Ce site emploie des cookies destinés à améliorer votre expérience en tant quutilisateur. Si vous continuez à naviguer, il est entendu que vous acceptez leur existence. Pour obtenir de plus amples informations, ou savoir comment changer votre configuration, consultez notre politique en matière de cookies




Emplacement

Communauté autonome:
Madrid

Province / Île:
Madrid

Madrid
Type d’itinéraire:
Urbaine

Promenade dans la capitale d'un empire

Au XVIe siècle, la dynastie des Habsbourg décida d'établir la cour impériale à Madrid. Les travaux commencèrent sous le règne de Philippe II, mais ce serait son fils Philippe III qui promouvrait un essor urbanistique digne de la nouvelle capitale. En dépit des changements et du passage du temps, le centre historique de Madrid a su préserver les constructions qui datent de cette époque.

Lire la suite

Le quartier de la maison d'Autriche, dans le centre de Madrid, abrite des lieux et monuments datant des XVIe et XVIIe siècles, époque à laquelle la capitale de l'Espagne était le siège de la cour des Habsbourg. Ses rues étroites et sinueuses sont jalonnées de bâtiments sobres et austères, à l'image du caractère de ces monarques. Pour mieux connaître cette partie de la ville, rien de tel que de flâner au gré de ses ruelles, entre ses innombrables commerces et bistrots traditionnels. Le circuit que nous vous proposons peut se faire à pied, le temps d'une matinée ou d'un après-midi.  
Tout commence à la Plaza Mayor, qui accueillait, à l'époque, des manifestations et événements en tout genre : marchés, corridas, spectacles populaires, autodafés… Au centre de la place se dresse la statue équestre de Philippe III, le roi qui en commanda la construction afin de conclure les travaux de réaménagement de l'espace jadis occupé par la place Arrabal. On doit l'aspect actuel de la place à Juan de Villanueva, qui la remodela suite à un incendie survenu en 1790.
La Casa de la Panadería ou « Maison de la Boulangerie » échappa aux flammes. Sa façade est ornée de fresques représentant des motifs mythologiques et floraux, ainsi que des personnages de l'histoire de Madrid. Juste en face se trouve la Casa de la Carnicería ou « Maison de la Boucherie », qui fut un entrepôt de viande et abrite aujourd'hui des bureaux de la mairie. C'est de ce côté, sous les arcades, que s'ouvre le célèbre arc de Cuchilleros, tout comme les accès à la place que vous emprunterez pour poursuivre votre parcours en direction du palais de Santa Cruz, siège du ministère des Affaires étrangères. Situé sur la place voisine de la Provincia, il fut bâti sous le règne de Philippe IV pour accueillir la prison de la cour.
Longez ensuite la rue Imperial jusqu'à la rue Toledo. En descendant celle-ci, vous arriverez à la Collégiale royale San Isidro, une église dont la construction débuta en 1622, à côté du prestigieux Collège impérial fondé au début du XVIIe siècle. Ce bâtiment abrite actuellement un établissement d'enseignement secondaire.
Parallèlement à la rue Toledo, vous trouverez celle de la Cava Baja, par laquelle vous pouvez monter vers la place Puerta Cerrada. De là, vous empruntez la rue Cuchilleros, où se trouve une auberge populaire, Restaurante Botín qui, d'après le livre Guinness des Records, est le plus vieux restaurant du monde. Il a été fondé en 1725. Prenez maintenant la rue Maestro Villa pour aboutir à la place Conde de Miranda. C'est ici que se trouve le Couvent Corpus Christi, datant du début du XVIIe siècle et connu populairement sous le nom de Las Carboneras. L'église a à peine été modifiée depuis lors. De plus, on peut encore y acheter des pâtisseries artisanales élaborées par les religieuses.   
Prochain arrêt : la place de la Villa. Pour vous y rendre, remontez vers la rue Mayor, en passant par le marché de San Miguel, récemment rénové, ou bien en empruntant la sinueuse ruelle Codo. En arrivant sur la place, vous serez accueillis par la statue de l'amiral Álvaro de Bazán, entourée de bâtiments de style mudéjar, plateresque et baroque : la maison-tour des Lujan (XVe siècle), la Casa Cisneros (XVIe s.) et la Casa de la Villa (XVIIe s.), Hôtel de Ville jusqu'en 2011.
Reprenez la rue Mayor et longez-la jusqu'à la rue Bailén, que vous monterez en direction de la place d'Oriente. Vous passerez alors devant la cathédrale de La Almudena et le palais royal, érigés à l'endroit même où se dressait jadis l'alcazar, une imposante résidence royale qui fut ravagée par les flammes en 1737. Empruntez enfin la rue San Quintín pour aboutir à la dernière étape du parcours, le monastère royal de La Encarnación, qui fut le premier monument baroque de la ville. Fondé en 1611, il abrite une grande collection d'œuvres d'art.

Fermer



Parcours


À ne pas manquer