Ce site emploie des cookies destinés à améliorer votre expérience en tant quutilisateur. Si vous continuez à naviguer, il est entendu que vous acceptez leur existence. Pour obtenir de plus amples informations, ou savoir comment changer votre configuration, consultez notre politique en matière de cookies






Emplacement

Communauté autonome:
Castille-La Manche

Province / Île:
Tolède

Toledo


A Tolède, les journées passent toujours trop vite. Tout près de la capitale de l’Espagne, à seulement 70 kilomètres de Madrid, nous attend la fameuse « ville des trois cultures ». Son passionnant centre historique, classé au patrimoine de l’humanité par l’UNESCO, conserve le même tracé qu’au Moyen Age. Une promenade au gré de ses ruelles étroites nous fera découvrir un site extraordinaire et débordant de vie, dehors comme dedans.


Arrivée de Madrid
Depuis Madrid, il est très facile de se rendre à Tolède en train, en autocar ou en voiture. Nous choisissons cependant le train, rapide et confortable : la gare d’Atocha nous propose un départ toutes les heures, et le voyage ne dure que 25 minutes. Nous montons dans celui de 09h20 du matin, qui arrive à Tolède à 09h45. A la sortie de la gare, sur la droite, nous trouvons un bus qui nous conduit au centre historique. Les lignes 5, 6 et 22 nous déposent sur la place de Zocodover, où se trouve l'office de tourisme. Le trajet peut également se faire à pied, mais la pente est raide et il nous faudra environ 15 à 20 minutes.



MATIN

UN COUVENT TRANSFORMÉ EN MUSÉE (Environ 1 heure - horaire suggéré : 10h15 – 11h15) Nous nous dirigeons vers le musée de Santa Cruz, situé à proximité de la place de Zocodover. Après réhabilitation, cet ensemble comprenant l’ancien hôpital de Santa Cruz et le couvent de Santa Fe a été reconverti en espace culturel où sont organisées d’importantes expositions temporaires. Nous y entrons par la rue Santa Fe. Dès les premiers pas, nous sommes frappés par l’intégration des éléments et matériaux les plus modernes à la structure de l’ancienne maison conventuelle. A l’intérieur, une immense baie vitrée nous offre une vue splendide sur le Paseo del Miradero, les jardins du nouveau palais des congrès et le Tage. Ressortant par la rue Santa Fe, nous tournons à gauche pour accéder à l’hôpital de Santa Cruz. La visite en vaut la peine, ne serait-ce que pour voir sa cour intérieure, son escalier en marbre de Covarrubias ou ses arcs gigantesques. Ce qu’il faut savoir Le musée offre des visites guidées pour des groupes d’au moins huit personnes, à condition de réserver à l’avance. Des visites spécialisées sont également organisées pour des groupes d’enfants et de personnes âgées. EN-CAS À L'ALCAZAR (Horaire suggéré : 11h15 - 11h45) C’est un moment idéal pour prendre un café ou un pincho. Le quartier ne manque pas de bars avec terrasses, mais comme nous sommes tout près de l’alcazar, nous décidons de nous rendre à la cafétéria de la bibliothèque de Castille-La Manche, située dans l’une des tours. Par la fenêtre, nous admirons le spectaculaire panorama de Tolède vue du ciel. LA SUPERBE CATHÉDRALE (Environ une heure et demie - horaire suggéré : 11h45 – 13h15) De l’alcazar, en moins de cinq minutes à pied, nous rejoignons la cathédrale par la rue Cardenal Cisneros. Grandiose, elle nous offre tant à voir que nous pourrions y rester des heures : la chapelle des Rois, le fameux ostensoir en or, les magnifiques tableaux de la sacristie, le coro... Une curieuse tradition veut que tous les 15 août, à l’occasion de la fête de la vierge du Sagrario, les fidèles boivent l’eau du puits du cloître qui serait, dit-on, miraculeuse. Des cruches, jarres et verres remplis sont disposés à cet effet dans la cathédrale. Vous en aurez peut-être l’occasion à votre prochaine visite. Ce qu’il faut savoir Le billet d’entrée de la cathédrale doit être acheté au guichet situé face à la porte Llana, dans la rue Cardenal Cisneros. Le dimanche après-midi, l’entrée est gratuite. La meilleure heure pour la visite est à partir de deux heures de l'après-midi - il y a généralement moins de monde. Le dimanche, la grand messe est l’occasion d’écouter l’orgue de la cathédrale. Tous les jours, à partir de 09h00, la chapelle Mozárabe accueille une messe donnée selon le rite mozarabe. La Fête-Dieu est un moment exceptionnel pour admirer la cathédrale, puisque ses murs sont alors ornés de tapisseries. TOLÈDE VUE DU CIEL (Environ 45 minutes - horaire suggéré : 13h15 – 14h00) Nous abandonnons la cathédrale pour nous diriger vers la place de l’hôtel de ville, où nous trouvons les édifices Renaissance du palais de l’archevêché et de l’hôtel de ville lui-même. Prenant la rue de gauche, nous rencontrons la traversée de la Cuesta de la Ciudad, que nous montons pour nous diriger vers l’église de los Jesuitas (également dénommée église San Ildefonso), sur la place Padre Juan de Mariana. Celle-ci, située au point culminant de la ville, nous offre du haut de ses tours l’occasion de contempler une fois de plus le panorama des toits de Tolède. Au sud, parmi les hauts vergers du Tage, nous apercevons les manoirs des Cigarrales, qui sont d’anciennes propriétés de loisir de la bourgeoisie de Tolède. Beaucoup d’entre elles sont aujourd’hui transformées en hébergements de luxe.

