Wanda Metropolitano, Madrid

Ça, c'est du foot... Bienvenue en Espagne !

Football émotion, jeu spectacle, la Liga, le Barça, le Madrid, Messi, Ronaldo, la Ligue des champions... Vous avez tout en Espagne, où le foot se vit toute la semaine et toute l'année. Vous aimez le football ? Alors venez en Espagne.


Carte du foot espagnol

Choisissez votre destination en Espagne et découvrez où profiter du meilleur foot européen. Nous vous aidons à préparer votre journée foot et à profiter de votre visite pour découvrir les endroits importants de la ville.

La liga

Voulez-vous assister à un match du tournoi espagnol le plus connu dans le monde ? Sur la carte, vous trouverez les équipes de La Liga et des renseignements sur les villes.    




Que savez-vous sur le football espagnol ?

  • #Spainquiz Que savez-vous du foot espagnol ?

    Êtes-vous un amateur ou un véritable « aficionado » ?

    Vérifiez vos connaissances avec ce test ou consultez les informations que nous vous proposons pour épater vos amis.

    Attention : dans le football espagnol, on ne remarque que les meilleurs. Dans notre #SpainQuiz aussi.

Participez !



Dictionnaire du football

  • Gol (But)
  • La cathédrale
  • Cantada
  • Cantera
  • Chilena ou tijereta (chilienne ou ciseaux)
  • Chupón (jouer « perso »)
  • Le Clásico 
  • Culés
  • Derbis (derbies)
  • Poner el autobús
  • Tridente (trident)
  • Farolillo rojo (lanterne rouge)
  • LFP
  • Fondo norte / fondo sur
  • Jugador número 12 (douzième homme)
  • Leones
  • Manolo el del bombo
  • Matagigantes
  • Merengues ou vikingos
  • Mosaicos (tifos)
  • La ola (vague)
  • Palomita
  • Pichichi
  • Pipas et el bocata (graines de tournesol et sandwich)
  • Tiquitaca (tiki-taka)
  • Zamora
  • C'est le héros du football. En Espagne, trois lettres et un cri : ¡¡G-O-L!!
    S'il s'agit d'un excellent but, on l'appelle « Golazo » ou « Chicharro ». On dit aussi parfois que « los goles son amores ».

  • Surnom du stade de l'Athletic. Nombreux sont ceux qui croient que c'est en raison de ses dimensions et de la tradition footballistique de l'équipe. Néanmoins ce surnom est lié au nom du stade : San Mamés. Le stade se trouvait à proximité de la chapelle de ce saint et les supporters appelaient le stade « la cathédrale » pour le différencier de la chapelle.

  • Cela correspond à une erreur monumentale de la part d'un gardien de but, signifiant en général que l'équipe rivale a marqué.

  • Il s'agit des équipes réserve des clubs. Elles sont composées des jeunes promesses.
    On les connaît aussi sous le nom de « fútbol base » ou « la masía » (pour celle du FC Barcelone) ou encore sous le nom plus familier « la factoría ».

  • Tir de volée en extension où l'impulsion et le tir sont réalisés avec la même jambe, le corps formant un angle d'environ 90 degrés. Dans le cas de la tijereta ou tijera (ciseaux), les deux jambes se croisent dans les airs.

  • On appelle ainsi un joueur qui persiste à vouloir terminer les actions à sa manière ou sans passer le ballon, bien que la plupart du temps, il commette une erreur.

  • Nom donné au derby entre le Real Madrid et le FC Barcelone, les deux principaux clubs espagnols.

  • Surnom donné aux supporters du FC Barcelone. Autrefois, dans l'ancien stade, les supporters s’installaient sur le bord du mur entourant le stade pour voir le match. Dans la rue, les passants avaient une vue sur les derrières (culers en catalan) des spectateurs. Depuis, ils portent ce nom.

  • Il s'agit d'un match opposant deux équipes importantes, habituellement proches géographiquement.
    Les plus populaires sont les suivants : Real Madrid – Atlético, Séville – Real Betis, FC Barcelone – Espanyol, Athletic –Real Sociedad ou Deportivo – Celta de Vigo.

  • Expression employée pour indiquer la défense acharnée d'une équipe dont le principal objectif semble consister à ne pas prendre de buts.
    La défense est si acharnée, qu'on a l'impression qu'un autobus est garé devant la cage.

