Ce site emploie des cookies destinés à améliorer votre expérience en tant quutilisateur. Si vous continuez à naviguer, il est entendu que vous acceptez leur existence. Pour obtenir de plus amples informations, ou savoir comment changer votre configuration, consultez notre politique en matière de cookies



Santa Cruz de Tenerife

Emplacement

Communauté autonome:
Canaries

Province / Île:
Tenerife

Tenerife

Santa Cruz de Tenerife est une belle ville portuaire située sur l'île de Tenerife, la plus grande des îles occidentales de l'archipel canarien. Depuis son grand port, on découvre de larges avenues, places et espaces verts, sans oublier de beaux échantillons de l'architecture moderniste. Chaque année, à l'heure du Carnaval, la chef-lieu insulaire se revêt de ses plus beaux atours. Il a été déclaré d'intérêt touristique international et c'est l'un des plus spectaculaires d'Espagne. Ce site privilégié offre de merveilleuses plages comme celle de las Teresitas. Vous pourrez visiter également la ville de San Cristóbal de La Laguna, déclarée Patrimoine de l'Humanité, ou encore le Parc National del Teide, symbole de l'île.

Lire la suite

Plus de quatre siècles témoignent de l'histoire de Santa Cruz de Tenerife. En 1494, Alonso Fernández de Lugo débarque sur ses côtes mais ce n'est qu'un siècle plus tard que la ville a commencé à se développer grâce à son port qui convertit alors la ville en deuxième ville la plus peuplée de l'archipel canarien.Près de la zone portuaire, la ville se distribue autour de promenades et de vastes avenues jalonnées d'édifices de style moderniste. Au centre de la ville, à côté de la mer, on trouvera la Plaza de España, construite au milieu du XXe siècle sur l'ancien emplacement du château de San Cristóbal (XVIe siècle) Face à la place se dresse la mairie Insulaire de Tenerife, siège de la première corporation municipale de Tenerife. De style rationaliste, son édification a commencé tout d'abord dans les années trente, en suivant le style néoclassique, sous la direction de l'architecte Marrero Regalado. A l'intérieur, on pourra trouver une série de peintures murales réalisées par le peintre canarien José Aguiar. C'est ici que confluent les rues et places les plus fréquentées de la chef-lieu, telle que la place de la Candelaria. Située su l'ancienne forteresse de San Cristóbal, son centre est dominé par le monument Triunfo de la Candelaria, sculpture de style néoclassique en marbre de Carrara attribuée à l'Italien Pasquale Bocciardo. La façade du Palais de la Carta (XVIIe siècle) donne sur cette place. Ce bâtiment est un splendide exemple du baroque avec quelques touches néoclassiques.On peut trouver d'autres exemples importants de l'architecture civile non loin de ce palais. El Casino, construit au cours du premier tiers du XXe siècle et qui suit les tendances éclectiques de cette époque, abrite une remarquable collection d'oeuvres de peintres canariens. Le Théâtre Guimerá existe depuis plus d'un siècle et demi. Il a été édifié sur l'ancien couvent de Santo Domingo. Ce théâtre, conçu en 1849 et inauguré en 1851, est un mélange de style classique et romantique. L'intérieur est décoré de fresques et de feuilles d'or.Dans la partie la plus ancienne de la ville, on peut trouver quelques monuments religieux. L'église de San Francisco, un des plus beaux exemples du baroque insulaire, dispose de trois nefs. Son édification commença au XVIIe siècle. L'église del Pilar, du XVIIIe siècle s'élève sur les vestiges d'un ancien ermitage.L'église de la Concepción est d'un grand intérêt historique. Le début de son édification a lieu en 1500. Ce lieu de culte, appelé d'abord de la Santa Cruz, a été restauré en 1653, mais la tour a été construite en 1786. A l'extérieur, il faut noter le style colonial canarien, plus particulièrement avec le balcon