Ce site emploie des cookies destinés à améliorer votre expérience en tant quutilisateur. Si vous continuez à naviguer, il est entendu que vous acceptez leur existence. Pour obtenir de plus amples informations, ou savoir comment changer votre configuration, consultez notre politique en matière de cookies






Emplacement

Réserve de biosphère de Babia

  • x

    Réserve de biosphère, reconnaissance par l'UNESCO de certains espaces naturels.




Description

Le lieu de villégiature des rois

Cet espace, déclaré réserve de biosphère par l'UNESCO en 2004, possède une flore variée et une faune abondante.

La région de Babia est située en Castille-León, dans le nord-ouest de la province de León, et inclut les municipalités de Cabrilanes et San Emiliano. La chaîne des monts Cantabriques qui séparent les Asturies de León constituent sa limite nord. Leurs sommets dépassent les 2 000 mètres ; parmi eux, la Peña Ubiña est l'une des cimes favorites des montagnards de la zone, avec ses quelques 2 417 mètres. Au sud, elle est délimitée par une autre bordure montagneuse, d'où se dressent les 2 154 mètres de l'Alto de La Cañada. Ainsi, Babia est marquée par un singulier paysage de hautes montagnes et de rochers, de spectaculaires gouffres et défilés, et, dans sa partie centrale, à plus de 1 000 mètres d'altitude, de larges vallées et prairies où s'écoule la rivière Sil et se trouvent des lacs d'origine glaciaire comme La Laguna de Las Verdes. Sa richesse naturelle est également significative : elle possède une flore variée, caractérisée par des espèces endémiques comme la saxifraga babiana ou la salix cantábrica, ainsi qu'une faune abondante, parmi laquelle se distinguent des espèces telles que l'ours brun (en danger d'extinction), la perdrix grise ou le lièvre des genêts (variété spécifique des monts Cantabriques). Grâce à ses fertiles pâturages, l'élevage a été la principale activité de la zone : on peut encore y voir les chemins utilisés pendant des siècles par les bergers en transhumance qui, en été, venaient d'Estrémadure accompagner leurs brebis. La région est en outre caractérisée par une curiosité linguistique : l'expression “estar en babia” (être en Babia), qui signifie “rêvasser”. L'origine remonte aux anciens rois de León et des Asturies, qui aimaient passer de longs séjours en Babia, où ils profitaient de la tranquillité et de la beauté des lieux sans se soucier outre mesure des affaires de la cour.

Municipalités

León (Castille-León)

San Emiliano


Type d’espace
Réserve de biosphère

Superficie
38.018 hectares

Carte

Accès et environs

Informations culturelles

Il existe de nombreux villages et localités qui conservent la saveur traditionnelle de l'architecture populaire. On peut également rencontrer d'intéressants exemples de palais et de demeures seigneuriales ayant autrefois appartenu à la noblesse de León, comme c'est le cas du palais de Los Quiñones, à Riolago, qui date du XVIe, ou encore des demeures de Villasecino ou Labo de Babia.

Informations environnementales

Ce territoire est une zone de transition entre les écosystèmes atlantique et méditerranéen, il est donc possible d'y rencontre une végétation spécifique des deux milieux, comme le chêne rouvre, le bouleau, le hêtre ou le genévrier, ainsi que de nombreux endémismes. La faune est également très variée, caractérisée par la présence d'animaux singuliers comme l'ours brun, le cop de bruyère ou le loup ; des rapaces comme l'aigle royal, le vautour percnoptère ou le vautour fauve ; des espèces cynégétiques comme le cerf, le sanglier ou l'isard, et une grande variété de poissons dans ses rivières.

Renseignements sur les visites

Depuis la ville de León, emprunter l'autoroute A-66 et, à hauteur de la retenue d'eau de Los Barrios de Luna, rejoindre la route C-623 et les cantonales LE-481, LE-482 et LE-483 qui parcourent la zone. Parmi les activités que l'on peut y réaliser, citons la randonnée pédestre, le cyclotourisme, l'escalade, l'alpinisme ou la pêche sportive.



Près d’ici