Ce site emploie des cookies destinés à améliorer votre expérience en tant quutilisateur. Si vous continuez à naviguer, il est entendu que vous acceptez leur existence. Pour obtenir de plus amples informations, ou savoir comment changer votre configuration, consultez notre politique en matière de cookies



Riz de Murcie Le riz de Murcie mérite une mention spéciale. La culture de cette céréale a été répandue dans la région par les musulmans et elle est devenue, depuis lors, la composante essentielle de la cuisine. Aujourd'hui, les riz portant l'appellation d'origine contrôlée de Calasparra – comme par exemple la variété « bomba » qui est particulière et délicieuse – sont connus dans le monde entier. Personne ne s'en étonnera dans la mesure où, dès le XIVe siècle, le riz cultivé dans la région de Calasparra était exporté à Majorque et en Afrique du Nord. Il peut être préparé de nombreuses façons. Hormis le classique riz aux légumes, vous pourrez aussi opter pour le riz au lapin et aux escargots, pour le riz accompagné de jambon en tranche et de travers de porc ou pour le « caldero », plat typique de la côte dans lequel le riz est cuit dans le bouillon de savoureux poissons. Il ne faut pas non plus oublier les spécialités murciennes comme la « olla gitana » ou les « guisos de trigo ».
Ainsi, même si les légumes occupent une place de choix dans la gastronomie de Murcie, comme nous l'avons vu, il reste de la place pour d'autres mets. Outre le poisson, les amateurs de viande ne seront pas non plus déçus lorsqu'ils visiteront cette région. Vous pourrez y déguster du chevreau ou de l'agneau de lait. Les côtelettes d'agneau à l'ail « cabañil » sont très appréciées non seulement parce qu'il s'agit d'agneau de lait, mais aussi pour leur assaisonnement – à base d'ail écrasé, de vinaigre et d'une feuille de laurier - qui en font, lorsqu'elles sont bien préparées, un plat inoubliable. Le gibier mérite une mention spéciale, en particulier, le lapin de garenne, le lièvre, la perdrix et la caille. Le gâteau de viande et le gâteau de cerf sont un apport original de la gastronomie de Murcie, à la cuisine espagnole. Il ne faut pas non plus oublier le « caldo con pelotas » (plat en sauce à base de dinde avec des paupiettes, préparé à Noël) qui est un exemple de plus de la créativité de cette cuisine.

Le trésor du Mar Menor Sa côte étant baignée par les eaux de la Méditerranée, il va de soi que les restaurants de Murcie vous offriront des fruits de mer et du poisson, surtout au sel ou au four. Le mulet est un poisson très apprécié, notamment au four, et dont les œufs sont considérés, dans la région, comme un produit de luxe ; vous y trouverez aussi de la daurade et du loup, sans oublier les grosses crevettes du Mar Menor d'une saveur inoubliable. Il convient de mentionner de nouveau le Caldero, dans la mesure où il s'agit du plat de poisson le plus traditionnel. C'est un plat de pêcheurs typique dont les ingrédients principaux sont le riz, le poisson et le piment de Ñora.
Vous pourrez manger des fruits en dessert et, selon la saison à laquelle vous vous y trouverez, vous pourrez goûter aux pêches au vin, aux oranges à la cannelle, aux fraises du Rincón de Seca, aux poires, aux abricots ou à tout autre fruit méditerranéen. Vous pourrez aussi opter pour les pâtisseries telles que le « tocino de cielo » (sorte de flan), les « yemas » de Caravaca, le massepain du Moratalla, les cheveux d'ange, les babas au rhum, la « tortada murciana », à base de meringue, sans oublier les « paparajotes », dessert d'origine arabe confectionné à partir de feuilles de citronnier enveloppées dans une fine pâte sucrée saupoudrée de sucre et de cannelle.

Vins et restaurants Les vins de la région de Murcie sont très variés. Mais elle se distingue surtout pour ses rouges. Il existe trois appellations d'origine contrôlée : Jumilla, Yecla et Bullas. Cette dernière est la plus récente. Outre ces A.O.C., il existe beaucoup d'autres vins de terroir d'excellente qualité et notamment ceux de Campo de Cartagena, de Ricote et d'Abanilla.
Le voyageur se rendant à Murcie, devra impérativement s'arrêter dans le restaurant de Raimundo González, auquel le guide CAMPSA a décerné un soleil. Raimundo González, dont la cuisine est à base de produits locaux de grande qualité, est devenu une véritable institution dans la ville. Le visiteur pourra aussi faire halte à El Chaleco qui a représenté la région lors de l'Exposition universelle de Séville, à l'Hispano, dont la carte offre tous les jours un plat en sauce maison différent ou chez José María - Los Churrascos qui choisit avec grand soin ses poissons et fruits de mer.