Ce site emploie des cookies destinés à améliorer votre expérience en tant quutilisateur. Si vous continuez à naviguer, il est entendu que vous acceptez leur existence. Pour obtenir de plus amples informations, ou savoir comment changer votre configuration, consultez notre politique en matière de cookies






Emplacement

Communauté autonome:
Castille-León

Province / Île:
Salamanque

Salamanca


Pour connaître l'une des plus belles villes patrimoine d'Espagne, rien de tel qu'un voyage à Salamanque. Une promenade dans les rues pavées de la vieille ville, caractérisée par la couleur de ses monuments comme l'université ou les deux cathédrales, est une véritable merveille. Sans compter que beaucoup de ses bâtiments abritent une foule de secrets qui n'attendent qu'à être découverts.



VIEILLE VILLE. CENTRE DE VIE

(Horaire suggéré : 10h00 – 14h00) Le meilleur endroit pour commencer notre parcours est la Plaza Mayor, l'une des plus belles places d'Europe. Nous y trouvons un office de tourisme offrant tous les renseignements dont nous avons besoin. Il s'agit de la partie la plus animée de la ville, avec de nombreuses terrasses généralement très fréquentées. Il vaut la peine de faire le tour de cette place aux 88 arcades, en prenant le temps de contempler les médaillons sculptés qui représentent de célèbres personnages comme Miguel de Cervantès, auteur de « Don Quichotte de la Manche ». Après quelques photos, le moment est venu de prendre un café dans l'un des nombreux cafés de la place : le Novelty, par exemple, qui existe depuis plus de cent ans, abrite en son intérieur une sculpture de l'écrivain Torrente Ballester.

Nous poursuivons notre chemin par la place del Corrillo (avec ses petites boutiques de souvenirs) et empruntons la Rúa Mayor pour rejoindre la Casa de las Conchas ou maison aux coquilles. Nous serons sûrement surpris par l'originalité de ce bâtiment décoré avec une infinité coquillages ayant servi de confirmation au mariage entre deux nobles. La légende raconte que l'un d'eux abrite un trésor : aussi vous faudra-t-il les observer avec attention. Derrière la Casa de las Conchas, dans la rue de la Compañía, nous voyons poindre les tours de l'église de la Clerecía et de l'université pontificale. Il s'agit de l'une des rues les plus spectaculaires de la ville : en la parcourant, nous avons la sensation de revenir plusieurs siècles en arrière, à l'époque de splendeur de ses palais. Poursuivant notre chemin, nous rencontrons le palais de Monterrey, le couvent de Las Úrsulas et le collège del Arzobispo Fonseca. Nous retournons alors sur nos pas pour déboucher sur la belle place Anaya et ses jardins, l'un des endroits les plus spectaculaires de Salamanque. Nous nous asseyons un moment pour contempler le paysage : devant nous, l'impressionnante nouvelle cathédrale de la ville, et dans notre dos, le collège Anaya. L'ambiance de ce quartier rempli de touristes, d'étudiants et de promeneurs est très agréable. Ce qu'il faut savoir
Au départ de la Plaza Mayor, un grand nombre de visites guidées sont proposées dans la ville. L'office de tourisme offre également la possibilité de louer un audioguide sur Salamanque en espagnol, anglais et français, ou encore, à travers un code QR, de le télécharger sur un appareil mobile. Un train touristique parcourt le centre historique.   La ville aux deux cathédrales
Nous nous dirigeons vers la nouvelle cathédrale. Devant elle, nous remarquons plusieurs personnes semblant chercher quelque chose sur la façade de cet édifice gothique. Peut-être découvrirons-nous avant elles les curieuses figures sculptées qui ornent le bas de la porte : un astronaute, un singe mangeant une glace, une cigogne... Incroyable, mais vrai ! Rares sont les villes qui possèdent deux cathédrales, mais c'est le cas de Salamanque. Les deux édifices font partie d'un même ensemble, l'accès à l'ancienne cathédrale se faisant par l'intérieur de la nouvelle. Même si la première n'est pas aussi grandiose que la seconde, l'atmosphère médiévale qui émane de son style roman et sa sérénité suffisent à fasciner ses visiteurs. Pas besoin d'une imagination débordante pour comprendre que ses murs ont été les témoins de banquets, d'examens (les étudiants recevaient leurs diplômes dans le cloître de la cathédrale), ou encore de conciles et tribunaux de l'Inquisition... Le spectacle est certes exceptionnel, mais le meilleur reste à venir : depuis la partie inférieure de l'ancienne cathédrale, nous accédons à l'exposition permanente « Ieronimus », qui permet de visiter la partie la plus haute des deux cathédrales. Nous pouvons alors voir de très près - et pratiquement toucher - la tour du Gallo (qui doit son nom à sa girouette en forme de coq) et celle de Mocha, toutes deux de plus de 110 mètres de haut. Cette dernière débouche sur une terrasse offrant une vue imprenable sur la ville. Tout simplement fantastique.