UN REPAS RICHE EN SAVEUR

(Environ une heure et demie - horaire suggéré : 14h00 – 15h30) Le moment est venu de se restaurer, aussi nous rendons-nous tout près, dans la rue Alfileritos. Ses nombreux bars et restaurants nous invitent à faire une halte tranquille. Beaucoup de ces établissements à l’ambiance très chaleureuse sont d’anciennes demeures tolédanes ou d’anciens palais à plusieurs étages, restaurés dans le souci de conserver leurs éléments décoratifs les plus caractéristiques. Voici quelques suggestions pour votre menu : cocido (pot-au-feu), carcamusa (ragoût de viande typique de Tolède), perdrix, cerf ou tout autre gibier. Sans oublier les vins à appellation d’origine de la région pour accompagner le tout. Suggestion En nous dirigeant vers la rue Alfileritos, nous avons laissé sur notre gauche le couvent de San Pedro Mártir, qui appartient aujourd’hui à l’université de Castille-La Manche. Les deux cloîtres de son intérieur sont un véritable havre de paix, et méritent une courte halte.

APRES-MIDI

A TRAVERS LE QUARTIER JUIF
(Environ trois heures - horaire suggéré : 15h30 – 18h30) Après un bon repas, nous nous dirigeons vers la Judería ou quartier juif. A pied, il nous suffit de 15 minutes pour rejoindre la place d’El Salvador, où se trouvent les archives municipales. Leur style contemporain est le résultat des travaux de restauration de l’ancienne église San Marcos. L’édifice doit sa singularité, entre autres, à sa structure qui intègre les vestiges archéologiques découverts au cours des travaux. La place est le point de départ de la rue Santo Tomé, où se situe l’église du même nom. Nous entrons pour y admirer le tableau « Les funérailles du comte d’Orgaz », l’un des grands chefs-d’œuvre du Greco. Nous empruntons ensuite la rue San Juan de Dios pour visiter la synagogue du Tránsito, qui abrite le siège du musée séfarade. Non sans avoir auparavant admiré la beauté de ses yeserías, nous entrons dans le musée consacré à la tradition juive en Espagne. La prochaine halte est une autre synagogue, celle de Santa María la Blanca, que nous rejoignons par la rue Reyes Católicos. Les filigranes et détails de ses chapiteaux sont une pure merveille. Plus loin dans la même rue, se trouve l’imposant monastère San Juan de los Reyes, construit sur ordre des Rois catholiques. Après sa visite, nous aurons du mal à croire que les monarques le trouvaient, dit-on, trop « petit ». Ce qu’il faut savoir Ce quartier regorge de magasins d’artisanat et de souvenirs. Certains d’entre eux possèdent également un atelier, où il est possible de voir les artisans au travail. Les damasquinages, la céramique, le cuir et les broderies sont typiques de Tolède, de même que ses célèbres épées : au 19 de la rue Ciudad, tout près de la cathédrale, se trouve l’atelier de Mariano Zamorano, l’un des tous derniers maestros espaderos. A TRAVERS LE QUARTIER DES COUVENTS (Environ une heure et quart - horaire suggéré : 18h30 – 19h45) En remontant le Paseo de la Virgen de Gracia, nous nous engageons dans le quartier des couvents. Cette partie de la ville est parfaite lorsqu’on cherche un peu de tranquillité, car ses rues sont un véritable havre de paix. Certains couvents, comme San Antonio, San Clemente, ou encore celui des Agustinas Calzadas, nous offrent même la possibilité d'acheter les friandises élaborées de façon artisanale par les religieuses. De temps en temps, nous apercevons des passages en hauteur : ils étaient utilisés par les différentes congrégations pour passer d’un bâtiment à l’autre sans être vues par le public. Tout en marchant, nous rejoignons la mosquée du Cristo de la Luz et la Puerta del Sol, d’où nous contemplons l’église Santiago del Arrabal et la partie inférieure de la porte de Bisagra. Ce qu’il faut savoir La plupart des couvents sont de clôture, et sont fermés au public. Il est cependant possible de les visiter en Semaine sainte, grâce aux routes guidées organisées par le syndicat d’initiative. A cette époque également, la « Ruta de los pasos » permet de connaître les traditions de cette célébration à travers la visite de plusieurs hermandades et cofradías (confréries) de la ville.

Fin d’après-midi à Tolède

(Horaire suggéré : 19h45 – 21h00) Nous sommes désormais tout près de la place de Zocodover. Sans hésiter, nous nous rendons à l'arrêt de taxis situé à proximité et nous faisons conduire jusqu’au Parador de Turismo, situé sur l’une des collines à la périphérie de la ville. Nous prenons un verre à la terrasse de sa cafétéria tout en profitant du splendide panorama de Tolède au coucher de soleil. Il s’agit sans aucun doute d’une belle récompense après cette journée intense, mais il nous faut malheureusement reprendre le train de 21h30 pour Madrid...




À ne pas manquer