Ce site emploie des cookies destinés à améliorer votre expérience en tant quutilisateur. Si vous continuez à naviguer, il est entendu que vous acceptez leur existence. Pour obtenir de plus amples informations, ou savoir comment changer votre configuration, consultez notre politique en matière de cookies




Randonnée en VTT dans les Bardenas Reales




Emplacement

Communauté autonome:
Navarre

Navarra


Parcourez avec nous, en VTT, les points les plus intéressants de l'écosystème steppique des Bardenas Reales, au sud-est de la Navarre, et jouissez d'un paysage magique et désertique, aux formes capricieuses, fruit de l'érosion active du vent et de la pluie. Pendant cet itinéraire, vous contemplerez une grande richesse chromatique d'ocres, de noirs, de gris et de bruns, ainsi que les vastes horizons silencieux qui constituent cet espace déclaré Réserve de la Biosphère par l'UNESCO.

De grands ravins, des monts érodés aux formes capricieuses, des torrents asséchés, des rochers en grès et quelques taches de végétation méditerranéenne nous indiquent que avons pénétré dans le parc naturel des Bardenas Reales, en Navarre. C'est un paysage mystérieux - dans lequel certains racontent même avoir vu des OVNI - dont la morphologie singulière et sauvage a été sculptée par le passage du temps et l'incessante action du vent, de la pluie et du soleil. Un lieu idéal pour jouir de la tranquillité et de la beauté environnante.

Nous vous proposons de découvrir cette zone en parcourant un circuit simple, avec peu de dénivelés. L'itinéraire dure de trois à quatre heures, et commence à cinq kilomètres de la localité d'Arguedas, à l'auberge située à proximité de l'ermitage de la Virgen del Yugo. Cet endroit, juché en haut d'une petite colline, est un parfait mirador pour admirer le contraste entre l'aridité des Bardenas, et la verte et fertile vallée de l'Ebre.

Partant de l'auberge, nous parcourrons 14 kilomètres par la route jusqu'à la caserne, où nous accéderons, par la gauche, à la piste périphérique de la Bardena Blanca. Cette dernière est la partie centrale du parc, et doit son nom à l'abondance de sel, qui confère au paysage sa teinte blanche.

Nous traversons la zone des Tres Hermanos (les trois frères), qui sont des monticules d'argile très semblables et disposés en ligne, puis nous atteindrons l'emblématique cheminée de fée du cabezo de Castildetierra, la partie la plus connue et photographiée des Bardenas Reales. Nous y ferons une brève halte, pour contempler cette jolie sculpture naturelle qui se dresse au milieu de la mer steppique et lui confère cette image unique.

Reprenant notre route, nous poursuivrons jusqu'à la Cabaña Aguirre. Là, nous abandonnerons la piste périphérique pour emprunter le chemin laissant sur sa gauche le Barranco Grande - ravin le plus important tant par ses dimensions que par son débit - puis nous atteindrons l'unique espace vert du parc : la réserve naturelle du Velado de Eguaras, une dépression dans laquelle se mêlent les champs de labour et les forêts de pins d'Alep, à l'ombre desquels nous pourrons nous reposer et nous sustenter. Outre le fait de nous permettre de reprendre des forces, cette zone où se dresse également le légendaire château de Doña Blanca, est un endroit idéal pour observer la faune. Les renards, blaireaux, lapins, vautours fauves, vautours percnoptères, hiboux et occasionnellement les outardes ne sont que quelques-uns des habitants de ce site spectaculaire.

Nous enfourcherons à nouveau nos bicyclettes pour grimper au sommet du grand plateau qui se dresse au nord et que l'on dénomme El Plano. Ce terrain fertile élevé, consacré à la culture des céréales et dont les flancs sont recouverts de romarin, constitue un excellent mirador sur l'aride milieu de la Bardena Blanca. Après quatre kilomètres, nous descendrons par la punta de la Estroza.

Un chemin poussiéreux qui franchit cinq ravins nous conduira à El Paso, où se trouve la Cabaña de Guardas (cabane des gardes) et le Monument au Pasteur. Depuis cette entrée naturelle au parc, nous poursuivrons la piste qui nous fera pénétrer entre les capricieuses formations de la Ralla et le Rallón. De là, nous traverserons le Barranco Grande, puis nous reviendrons à l'auberge, après avoir parcouru un total de 65 kilomètres.

Conseils pour la randonnée

Pour cet itinéraire, il est nécessaire de porter des vêtements confortables, permettant la transpiration, des lunettes et de la crème solaire, ainsi qu'un sac à dos avec de l'eau et de la nourriture. Dans les localités situées à proximité du parc, comme Arguedas, Figarol et Tudela, on peut également trouver des services de location de bicyclettes ainsi des guides professionnels, qui font découvrir au visiteur les moindres secrets de ce territoire singulier.





À ne pas manquer