’agit d’un gigantesque cône volcanique digne d’admiration. 1 200 mètres de diamètre d’où jaillissait la lave il y a des siècles !   Découvrez toutes les informations sur ces sentiers et d’autres sentiers des îles Canaries ici.



Ces informations vous ont-elles été utiles ?




X Passer à la version mobile

X
Spain BarceloneSévilleMadridMalagaCordoueLa CorogneGrenadeCadixAsturiesLugoMurcieHuescaLleidaAlicanteLa RiojaCantabrieCastellón – Castelló BiscayeGuipuzcoa - GipuzkoaPontevedraValenceAlmeriaLeónValladolidBurgosJaénTolèdeCaceresGéroneTarragoneAlava - ArabaCiudad RealSégovieHuelvaCuencaSalamanqueTeruelSaragosseNavarreZamoraBadajozÁvilaOurenseSoriaAlbacetePalenciaGuadalajaraCanariesBaléares
X
Baleares MajorqueIbizaMinorque
X
Canarias LanzaroteTenerifeGrande CanarieLa PalmaFuerteventuraLa Gomera