Ce site emploie des cookies destinés à améliorer votre expérience en tant quutilisateur. Si vous continuez à naviguer, il est entendu que vous acceptez leur existence. Pour obtenir de plus amples informations, ou savoir comment changer votre configuration, consultez notre politique en matière de cookies




La Via Augusta, sur les traces de l'Empire romain en Espagne



Que diriez-vous d'emprunter une chaussée de plus de 2 000 ans, à travers de superbes paysages ? Et de réaliser un merveilleux voyage à l'époque romaine ? Rien de plus simple : venez en Espagne et suivez le tracé de la Via Augusta. Un chemin qui vous mettra dans la peau d'un véritable empereur.

La Via Augusta fut la plus longue chaussée de toute l'ancienne Hispanie. Longeant la mer Méditerranée, ses quelques 1 500 kilomètres s'étendaient depuis les Pyrénées jusqu'à Cadix, dans le sud de l'Espagne. Bien qu'un grand nombre de ses tronçons originaux soient aujourd'hui des routes que l'on ne peut pas parcourir à pied, si vous décidez de suivre cet itinéraire, vous aurez l'occasion de marcher, en certains endroits, sur l'ancien tracé.

Cette voie, qui réunit au moins 96 monuments, fait partie de l'initiative de l'Union européenne " Les voies romaines en Méditerranée " et propose non seulement une grande offre culturelle mais encore de superbes paysages que l'on peut admirer à pied, à cheval ou à bicyclette. Choisissez vos tronçons préférés, ou créez votre propre route : rien de pus facile sur ce chemin au faible dénivelé. Le doux climat méditerranéen vous permet en outre d'effectuer ce voyage à pratiquement n'importe quelle époque de l'année. Nous vous indiquons ci-dessous les principaux points d'intérêts de cette proposition mêlant la nature et la culture.

Paysage de vignobles en Catalogne

À travers un véritable couloir naturel, déjà utilisé par l'empereur Auguste entre l'an 2 et 8 av. J.-C, vous pouvez commencer votre parcours en Catalogne, dans le nord-est de l'Espagne. Dans cette première étape, de près de 700 kilomètres, la voie traverse Gérone, Barcelone et Tarragone. Pendant votre voyage, vous pourrez apprécier des paysages de vignobles tout en admirant des monuments vestiges de l'ancien Empire romain, comme l'arc de triomphe de Barà, à Roda de Barà (Tarragone). Tarragone, que les romains appelaient Tarraco, possède précisément un impressionnant site archéologique, classé au patrimoine de l'humanité par l'UNESCO, tout près de la Via Augusta.

Communauté autonome de Valence, sur les bords de la Méditerranée.

La Via Augusta traverse ensuite les régions de Castellón, Valence et Alicante, dans la communauté autonome de Valence. Une grande partie de ce parcours de 425 kilomètres se déroule à moins de 25 kilomètres de la mer Méditerranée. Les vestiges d'anciennes demeures, de ponts et d'arcs de triomphe comme celui de Cabanes (Castellón) se succèdent dans ce voyage inoubliable à travers des localités telles que Jávea et Elche (Alicante), ou encore Sagonte (Valence), où vous pourrez visiter un théâtre romain. Les arbres fruitiers, et surtout les orangers, vous accompagneront sur toute votre route. Ne manquez pas non plus de magnifiques paysages comme le désert de Las Palmas à Castellón, ou encore les parcs naturels de La Albufera, à Valence, et de Carrascal de la Font Roja, à Alicante.

En Andalousie

La troisième étape de cette route millénaire se déroule en Andalousie, dans le sud de l'Espagne, et traverse Jaén, Cordoue, Séville et Cadix, le long du Guadalquivir. La première bonne surprise apparaît à Linares (Jaén), où vous rencontrerez les ruines romaines de Cástulo. Mais il ne fait aucun doute que l'un des tronçons les mieux conservés et les plus fascinants va de Séville à Carmona. Vous y trouverez la nécropole romaine et la porte de Séville.

Après avoir parcouru une partie des marécages, la zone montagneuse de Sierra Morena et les vignobles du sud de l'Espagne, vous arriverez à Cadix, où l'embouchure du Guadalquivir, à Sanlúcar de Barrameda, met un terme à cet extraordinaire voyage à travers la Via Augusta, véritable fenêtre ouverte sur le passé. Ne manquez pas de contacter les offices de tourisme, qui complèteront les informations dont vous avez besoin.

Si ce reportage vous a intéressé, vous pouvez consulter également :Tarragone, l'empreinte de l'Empire romainVillas romaines en Espagne : une promenade dans l'histoire





À ne pas manquer