Ce site emploie des cookies destinés à améliorer votre expérience en tant quutilisateur. Si vous continuez à naviguer, il est entendu que vous acceptez leur existence. Pour obtenir de plus amples informations, ou savoir comment changer votre configuration, consultez notre politique en matière de cookies




Emplacement

Communauté autonome:
Aragon

Province / Île:
Saragosse

Zaragoza
Type d’itinéraire:
Monumentale

L’art universel de Francisco de Goya

Francisco de Goya y Lucientes, l’un des plus grands génies de l’histoire de la peinture, est né à Fuendetodos, petit village de la région d’Aragon. Bien que sa longue carrière l’ait conduit à parcourir de nombreux pays, sa terre natale regorge de témoignages de son talent. De Saragosse à Fuendetodos, de Calatayud à Huesca, les empreintes de l’artiste constituent une excellente excuse pour visiter la région.

Lire la suite

Le centre névralgique de cette route, qui peut être réalisée sur un week-end, est la ville de Saragosse. De là, trois circuits permettent de suivre la trace de l’artiste aragonais : dans cette ville, Francisco de Goya suivit en effet sa formation de peintre et participa à plusieurs commandes artistiques que l’on peut encore contempler aujourd’hui.
Il travailla tout d’abord dans la basilique du Pilar, où il réalisa la fresque « Adoration du nom de Dieu » (1772) sur la voûte du coreto (chœur). Il est également l’auteur du « Regyna Martirum » (1780-1781) de la coupole et des pendentifs de la nef nord. L’église San Fernando, dont l’autel compte trois de ses toiles, et le palais épiscopal, qui abrite un portrait de l’archevêque Joaquín Company datant de 1800, sont également dignes de mention.
Les empreintes laissées par le peintre dans la capitale aragonaise nous conduisent finalement au musée de Saragosse, qui possède une collection permanente de ses travaux, ou encore au musée Ibercaja « Camón Aznar » (MICAZ), dont une salle est dédiée à son œuvre graphique.
Le premier circuit de notre route emprunte la voie rapide A-23 jusqu’au village de Muel (à 27 kilomètres). L’ermitage Nuestra Señora de la Fuente nous permet de contempler le cycle de fresques sur « les Pères de l’Église » qu’il réalisa sur les pendentifs de sa coupole.
Nous nous trouvons alors dans la région viticole de Cariñena. Abandonnant Muel pour gagner Villanueva de Huerva (16 kilomètres), nous poursuivons notre chemin jusqu’à Fuendetodos, à 6 kilomètres.
Fuendetodos rend hommage au plus illustre de ses enfants du pays avec la maison natale de Goya et le musée de la gravure de Goya, qui possède une collection permanente d’œuvres de l’artiste composée des séries de gravures « les Caprices », « les Désastres de la guerre », « la Tauromachie » et « les Disparates ».
Nous parcourons ensuite les 40 kilomètres qui nous séparent de La Almunia de Doña Godina pour emprunter la voie rapide A-2 qui nous conduit à Calatayud, à 25 kilomètres. Les quatre pendentifs de la coupole de l’église San Juan el Real de cette ville ont été peintes par Goya à l’âge de 20 ans.
De retour à Saragosse, nous suivons le second circuit, qui cette fois-ci longe la rive de l’Èbre en direction d’Alagón (25 kilomètres) pour rejoindre Remolinos (9 kilomètres), puis Pedrola (11 kilomètres). La coupole de l’escalier principal du couvent des jésuites San Antonio d’Alagón est ornée d’une fresque peinte par Goya en 1771. L’artiste décora également les quatre pendentifs de l’église paroissiale de Remolinos. Le palais des ducs de Villahermosa, à Pedrola, abrite quant à lui plusieurs toiles du peintre.
Notre troisième et dernier circuit nous conduit jusqu’à la chartreuse Aula Dei, à 11 kilomètres de Saragosse, près du lit du Gállego. Les onze peintures murales de son église, dont sept sont aujourd’hui conservées, ont été réalisées par Goya en 1774.
Nous accédons finalement à la voie rapide A-23 pour gagner la ville de Huesca (à 72 kilomètres), dont le musée provincial conserve plusieurs estampes et gravures de Goya, et notamment la série de lithographies « les Taureaux de Bordeaux ».

Fermer



Parcours


À ne pas manquer