Ce site emploie des cookies destinés à améliorer votre expérience en tant quutilisateur. Si vous continuez à naviguer, il est entendu que vous acceptez leur existence. Pour obtenir de plus amples informations, ou savoir comment changer votre configuration, consultez notre politique en matière de cookies



Emplacement

Communauté autonome:
La Rioja

Province / Île:
La Rioja

Rioja, La

  • x

    Chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle, premier itinéraire culturel européen et patrimoine mondial. Lire la suite


Santo Domingo de la Calzada est l'une des villes de la Rioja où l'empreinte du Chemin de Saint Jacques de Compostelle est la plus présente. Ses rues médiévales entrelacées, classées site historique, abritent un précieux patrimoine : mentionnons les remparts, la cathédrale et l'ancien hôpital de pèlerins. La gastronomie et les prestigieux vins de la Rioja sont quelques-uns des attraits de cette province, où on découvrira par ailleurs la ville où est née la langue castillane et où on contemplera les monastères de Suso et Yuso, à San Millán de la Cogolla.

Lire la suite

C'est en 1044 que Santo Domingo fonda cette bourgade, au pied de la sierra de la Demanda et du mont Yuso, afin de porter secours aux pèlerins qui se rendaient à Saint Jacques de Compostelle au cours du Bas Moyen Âge. Le Chemin de Saint Jacques de Compostelle, classé Patrimoine mondial par l'UNESCO, dynamisa l'économie et la culture des territoires qu'il traversait et favorisa la transmission des courants artistiques et culturels. Les pèlerins qui passaient par la Rioja avaient l'habitude de se reposer au bord de la rivière Oja, dans le bois de la Hojuela. C'est là où Santo Domingo fit construire un pont, ériger une auberge, un hôpital et un ermitage, à l'origine de la bourgade qui devint plus tard une ville (un titre que lui concéda Alphonse XI en 1334). C'est à Pierre Ier « le Cruel » que l'on doit les fortifications autour du tracé médiéval, classé site historique. L'ermitage initial fut transformé plus tard en église sous l'invocation du saint et devint ensuite une cathédrale. La construction de cet édifice situé sur la plaza del Santo, en plein centre, débuta en 1158 en style gothique, bien que l'on y trouve quelques éléments de style roman, comme le portail et l'abside, et d'autres de style baroque et Renaissance, comme l'élégante tour isolée.À l'intérieur de la cathédrale, nous découvrons un splendide retable majeur de style plateresque et un sépulcre orné d'une sculpture romane du saint. Outre les chapelles, le coro et le cloître, notre attention est attirée par un poulailler, dont l'existence rappelle un miracle survenu sur ces terres. Le proverbe selon lequel « Santo Domingo de la Calzada, cantó la gallina después de asada » fait référence à l'histoire selon laquelle un coq et une poule sont revenus à la vie pour prouver l'innocence d'un jeune homme pendu de façon injuste, et qui survécut à sa pendaison. En face de cathédrale, se dresse l'ancien hôpital de pèlerins, aménagé aujourd'hui en parador. La construction initiale, du XIIe siècle, est due à Santo Domingo. L'hôpital avait comme fonction l'accueil des pèlerins qui se rendaient à Saint Jacques de Compostelle.Autour de la plaza del Santo, nous observons un mariage harmonieux de styles : roman, gothique, baroque et Renaissance. Les maisons blasonnées de la calle Mayor, la mairie et le couvent de San Francisco sont les plus beaux ouvrages de l'ensemble. La casa del Santo, aménagé en bureau d'information du Chemin de Saint Jacques de Compostelle, vaut également une visite. On y obtient toute sorte de renseignements sur le Chemin de Saint Jacques de Compostelle ou sur la façon de repartir sur Logroño ou la Navarre.La gastronomie et les environsSur les bords de l'Èbre, sont cultivés nombre de légumes et de fruits à la base de la cuisine de la Rioja. Les asperges, poivrons, artichauts et autres légumes sont les ingrédients de base de recettes telles que les patatas a la riojana (recette typique de pommes de terre) ou la menestra de verduras (jardinière de légumes). Un autre plat célèbre : les côtelettes d'agneau de lait au sarment (au gril sur un fagot de sarments). Au dessert : les fardelejos (aux amandes, œufs et sucre), les massepains (pâte d'amandes et sucre) ou les poires au vin. Ces terres parsemées de vignobles produisent l'un des vins les plus renommés d'Espagne : le vin de la Rioja, d'appellation d'origine contrôlée. Les vins blancs, rosés et, surtout, les rouges, accompagnent idéalement ces mets succulents. De Santo Domingo de la Calzada, nous pouvons nous diriger ensuite vers d'autres lieux intéressants de la province de la Rioja. Haro, sur la rive de l'Èbre, est la « capitale » du vin. Cette localité entourée de vignobles célèbre chaque année, le 29 juin, sa « bataille du vin ». À cette date, quelques-unes de ses nombreuses caves offrent une dégustation de leur vin. À San Millán de la Cogolla, nous découvrons les monastères de Suso et Yuso, tous deux classés Patrimoine mondial. C'est ici que commence la Ruta de la Lengua Castellana, en référence aux premiers témoignages écrits de la langue castillane, conservés au sein de ces monastères. Les étapes suivantes de cette route sont : le monastère de Santo Domingo de Silos (province de Burgos) et les villes comme Valladolid, Salamanque, Ávila et Alcala de Henares. Près de San Millán, se dresse Berceo, ville natale de Gonzalo de Berceo, le premier auteur en langue castillane. Sur les contreforts de la sierra de la Demanda, nous trouvons le pic de San Lorenzo (2262 m.), le Coto Nacional de Caza de Ezcaray (terrain de chasse gardée) et la station de ski de Valdezcaray. Toujours dans le domaine des loisirs, il est possible dans la région de réaliser des excursions à pied ou à cheval. Par ailleurs, un passage par Nájera s'avère tout aussi intéressante. Cette ville accueillit la cour de Navarre au XIe siècle et le roi Sanche III n'hésita pas à modifier le parcours du Chemin de Saint Jacques de Compostelle pour que celui-ci passe par Nájera. Le monastère de Santa María la Real en est l'édifice principal, de style gothique et plateresque. Son panthéon royal renferme plus de 30 sépulcres de rois.

Fermer




À ne pas manquer



Carte/Emplacement