Ce site emploie des cookies destinés à améliorer votre expérience en tant quutilisateur. Si vous continuez à naviguer, il est entendu que vous acceptez leur existence. Pour obtenir de plus amples informations, ou savoir comment changer votre configuration, consultez notre politique en matière de cookies



Emplacement

Communauté autonome:
Galice

Province / Île:
Lugo

Lugo

  • x

    Chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle, premier itinéraire culturel européen et patrimoine mondial. Lire la suite


Juchée sur une colline au bord du Miño, la ville de Lugo conserve d'intéressants vestiges de son passé romain, comme ses remparts millénaires, classés Patrimoine mondial par l'Unesco. Intra-muros, Lugo présente de tranquilles rues piétonnières, de vastes places et des espaces garnis de jardins. En ce qui concerne l'architecture, remarquons la cathédrale, le palais archiépiscopal et la mairie. En outre, la vieille ville abrite quelques-uns des meilleurs restaurants de Galice, où on peut déguster les délicieux plats de viande et de poisson qui font la réputation de la gastronomie de Lugo.

Lire la suite

Lugo, située à l'intérieur des terres, au bord du Miño, es la capitale de la province galicienne du même nom. La civilisation romaine y a laissé une empreinte profonde. Les remparts de Lugo en sont l'héritage le plus important. Cette structure en pierre construite entre le IIIe et le début du IVe siècle autour de la ville, alors connue sous le nom de Lucus Augusti, a résisté au passage du temps et reste aujourd’hui le symbole architectural de la ville, marquant la limite entre la vieille-ville et la partie moderne.. De par sa singularité et son parfait état de conservation, cette muraille romaine est la seule du genre à être classée Patrimoine mondial. Pour bien connaître la ville, rien de tel que grimper au sommet de cette construction (haute de 10 mètres) et de s'y promener (son périmètre est long de 2266 mètres). Du haut des remparts, on contemplera la vieille ville intra-muros. La ville Chacune des dix portes de la muraille donne accès à un enchevêtrement de tranquilles rues piétonnières, bordées de sobres constructions en granit.Parmi les plus emblématiques, citons celle du Carmen, encore connue sous le nom de Porta Miñá, traditionnellement utilisée par les pèlerins du chemin de Saint-Jacques; la puerta Nova, la puerta de San Pedro et la puerta de Santiago, construite au XVIIIe siècle, qui permet d'accéder directement à la cathédrale. Les places de Santo Domingo et de España sont deux points de référence au centre-ville. Sur la plaza de España se dresse la superbe façade baroque de la mairie, construite en 1738, et la tour de l'horloge annexe, du XIXe siècle, bien que l'édifice initial ait été érigé par Pedro de Artiaga au XVIe siècle. Sur cette place garnie de jardins, à côté de la mairie, nous trouvons les cafés les plus élégants de la ville ainsi que des constructions somptueuses, comme le Círculo de las Artes, de style art nouveau. La cathédrale est un autre édifice important de la vieille ville de Lugo. De style gothique et roman, elle fut érigée à partir du XIIe s. Les travaux se prolongèrent pendant plus d'un siècle et quelques jolis éléments furent ajoutés par la suite, comme sa façade néoclassique, que l'on appelle la puerta de Santiago. La structure conserve son tracé roman d'origine au niveau du transept central, de la plus grande partie de la nef principale et des croisillons. Le déambulatoire, le chœur et le portique nord sont de style gothique, tandis que la sacristie, le cloître et la chapelle de la Virgen de los Ojos Grandes sont de style baroque. Remarquons le riche coro, sculpté dans du noyer, du XVIIe siècle, ainsi que le retable, dédié à la patronne de la ville, considéré comme l'un des chefs-d'œuvre du baroque galicien. Sur la place où se dresse la cathédrale, un autre édifice de grand prestige complète cet ensemble architectural éclectique : le palais épiscopal. Construit au XVIIIe siècle en style baroque, il occupe l'ancien emplacement de la tour des Condes de Lemos. De la praza do Campo, une place à arcades qui fut jadis un forum romain puis un marché médiéval, partent de nombreuses rues commerçantes très fréquentées. Près de là, se dresse l'église de San Pedro, un bel exemple d'architecture médiévale, qui faisait partie de l'ancien couvent de San Francisco, qu'occupe aujourd'hui le Musée provincial, un des musées les plus importants de la province de Lugo. Au