Ce site emploie des cookies destinés à améliorer votre expérience en tant quutilisateur. Si vous continuez à naviguer, il est entendu que vous acceptez leur existence. Pour obtenir de plus amples informations, ou savoir comment changer votre configuration, consultez notre politique en matière de cookies




Emplacement

Communauté autonome:
Aragon

Province / Île:
Huesca

Huesca
Type d’itinéraire:
Monumentale

Le mystère des Templiers

Jusqu’à sa dissolution, décrétée en 1312 par les autorités ecclésiastiques, le mystérieux ordre des Templiers disposa, pendant près de deux siècles, de vastes propriétés sur le territoire compris entre l’Aragon, la Catalogne et Valence. Sur le chemin de la Méditerranée, un ensemble de châteaux aménagés en centres d’interprétation vous attendent, pour vous aider à mieux comprendre qui étaient ces moines soldats.

Lire la suite

La localité de Monzón est le point de départ de ce circuit, pour lequel vous aurez besoin d’un véhicule (il s’étend sur 250 km au total) et auquel il faudra consacrer au moins deux ou trois jours. Son splendide château vous contemple du haut de son promontoire. D’origine arabe, il fut reconstruit par l’ordre des Templiers au XIIe siècle. C’est ici que Jacques Ier le Conquérant passa son enfance.
On admirera tout particulièrement les cinq constructions des Templiers à l’intérieur de l’enceinte fortifiée, bâties en style roman cistercien (XIIe-XIIIe siècles) : le donjon, la salle capitulaire-réfectoire, le temple, la tour de Jacques Ier et les chambres. À Monzón, il ne faut pas manquer non plus l’église collégiale Santa María del Romeral, de style roman (XIIe-XIIIe siècles) avec des ajouts gothiques, mudéjars et baroques.
Ensuite, vous vous dirigerez vers la ville de Lérida, distante de 51 km. Les champs de céréales, les vignobles et, surtout, les arbres fruitiers, se succèdent au bord de la route. Lérida était autrefois une circonscription de l’ordre des Templiers, qui siégeaient dans le château de Gardeny. On peut encore voir une partie de ses remparts, l’église conventuelle Santa María et une vaste tour-résidence de deux étages.
Parmi les autres monuments importants de Lérida figurent ses deux cathédrales, la Seu Vella (gothique, XIIIe-XIVe siècles) et la Seu Nova (néoclassique, XVIIIe siècle), ainsi que les ruines du château de la Suda, d’origine arabe (IXe siècle), reconstruit au Bas Moyen Âge (XIIe-XIVe siècles). Si vous venez au mois de mai, vous profiterez en plus d’une grande fête gastronomique, l’Aplec del Caragol, au cours de laquelle vous pourrez déguster de nombreuses recettes à base d’escargots.
Vous reprendrez ensuite la route pour vous rendre à Miravet, à 84 km de là. Son château, d’origine arabe (XIe siècle), fut occupé par les Templiers au XIIe et au XIIIe siècle. Du haut de sa colline, il occupe un emplacement stratégique au-dessus de l’Èbre. Le château est ceinturé de deux rangées de remparts et possède une cour d’armes, plusieurs dépendances, un salon et une église romane, l’église Sant Martí.
Ensuite, suivez la route sur 36 km pour vous rendre à Tortosa. Le centre historique de la ville s’étend au pied de l’ancien repaire médiéval des Templiers : le château de la Suda. Bâti à l’époque arabe (Xe siècle) sur un promontoire, il présente encore plusieurs dépendances d’époque gothique (XIVe siècle), ainsi qu’une partie des remparts qui descendaient autrefois jusqu’au faubourg (Porte de Remolins, XIVe siècle).
La ville possède d’autres bâtiments gothiques, dont la cathédrale Santa María (XIIIe-XVe siècles), le palais épiscopal (XIVe-XVe siècles) et les palais Oliver de Boteller et Despuig (tous deux du XVe siècle). La ville est particulièrement attrayante pendant les fêtes de la Renaissance, car ses habitants revêtent des costumes d’époque et décorent les bâtiments pour l’occasion. Par ailleurs, sachez que le parc naturel du delta de l’Èbre se trouve à deux pas de Tortosa.
Pour la dernière partie du circuit, vous emprunterez l’autoroute qui longe les plages méditerranéennes sur 67 km, avant d’arriver à Peñíscola. Son château templier de style romano-gothique fut construit sur un promontoire entre 1294 et 1307, à l’emplacement de l’ancienne forteresse arabe. Ce fut le lieu de résidence du Pape Luna, Benoît XIII, durant le schisme d’Occident (XVe siècle).
Peñíscola est par ailleurs un lieu de tournage privilégié : plusieurs scènes du film « Le Cid », avec Charlton Heston et Sofia Loren, traitant de la vie de ce personnage historique, ont en effet été tournées ici. Son château était censé représenter la ville de Valence au XIe siècle.

Fermer



Parcours


À ne pas manquer