Ce site emploie des cookies destinés à améliorer votre expérience en tant quutilisateur. Si vous continuez à naviguer, il est entendu que vous acceptez leur existence. Pour obtenir de plus amples informations, ou savoir comment changer votre configuration, consultez notre politique en matière de cookies




Emplacement

Communauté autonome:
Castille-La Manche

Province / Île:
Tolède

Toledo
Type d’itinéraire:
Urbaine

La ville des trois cultures

Les différentes langues, races et religions qui cohabitaient à Tolède y ont laissé une profonde empreinte. Cette ancienne ville romaine fut la capitale du royaume wisigoth. Plus tard, elle devint l'une des principales villes arabes d'Al-Andalus. Après la reconquête chrétienne, les rois de Castille-León puis d'Espagne y élurent domicile, et leur cour y demeura jusqu'au XVIe siècle. Son quartier juif était l'un des plus actifs du monde hébreu. Aujourd'hui, son centre historique est classé au patrimoine mondial de l'UNESCO.

Lire la suite

Nous vous proposons de faire une courte promenade dans la ville de Tolède, le temps d'une journée, pour appréhender son patrimoine culturel. En raison de sa proximité de Madrid, Tolède fait souvent l'objet d'une excursion depuis la capitale.
L'itinéraire proposé vous fera découvrir le centre historique de la ville. Un excellent point de départ est la rue Cardenal Tavera. Trois cent mètres avant d'arriver à l'une des entrées historiques de la vieille ville, vous passerez devant l'hôpital de Tavera. Il s'agit d'un grand complexe Renaissance (XVIe siècle) qui abrite aujourd'hui le musée de la fondation Duque de Lerma.
Vous pénètrerez dans la vieille ville en franchissant deux portes majestueuses : la Nouvelle porte de Bisagra (style Renaissance du milieu du XVIe siècle) et l'Ancienne porte de Bisagra, la plus vieille construction arabe de la ville. De style califal (IXe siècle), elle est dotée d'ajouts mudéjars postérieurs.
Prenez le Paseo de Recaredo sur la droite, le long des remparts médiévaux. À l'angle de cette promenade et du mur qui donne sur le Tage se trouve la Porte du Cambrón, elle aussi de style Renaissance (XVIe siècle). Non loin de là, dans la rue Reyes Católicos, se trouve le monastère San Juan de los Reyes. Fondé par les Rois Catholiques en 1476, c'est l'un des plus beaux édifices gothiques du genre hispano-flamand de toute l'Espagne.
Cette partie du centre historique de la ville correspond à l'ancien quartier juif, qui fut en son temps l'un des plus grands d'Espagne et le berceau de l'École de traducteurs de Tolède, fondée par le roi Alphonse X le Sage au milieu du XIIIe siècle. Les deux édifices que vous visiterez ensuite illustrent bien l'importance de ce quartier : la synagogue de Santa María la Blanca (XIIIe siècle) et celle du Tránsito (XIVe siècle). Elles sont toutes deux de style mudéjar et ont été affectées au culte catholique au XVe siècle.
C'est à côté de cette dernière que se trouve le musée du Greco, un bâtiment de style néo-Renaissance (1910) qui a été rénové en 2011. Plus loin, l'église Santo Tomé, dans la rue du même nom, abrite « L'Enterrement du comte d'Orgaz », le célèbre tableau du Greco.
La place de la cathédrale primatiale, un bel édifice de style gothique (XIII-XIVe siècles), est à deux pas. Vous emprunterez ensuite les rues Hombre de Palo et Comercio pour vous rendre sur la place de Zocodover, un endroit pittoresque qui abritait le marché de la ville à l'époque arabe. Dans ses ruelles, on croit encore entendre le cliquetis des épées (Tolède est réputée pour son travail traditionnel de l'acier et la fabrication artisanale d'épées) et les dialogues des pièces de théâtre du Siècle d'or.
Dans cette partie de la ville, il y a deux monuments à ne pas manquer. En premier lieu, l'alcazar, une construction modifiée à plusieurs reprises, à laquelle ont participé Juan de Herrera et Alonso de Covarrubias. En deuxième lieu, l'hôpital de la Santa Cruz, un complexe de style Renaissance (XVIe siècle) signé Enrique Egas et Alonso de Covarrubias.
L'après-midi touche à sa fin et il est l'heure de revenir au point de départ. En descendant la Cuesta de las Armas, vous contemplerez au passage la Porte du Soleil, de style gothique mudéjar (XIVe siècle), la Porte de Valmardón, d'origine arabe, et la mosquée Cristo de la Luz. Fondée en 999, elle fut dotée d'une abside romane mudéjare lors de son affectation au culte chrétien, au XIIe siècle.
De là, vous pouvez descendre par la rue Real del Arrabal pour retourner à la Nouvelle porte de Bisagra.

Fermer



Parcours


À ne pas manquer