Ce site emploie des cookies destinés à améliorer votre expérience en tant quutilisateur. Si vous continuez à naviguer, il est entendu que vous acceptez leur existence. Pour obtenir de plus amples informations, ou savoir comment changer votre configuration, consultez notre politique en matière de cookies




Deux itinéraires pour découvrir l'histoire d'Isabelle la Catholique



Première reine d'Espagne et instigatrice de la découverte de l'Amérique, Isabelle la Catholique est l'un des personnages les plus influents de l'histoire universelle. Nous vous proposons deux itinéraires, l'un à travers la Castille-León et l'autre en Estrémadure, qui vous permettront de revivre certains des grands moments de sa vie. Que diriez-vous d'un voyage au XVe siècle, en compagnie de ce personnage fascinant ?



Si vous choisissez la Castille-León…

Première halte : Madrigal de las Altas Torres, dans la province d'Avila, berceau d'Isabelle Ire de Castille. À l'intérieur de l'actuel monastère royal Nuestra Señora de Gracia se trouve le salon des Cortes : l'alcôve où Isabelle la Catholique vit le jour. Autre curiosité : l'église San Nicolás de Bari, qui abrite les fonts baptismaux de la reine. C'est à Arévalo qu'elle passera ensuite sa jeunesse. Deuxième halte : la ville de Valladolid, et le palais de Los Vivero. C'est ici qu'Isabelle épousa son cousin, Ferdinand le Catholique, sans l'autorisation du Pape. Saviez-vous qu'en espagnol, on emploie toujours la devise « Tanto monta, monta tanto Isabel como Fernando », pour exprimer que deux personnes se trouvent sur un pied d'égalité ?

Troisième halte : nous vous recommandons de visiter la belle ville de Ségovie où vous n'aurez aucun mal à imaginer Isabelle se faire proclamer reine en 1474. De l'impressionnant alcazar, elle se rendit à l'église San Miguel en portant la bannière de Castille.

Quatrième halte : elle nous transporte aux derniers instants de la vie de la reine, après une histoire passionnante. Isabelle dite « la Catholique », artisane de la reconquête de Grenade et de la découverte de l'Amérique, se rendit à Medina del Campo (Valladolid), et c'est dans son palais situé sur la Plaza Mayor qu'elle mourut en 1504.

www.turismocastillayleon.com
 

Si vous choisissez l'Estrémadure et sa province de Cáceres…

Première halte : C'est à Alcántara qu'Alphonse V (roi du Portugal) renonça à la couronne de Castille en faveur des Rois Catholiques. C'est aussi dans cette ville que la reine Isabelle aurait appris, dit-on, la mort de son seul fils, l'infant Jean. Un secret : cherchez la signification des chevaliers en pierre qui gardent la porte de l'église Santa María de Almocóvar.

Deuxième halte : rendez-vous à Plasencia. Lieu des noces entre Jeanne de Castille « la Beltraneja » et Alphonse V (roi du Portugal) et siège de la cour, établie au palais de Las Argollas, cette ville farouchement opposée au couronnement d'Isabelle la Catholique symbolise la guerre de succession pour le trône.

Troisième halte : Trujillo vécut intensément la lutte entre Isabelle la Catholique et Jeanne « la Beltraneja ». Après la signature de la paix en 1479, la protection de la reine permit finalement à Trujillo de connaître une époque de splendeur. Pour de plus amples informations, rendez-vous au Centre d'interprétation des Trois cultures.

Quatrième halte : la ville de Cáceres, qu'Isabelle visita deux fois. La première pour écimer (détruire la partie supérieure) des tours des nobles qui ne l'avaient pas soutenue, et la seconde, à l'occasion du serment prêté par son époux Ferdinand, ou « Jura de los Fueros ». À chaque fois, ils se sont logés au palais de Los Golfines de Abajo. Ne manquez pas non plus la tour de Las Cigüeñas, la seule à ne pas avoir souffert la perte de sa partie supérieure.

Cinquième halte : Avez-vous entendu parler de la « Boda Regia » ou noce royale qui se tient chaque année à Valencia de Alcántara? Cette fête commémore le mariage entre Isabelle, fille aînée des Rois Catholiques, et le roi du Portugal, Manuel le Fortuné, en 1497.

Sixième halte : l'une des plus belles, Guadalupe. La dévotion de la famille royale pour cet endroit et son célèbre monastère était très grande. De fait, c'est ici que sont enterrés le père et le frère d'Isabelle, et le père de Ferdinand. La visite guidée du monastère est fortement recommandée.

www.turismoextremadura.com

Nous vous avons proposé deux itinéraires, mais beaucoup d'autres villes d'Espagne sont également liées à la reine : c'est à Alcalá de Henares, par exemple, qu'elle rencontra pour la première fois Christophe Colomb. La Chapelle royale de Grenade, quant à elle, abrite son tombeau et celui de Ferdinand. Suivez les pistes d'une histoire fascinante.
 





Ce qu’il faut savoir

Pour profiter au maximum de ces itinéraires :

En Castille-León : dégustez la fameuse cuisine dite « Cocina Isabelina », assistez à la commémoration de la Signature du traité de Tordesillas, au marché médiéval d'Arévalo ou à la Semaine Renaissance de Medina del Campo, ou encore faites une visite guidée d'Ávila et contemplez les recréations historiques réalisées dans le cadre de la Route d'Isabelle.

En Estrémadure : pour visiter le monastère de Guadalupe, empruntez le sentier dit « Chemin de la Reine » à travers le géoparc Villuercas Ibores Jara. Si vous êtes féru de randonnée, la Route de Charles Quint, petit-fils d'Isabelle la Catholique, décédé au monastère de Yuste, constitue un autre itinéraire passionnant qui vous conduira à travers l'Estrémadure. Et dans le domaine gastronomique, ne manquez pas de déguster les délicieuses « Tosta de Fernando » et « Tosta de Isabel ».

En savoir plus sur les choses à faire, hébergements et restaurants

http://www.isabellacatolica.es/

http://www.rutadeisabellacatolica.es/