TOURNÉE DES TAPAS

(Horaire suggéré : 14h00 – 16h00) Après cette matinée à forte composante culturelle, rien de tel que la fameuse gastronomie de Salamanque pour reprendre des forces. Et la meilleure façon de le faire, c'est à travers les tapas, véritables échantillons des meilleures spécialités de la cuisine régionale. Les alentours de la Plaza Mayor sont parfaits pour déguster, par exemple, quelques-uns de ses fameux produits charcutiers. Si nous préférons aller au restaurant, les endroits où manger un bon cochon de lait rôti ne manquent pas. Un autre quartier, également très fréquenté et offrant les plats les plus variés (même s'il est situé dans la partie moderne de la ville) est la rue Van Dyck.

VILLE UNIVERSITAIRE, MAGIQUE ET COMMERCIALE

(Horaire suggéré : 16h00 – 20h00) Parfaitement rassasiés, nous retournons à la place Anaya pour admirer cette fois-ci un autre joyau de la ville : l'université, située sur notre droite. Il est nécessaire de contourner le bâtiment pour rejoindre son portail plateresque, qui nous réserve à nouveau une agréable surprise : il cache également d'étonnantes figures sculptées, comme des dauphins ou sa célèbre grenouille. Cette dernière, devenue le symbole de Salamanque, s'accompagne d'une légende : si un étudiant la trouve par lui-même, sans l'aide de personne, il réussira son année universitaire. Si nous ne la voyons pas, nous pouvons toujours demander aux gens qui sont autour de nous. Nous empruntons désormais la rue de Los Libreros pour y découvrir la Casa Lis. Ce musée d'art nouveau et art déco, dont la collection peut être visitée, occupe un immeuble de style moderniste ou art nouveau. Poursuivant notre route, nous rejoignons les anciens remparts et l'un des endroits les plus romantiques de la ville : le Huerto de Calixto y Melibea. Ce jardin serait le lieu de rencontre des personnages principaux de « La Célestine », l'une des œuvres les plus universelles de la littérature espagnole : les amants Calixte et Mélibée. Endroit propice au repos, baigné par l'arôme des fleurs, il nous offre une vue splendide sur la ville et la cathédrale. Plus loin, sur la place Carvajal, un autre lieu magique nous attend : la grotte de Salamanque. La visite de cette crypte nous plonge dans une curieuse légende : elle aurait été le siège d'une école de sciences occultes, dans laquelle le Diable aurait dérobé l'ombre d'un noble. Pour beaucoup, il s'agit d'une porte vers une ville secrète. Ce qu'il faut savoir
Le vendredi et le samedi soir, la grotte de Salamanque offre un spectacle de son et lumière. Après avoir contemplé (sur notre droite) l'impressionnant couvent et l'église San Esteban (ayant accueilli d'illustres visiteurs comme Christophe Colomb), nous empruntons la rue San Pablo avec sa tour du Clavero et son palais de la Salina, pour revenir à la Plaza Mayor. Nous avons fait le tour des plus beaux monuments de Salamanque, aussi pouvons-nous consacrer le peu de temps qui nous reste à l'achat de quelques souvenirs. Pour ce faire, le meilleur endroit est sans aucun doute les rues Toro et Zamora, jalonnées de boutiques de mode, bijouteries, ateliers d'artisanat... Le plus typique : la « filigrana » ou le « botón charro ». Ou pourquoi pas une grenouille qui nous rappellera notre recherche sur la façade de l'université ?

SALAMANQUE ILLUMINÉE : LA CAPITALE DE LA NUIT

(Horaire suggéré : à partir de 20h00) Pour assister à l'impressionnante tombée de la nuit sur Salamanque, nous nous rendons jusqu'au pont romain, puis suivons les rives du fleuve pour prendre l'une des plus belles photos de la ville. Si nous préférons rester dans le centre, nous voyons les lumières peindre peu à peu les façades des édifices d'une magnifique couleur dorée, typique de la pierre utilisée dans leur construction. A la tombée de la nuit, Salamanque s'illumine et se fait encore plus belle. Pour dîner, nous nous dirigeons vers les rues pavées qui partent de la Plaza Mayor. Mais notre repas ne sera que le début des réjouissances, puisque les nuits de Salamanque sont connues pour leur ambiance typique de ville universitaire. Pour danser ou prendre un verre, les environs de la Plaza Mayor, la place San Justo, les rues Gran Vía et Bordadores nous proposent des bars et discothèques pour tous les goûts : d'anciennes chapelles restaurées, des bars décorés comme un bateau ou un sous-marin... Nous pouvons aussi assister à des concerts, rencontrer des gens de toutes les nationalités, écouter des conteurs d'histoires... Salamanque n'a jamais de fin.




À ne pas manquer