Ce site emploie des cookies destinés à améliorer votre expérience en tant quutilisateur. Si vous continuez à naviguer, il est entendu que vous acceptez leur existence. Pour obtenir de plus amples informations, ou savoir comment changer votre configuration, consultez notre politique en matière de cookies



Musée national d'archéologie sous-marine.

Emplacement

Communauté autonome:
Murcie

Province / Île:
Murcie

Murcia

Le port de Carthagène, sur la Costa Cálida, était déjà fréquenté au temps des Carthaginois. Sa situation stratégique sur le littoral de la province de Murcie explique qu'elle ait été peuplée par différentes cultures, qui lui ont légué un riche patrimoine artistique. La ville même et les musées nous font voyager dans le passé : un passé aux liens très étroits avec la mer.

Lire la suite

Cette ville maritime autrefois convoitée par les Carthaginois et les Romains doit sa dénomination actuelle à son ancien nom latin : Cartago Nova. Carthagène fut également placée sous domination arabe jusqu'à sa reconquête et son incorporation au royaume de Castille par Ferdinand III le Saint. Son port joua un rôle majeur pendant les guerres de Succession et d'Indépendance. Vieille ville Le riche héritage de Carthagène s'étend le long de son port de plaisance. Les remparts qui délimitent la vieille ville, portant le nom de Muralla del Mar, furent construits sur ordre de Charles III (XVIIIe siècle). Face à la Méditerranée, un emblème de la ville nous rappelle sa vocation maritime sans équivoque : le prototype de sous-marin de l'enfant du pays Isaac Peral. Au nº 22 du Paseo Alfonso XII se trouve en outre le musée national d'archéologique subaquatique (ARQUA), qui héberge également le Centre national de la recherche archéologique sous-marine dont les travaux permettent d'en apprendre davantage sur la construction navale, le commerce et la navigation dans l'Antiquité. L'accès à la vieille ville est marqué par le bâtiment de l'hôtel de ville, véritable joyau de l'architecture moderniste du début du XXe siècle. En direction du parc Torres (derrière la Muralla del Mar), se trouve l'ancienne cathédrale : les vestiges de ce temple, qui est le plus ancien de Carthagène (XIIIe siècle), se dressent sur les gradins d'un théâtre romain découvert en 1987 et datant du Ier siècle apr. J.-C. Il fait partie, avec celui de Mérida, des plus importants d'Espagne. Les pièces découvertes sur le site peuvent être admirées au musée du théâtre romain.