  • Trio d'attaquants particulièrement efficace pour marquer des buts. Deux trios en particulier ont mis ce mot à la mode. Le MSN de Messi, Suárez et Neymar, et le BBC de Bale, Benzema et Cristiano Ronaldo.

  • Expression qui désigne le dernier dans le classement, menacé de descendre.

  • Il s'agit du sigle de la Liga. Son nom complet : Liga de Fútbol Profesional.
    La compétition peut changer de nom en fonction du parrainage.

  • Il s'agit des gradins situés derrière chaque cage. Il est habituel que les supporters qui les occupent se saluent à distance durant un match en criant ¡Hola Fondo Norte!, ¡Hola Fondo Sur!

  • C'est le nom donné au public d'un match de football. Son soutien est censé contribuer à la victoire des 11 joueurs des deux équipes présentes sur le terrain. Les supporters sont parfois surnomméshinchas ou forofos.

  • Surnom des joueurs de l'Athletic de Bilbao. Beaucoup utilisent ce nom pour faire allusion à leur jeu. Néanmoins c'est le stade San Mamés qui est à l'origine de ce surnom. On raconte que ce saint avait apprivoisé des lions. Les joueurs sont devenus par conséquent les lions au service de San Mamés, nom du stade.

  • Une icône du football espagnol. Il s'agit d'un supporter qui n'a jamais manqué un match de l'équipe d'Espagne depuis 1982 et que l'on reconnaît facilement grâce à la grosse caisse qu'il emporte avec lui.

  • Il s'agit de la petite équipe qui remporte un match contre un rival beaucoup plus prestigieux.

  • Surnoms du Real Madrid. Le premier fait référence à la couleur de son maillot. Certains expliquent le deuxième à partir d'une chronique parue dans The Times ayant trait à la Coupe d'Europe de 1959-60. Elle assimilait le passage du Real Madrid à celui des Vikings. D'autres l'expliquent par la présence importante de joueurs allemands et danois dans les années soixante-dix.

  • Décorations à la façon des mosaïques, constituées dans les gradins au début de matches importants. Il en existe de très élaborées. Elles sont confectionnées par les supporters avec des morceaux de papier colorés.

  • Les spectateurs lèvent puis baissent les bras les uns après les autres de façon coordonnée, créant une impression de vague, pour animer ou célébrer le jeu d'une équipe. Elle est fréquemment accompagnée d'acclamations au son de « olé »

  • Arrêt spectaculaire du gardien de but suite au lancer du ballon avec le corps étiré.

  • C'est le nom donné au prix remporté par le meilleur buteur de chaque Liga. Il porte ce nom en l'honneur d'un avant-centre qui a joué il y a plus d'un siècle à l'Athletic de Bilbao (Rafael Moreno Aranzadi, surnommé Pichichi)

  • Ce sont les agréments incontournables d'une soirée de football. D'une part les graines de tournesol salées pour se calmer les nerfs pendant le match. D'autre part, un sandwich pour la mi-temps.

  • Version espagnole du classique brésilien jogo bonito. Style de jeu footballistique caractérisé par le mouvement continu du ballon autour d'une série de passes rapides et attribué principalement à l'équipe d'Espagne ou au FC Barcelone.

  • C'est le nom donné au gardien de but qui a pris le moins de buts au cours d'une saison. Ce nom a été choisi en l'honneur d'un légendaire gardien de but des années 1920 (Ricardo Zamora) qui a joué à l'Espanyol, au FC Barcelone et au Real Madrid.


QUE FAIRE EN ESPAGNE ? RÉSERVEZ VOTRE ACTIVITÉ ICI



X Passer à la version mobile

X
Spain BarceloneSévilleMadridMalagaCordoueLa CorogneGrenadeCadixMurcieHuescaLleidaValenceCantabrieCaceresLugoLa RiojaAsturiesBiscayeCastellón – Castelló PontevedraGuipuzcoa - GipuzkoaAlicanteJaénTolèdeBurgosLeónGéroneAlava - ArabaValladolidTarragoneHuelvaSégovieAlmeriaCiudad RealÁvilaSaragosseSalamanqueTeruelNavarreCuencaZamoraBadajozAlbaceteOurensePalenciaGuadalajaraSoriaCanariesBaléares
X
Baleares MajorqueIbizaMinorqueFormentera
X
Canarias La PalmaLanzaroteTenerifeGrande CanarieFuerteventuraLa GomeraÎle de Fer