Ce site emploie des cookies destinés à améliorer votre expérience en tant quutilisateur. Si vous continuez à naviguer, il est entendu que vous acceptez leur existence. Pour obtenir de plus amples informations, ou savoir comment changer votre configuration, consultez notre politique en matière de cookies




Type d’itinéraire:
Grandes routes

Information d’intérêt
Fondation « Chemins de la langue »
www.caminodelalengua.com

Un itinéraire pour découvrir le berceau, la lumière, les silences et les moments les plus agités d'une langue, le castillan, qui caresse de jour en jour de nouvelles oreilles sur terre.

Dans les environs, au XIe siècle, un certain étudiant et prédicateur annota, dans la marge d'un texte en latin, ce qui représentera le premier témoignage écrit en castillan arrivé jusqu'à nous. Il s'agit des célèbres 'Glosas Emilianenses' du Monastère de San Millán de la Cogolla, dans la Rioja, berceau d'une langue qui est aujourd'hui utilisée par plus de quatre cents millions de personnes. Ces balbutiements du castillan continuèrent avec les 'Glosas Silenses', enregistrées dans le monastère de Santo Domingo de Silos, Burgos. Les universités de Salamanque et Valladolid donnèrent au castillan des dimensions impériales et universelles. La capacité de penser et d'imaginer dans cette langue devint évidente avec de grands romans comme El Lazarillo de Tormes et La Celestina. Santa Teresa de Jesús et San Juan de la Cruz développèrent leur souffle créateur dans les couvents et retraites d'Avila. Finalement, le castillan atteint son apogée à Alcalá de Henares, petite patrie de l'auteur génial de Don Quichotte. Il faut retourner aux origines et parcourir les différentes étapes de ce Chemin de la Langue en visitant ses monuments et reliques, ses rides et ses parures, pour qu'ils nous révèlent petit à petit les gloires du passé.



Parcours


À ne pas manquer