La zone archéologique El Molinete, la colonnade de la Morería Baja et la muraille byzantine (qui malgré son nom appartient également à l'époque romaine) sont autant de témoins de la splendeur de la ville d'autrefois. L' Augusteum et le decumanus méritent une mention particulière. Le premier correspond à l'ancien forum, importante construction de caractère public dont les principaux vestiges sont aujourd'hui de superbes revêtements de sol en marbre. Le second peut quant à lui être visité dans un site annexe du quartier du Forum romain, centre de visite touristique où se trouvent les différentes salles des thermes romains de la ville. La Casa Fortuna, demeure d'une famille aisée construite au Ier siècle av. J.-C., permet quant à elle d'apprécier d'intéressants détails de la vie quotidienne de l'époque. Au milieu du parc Torres, sur une colline, se dresse le château de la Concepción, forteresse successivement occupée par les Carthaginois, les Romains, les Wisigoths, les Arabes et les Castillans. Il abrite aujourd'hui le Centre d'interprétation de l'histoire et de la Carthagène médiévale. De fait, les constructions militaires défensives ont toujours été présentes dans la ville. Le fort de Navidad en est un bon exemple : construit au milieu du XIXe siècle, il abrite aujourd'hui le Centre d'interprétation de l'architecture défensive de Carthagène et de la Méditerranée. À mentionner également le Refuge - Musée de la guerre civile, un ensemble de galeries autrefois utilisées pour se protéger des attaques aériennes (pour de plus amples informations, consulter http://www.cartagenapuertodeculturas.com/). Pour découvrir l'architecture moderniste de la ville, l'idéal est de parcourir la calle Mayor à partir de la place de l'hôtel de ville et ses rues adjacentes. On peut y admirer la Casa Cervantes et la Casa Llagostera, œuvres de l'architecte local Victor Beltrí, dont les éléments les plus caractéristiques sont leurs miradors, leurs fers forgés et leurs reliefs allégoriques en bronze. Parmi les immeubles représentatifs de ce courant artistique, citons également le casino, l'hôtel Gran Hotel, la gare de chemin de fer, la Casa Maestre et la Casa Dorda. Ces monuments élégants, bourgeois, témoignent du développement économique de la région à la fin du XIXe et au début du XXe grâce à l'activité minière et industrielle. Mentionnons également les palais Aguirre (dont l'immeuble moderniste annexe abrite le musée régional d'art moderne MURAM) et Pedreño, plus aristocratiques, respectivement de factures moderniste et néoclassique. L'une des cinq collines qui entourent la ville, le Monte Aletes, est occupée par les restes d'une ancienne muraille punique datant du IIIe siècle av. J.-C. sur laquelle on peut aujourd'hui visiter un centre d'interprétation. Adossé au centre-ville fortifié, se trouve l'arsenal militaire dont la construction fut achevée sous le règne de Charles III. Ses remparts possèdent la seule porte d'entrée aujourd'hui conservée de la ville. Le musée naval, qui occupe l'ancienne caserne de la Marine, sur le Paseo Alfonso XII, est également une excellente manière d'appréhender l'histoire de Carthagène. On peut y contempler des instruments de navigation anciens, des cartes de navigation ou encore des maquettes de tous types d'embarcations. Le quartier des pêcheurs de Santa Lucía mérite également une visite. Soulignons également que la ville de Carthagène possède chaque année d'importants rendez-vous avec la culture : c'est le cas du festival de musiques du monde « La Mar de Músicas ». À cela s'ajoute l'attrait de ses fêtes historiques des Carthaginois et des Romains qui remémorent, au cours de la seconde quinzaine de septembre, la fondation de la ville par les premiers et sa reconquête par les seconds. Gastronomie La variété des paysages de la région de Murcie enrichit la table de produits de la huerta, de la mer et de l'arrière-pays. Carthagène est sans aucun doute caractérisée par ses salaisons, ses poissons, ses calderos et ses paellas. Les nombreux marais salants de la Méditerranée jouent un rôle prépondérant dans l'élaboration des salaisons (thon, maquereau, bonite) et des poissons préparés au sel, comme la daurade. Les calderos à base de mulet, lotte, mérou... sont accompagnés de riz cuit dans le jus et agrémentés d'aïoli. Parmi les spécialités de la région, mentionnons également le café « asiático » typique de Carthagène, élaboré à base de lait condensé, cognac et cannelle. Pour déguster les différentes gastronomies de la région de Murcie, il faut se rendre dans le nord-ouest et visiter la Sierra de Moratalla, Caravaca de la Cruz et Calasparra - dont le riz est le seul de toute l'Espagne à posséder une appellation contrôlée. Celui-ci constitue l'ingrédient principal d'une longue liste de recettes comme le riz aux escargots ou le potage au céleri et à la dinde. La Vega del Segura conduit le voyageur à travers des villages comme Cieza, Archena (et sa station thermale) ou Molina del Segura (où se trouve un important terrain de golf), où les asperges vertes, la soupe aux bettes et le lapin aux marrons font les délices des palais les plus exigeants. Les hauts plateaux du nord abritent les villes historiques de Jumilla et Yecla qui possèdent également leurs propres vins d'appellation contrôlée servant à accompagner les gaspachos, les légumes secs et le gibier caractéristiques de la gastronomie régionale. La zone de la huerta, quant à elle, fournit une infinité de fruits et légumes complétant à la perfection la production charcutière locale. Le Parador de Turismo de Puerto Lumbreras et les villages de la Costa Cálida (Águilas, Mazarrón, San Pedro del Pinatar...) rassemblent en outre d'intéressants héritages historiques, mais aussi des installations nautiques, des plages et une gastronomie exceptionnelles.

Fermer




À ne pas manquer



Carte/Emplacement