en bois. L'église possède un plan en croix latine et se structure en cinq nefs. A l'intérieur, on peut admirer une importante collection d'art sacré. Notons également l'image gothique de la Virgen de la Consolación et la Cruz de la Conquista, rapportées par le conquistador Fernández de Lugo, ainsi que les différents trônes de procession. La ville dispose de quelques espaces verts remplis d'espèces d'arbres exotiques. Le parc García Sanabria abrite un important musée de sculptures à l'air libre. C'est un endroit original où les oeuvres d'artistes contemporains cohabitent avec les palmiers et autres espèces végétales tropicales. Il est par exemple possible d'y admirer des créations d'auteurs espagnols et étrangers tels que José Guinovart, Óscar Domínguez, Joan Miró ou Henry Moore. Une visite s'impose également au Parc Maritime, un lieu de détente conçu par l'architecte canarien César Manrique, situé dans les anciens docks commerciaux. A Caleta de Negros, très près de ce parc, on peut contempler le château de San Juan, l'un des mieux conservés de l'île. Egalement connu sous le nom de Château Negro, ce bastion en forme de cercle a été édifié durant la première moitié du XVIIe siècle. Ce sont des pierres de taille volcaniques qui ont été utilisées pour sa construction. Pour profiter de la mer, allez à San Andrés, quartier marin situé non loin d'ici, à côté de las Teresitas, plage de sable fin et doré. Fêtes, gastronomie et environs La ville de Santa Cruz de Tenerife est célèbre pour son Carnaval, l'un des plus séduisants d'Espagne. Cette fête, déclarée d'intérêt touristique international, se caractérise par le côté spectaculaire de ses costumes et l'animation des «murgas » et des « rondallas » (type de fanfares) et leurs cortèges. Il existe une grande offre hôtelière sur toute l'île, mais il convient de réserver suffisamment à l'avance à l'approche du Carnaval. La chef-lieu de Tenerife est la vitrine de la gastronomie insulaire. Le porc est à la base de l'élaboration des « ranchos » (sorte de ragoût). Mais elle partage également avec le reste de l'archipel les fameuses « papas arrugadas » (petites pommes de terre fripées très savoureuses cuites avec leur peau dans peu d'eau et beaucoup de sel) y les « mojos » (sauces typiques). On peut y manger du poisson comme le « chicharro » (appelé chinchard ou carapeau), la « vieja sancochada »(poisson cuit typique), les sardines, le maquereau, le mérou et différents fruits de mer. Certaines pâtisseries sont un véritable délice, comme le « pastel de cabello de ángel » (gâteau de cheveux d'ange), le « frangollo » au miel (dessert typique à base de maïs) ou les truites de patates douces avec amandes.Pour accompagner le repas, choisissez parmi les cinq vins d'appellation d'origine produits à Tenerife : Abona, Tacoronte-Acentejo, Valle de Güimar, Valle de la Orotava et Ycoden-Daute-Isora. Une fois la ville parcourue, il est intéressant d'en connaître les alentours. A peu de kilomètres de la chef-lieu, vous trouverez San Cristóbal de La Laguna, dont la vieille ville a été déclarée Patrimoine de l'humanité. Visitez la Cathédrale, le Théâtre moderniste Leal et l'église de la Concepción (XVIe siècle). L'un des joyaux de San Cristóbal, le Palais épiscopal (XVIIe siècle), construit dans le style baroque et possédant un magnifique patio intérieur.Tenerife est une île aux paysages tout en contrastes. Les vastes plages du sud cèdent le pas au nord à une végétation exhubérante. Et au centre de l'île, se dresse le Teide qui, du haut de ses 3718 mètres, a le plus haut sommet d'Espagne. Cette cime volcanique donne son nom au Parc National del Teide, espace protégé abritant de nombreuses espèces endémiques de faune et de flore. Au coeur du parc se trouve le Parador de las Cañadas del Teide.

Fermer




À ne pas manquer



Carte/Emplacement