Ce site emploie des cookies destinés à améliorer votre expérience en tant quutilisateur. Si vous continuez à naviguer, il est entendu que vous acceptez leur existence. Pour obtenir de plus amples informations, ou savoir comment changer votre configuration, consultez notre politique en matière de cookies




Type d’itinéraire:
Grandes routes

Information d’intérêt
Anciens quartiers juifs des villes espagnoles
www.redjuderias.org

Un voyage dans le temps, à travers l'Espagne juive.

Des siècles durant, jusqu'en 1492, la Péninsule Ibérique fut une mosaïque, un bouillon de peuples, de cultures et de religions. La présence jusqu'à cette date de communautés juives émaillait l'environnement urbain de la péninsule. Ces communautés développèrent leur propre culture, pratiquèrent leurs coutumes et leur religion, et menèrent une vie sociale en contact étroit avec les communautés chrétiennes ou arabes, suivant les cas. La richesse de cette réalité est un héritage commun, un patrimoine collectif de nombreux villages d'Espagne. Les Chemins de Sefarad sont une invitation au voyage dans les quartiers juifs les plus marquants.

Le réseau de quartiers juifs d'Espagne offre au voyageur des informations abondantes. Parmi eux se détache celui de Cáceres. Dans la partie la plus ancienne de ce superbe site historique, Patrimoine de l'Humanité, le Vieux quartier juif se singularise par son tracé escarpé et irrégulier, combinant de larges avenues en pente avec 220 places et recoins. Cordoue. La trame des ravissantes rues que dessine le quartier juif envoûte le voyageur, charmé par cet enchantement andalou si particulier. Visiter la petite synagogue, entrer dans les patios intérieurs rafraîchissants, voir la statue de Maimónides ou la Porte de Calahorra provoque une émotion inoubliable. Gérone. Enclave cabalistique de prestige, ce séduisant quartier juif sait faire valoir sa conservation des essences hébreuses. Avec la rue agitée de la Força, par exemple et des ruelles emblématiques comme Cúndaro ou Sat Llorenç, qui abrite le Centre Bonastruc ça Porta.Hervás (Cáceres). Rustique et très original, un joyau de trouvailles architectoniques sobres et superbes, que l'on peut apprécier dans la disposition de certaines maisons faites de matériaux pauvres provenant de l'humble rivière Ambroz, qui lèche presque les bords rocailleux de cet émouvant quartier juif d'Extrémadure. Oviedo. La capitale de la Principauté des Asturies fut au Moyen Age une enclave juive significative. Elle possédait une importante synagogue qui était située au sein de la remarquable vieille ville, intra-muros, afin que les juifs y circulent en toute liberté. Ribadavia (Orense). Caractérisé par sa pierre calcaire de Galice, robuste et bien conservée, le quartier juif prend une importance majeure lorsque s'y déroule, en juillet, la 'Fête de l'Histoire', qui reproduit des expériences vécues par les juifs convertis. Ségovie. Cette ville de Castilla y Léon, Patrimoine de l'Humanité, possède un précieux quartier juif réhabilité. La visite commence par l'ancienne synagogue, aujourd'hui église du Corpus Christi, et peut se conclure par les ruines du cimetière juif. Tolède. Tout le labyrinthe urbain du quartier juif fait honneur, avec ses deux synagogues emblématiques, celle du Tránsito et celle de Santa María la Blanca, au prestige qui fit de Tolède un centre incontournable du judaïsme en Occident. Tortosa (Tarragone). Banquiers prestigieux, commerçants et hommes de lettre vécurent dans le quartier juif catalan, situé à l'embouchure de l'Ebre. Il fut en son temps un lieu de grande confluence qui séduit encore aujourd'hui par l'accent marin et coloré de ses rues, passages et petites places. Tudela (Navarre). Berceau du célèbre voyageur Benjamín de Tudela, ce quartier juif fut une base primordiale dans la Navarre médiévale. Il conserve sa disposition chaotique et l'indéniable style hébreux de ses passages étroits, réverbères et sinuosités urbanistiques.

Cette route est classée au rang de Grand itinéraire culturel du Conseil de l’Europe.



Parcours


À ne pas manquer