Ce site emploie des cookies destinés à améliorer votre expérience en tant quutilisateur. Si vous continuez à naviguer, il est entendu que vous acceptez leur existence. Pour obtenir de plus amples informations, ou savoir comment changer votre configuration, consultez notre politique en matière de cookies




Type d’itinéraire:
Grandes routes

Information d´intérêt
La Route de l'Argent
www.rutadelaplata.com

Du Sud au Nord

Depuis des temps reculés, il existe une route tracée dans les montagnes, vallées et plaines, qui unit le nord de l'Espagne à son sud. Dans ce bas bassin du Guadalquivir s'épanouit la première grande culture occidentale, sous la monarchie légendaire de Tartesse, à la fin de l'Age de Bronze. En raison de la grande richesse minérale, la zone acquit un rôle prépondérant comme productrice de métaux précieux. Lorsque les Romains envahissent la Péninsule Ibérique en 218 avant J.C., ils donnent une importance considérable à leurs voies, dans le but de pouvoir couvrir le territoire intégralement. Celle de la Vía de la Plata, voie romaine qui relie Gijón à Séville en passant par Astorga, León, Salamanque et Mérida, était l'une des plus significatives.

La Vía de la Plata fut la pierre angulaire, depuis le Ier siècle jusqu'au XIXe, à partir de laquelle furent établis de nouveaux chemins et routes. Au Moyen Age, elle acquit une importance nouvelle grâce aux drailles, que la 'Mesta' utilisait pour déplacer ses troupeaux transhumants. Pour cette raison, le chemin Vía de la Plata représente un exceptionnel héritage historico-artistique, grâce à l'art et à la civilisation qu'il engendra sur son passage. Cette route a induit l'apparition de villes, temples, ponts, arcs et forteresses, tout en favorisant le développement d'une riche architecture traditionnelle, du folklore et de l'artisanat...

Le parcours commence à Séville, l'ancienne Hispalis. Depuis cette ville, en passant par les ruines d'Itálica, ancienne cité de la Bétique romaine, le chemin nous conduit, à travers Zafra et Almendralejo, à Mérida, dite Rome Hispanique. Il continue vers Cáceres et Plasencia. Alors en terres castillanes, le chemin s'enfonce vers Béjar et Salamanque. Toujours vers le nord, nous rallions d'abord Zamora puis, à travers des champs de céréales et des lagunes, Benavente. Viennent ensuite Astorga et León. Campomanes et Pola de Lena sont les premiers jalons du chemin dans les Asturies, qui nous conduira jusqu'à Oviedo puis Gijón, point final de ce long parcours.



Parcours


À ne pas manquer