rez-de-chaussée, des dépendances remontant à l'ancien couvent sont encore sur pied : c'est le cas du cloître gothique, du XVe siècle, du réfectoire et de la cuisine, tous deux du XVIIIe siècle. Les précieux fonds du musée comprennent de nombreuses pièces archéologiques, dont en particulier une collection d'orfèvrerie préromaine, des pièces d'art industriel et des sculptures. Elle possède en outre une pinacothèque réunissant des œuvres du XVe siècle à nos jours, avec une attention spéciale portée aux artistes galiciens. La calle de la Cruz, Rúa Nova et les rues alentour, étroites et pavées, sont remplies de bars et de tavernes typiques où on pourra déguster les généreuses tapas accompagnant chaque consommation. Mais ceci n'est qu'un début. « Et pour manger, Lugo ». C'est la célèbre devise de Lugo : on trouve dans la vieille ville des restaurants de très grand renom. On y dégustera le meilleur de la gastronomie de Lugo : viande rouge, lacón con grelos (jambonneau et feuilles tendres de navet), fromage de tetilla et un grand choix de poissons et fruits de mer frais. Chacun de ces plats pourra s'accompagner de vins produits au sud de la province, garantis par l'appellation d'origine contrôlée Ribeira Sacra. Hors des fortifications, la ville s'étend de façon radiale depuis la ronda de la Muralla, le boulevard qui entoure la vieille ville. De là partent des voies importantes, comme l'avenida de A Coruña, une avenue commerçante. De même, on profitera de vastes espaces verts tels que le parc de Rosalía de Castro qui, avec son étang et son bosquet, est l'endroit idéal pour se promener et se reposer. Ce parc abrite un grand nombre d'espèces d'arbres. On y trouve également une sculpture de l'artiste galicienne qui donne son nom au parc. Du mirador du parc, la vue sur la vallée du Miño est imprenable. C'est dans cette vallée que se trouve la station thermale de Lugo, un établissement renommé pour ses eaux curatives. Les thermes, aujourd'hui classées bien d'intérêt culturel, étaient déjà exploitées par les Romains, qui découvrirent dans ses eaux plusieurs propriétés thérapeutiques. Les environs À quelques kilomètres de Lugo, se dresse le monument de Santa Eulalia de Bóveda, un site historique présentant un grand intérêt archéologique et artistique. Il date d'entre les IVe et VIIe siècles apr. J.- C. et on en ignore la fonction initiale. Classé monument national en 1931, l'édifice est enterré à moitié dans le sol ; il possède trois nefs séparées par des colonnes, avec une abside dans le fond. Remarquons à l'intérieur la riche décoration sculpturale et la belle collection de peintures murales de style roman tardif, reproduisant des motifs végétaux, géométriques et figuratifs. On peut également visiter Vilalba, une bourgade situé sur la route nord du Chemin de Saint Jacques de Compostelle. Outre son musée régional de la préhistoire et d'archéologie, on pourra contempler la tour octogonale du château de los Andrade, transformé de nos jours en parador. À Viladonga, à quelque 25 kilomètres de Lugo, nous trouvons un des castros (anciennes villes fortifiées ibéro-romaines) les mieux conservés de Galice. Le long du littoral, au nord de la province, nous découvrons de jolis villages côtiers, tels que Viveiro, Foz et Ribadeo. Viveiro, la ville la plus importante de la région de A Mariña, se trouve sur la ria du même nom, à l'embouchure du Landro. Cette ville, où le secteur de la pêche occupe une place de choix, conserve trois portes de ses anciennes fortifications médiévales, dont la porta do Castelo. Remarquons l'ensemble formé par l'église et le couvent de San Francisco, classés site historique. Ensuite, nous arrivons à Foz, une ville touristique d'importance, où les plages sont splendides. Tout près de là, nous pouvons visiter le castro (ancienne ville fortifiée) de Fazouro et nous rendre ensuite à Sargadelos, une bourgade célèbre pour sa production de céramique galicienne contemporaine. Enfin, toujours sur la côte, nous arrivons à la ria de Ribadeo, elle-même séparée des Asturies par la ria de l'Eo. Cet endroit est pourvu d'une grande richesse naturelle et permet d'admirer de beaux paysages, comme celui de As Catedrais, l'une des plages les plus remarquables et étendues de la côte galicienne. Au sud, les provinces de Lugo et Orense sont séparées l'une de l'autre par le canyon du Sil. La région est connue sous le nom de « Ribeira Sacra » (la rive sacrée) en raison du nombre élevé de monastères et d'ermitage qui s'y installèrent au Moyen Âge.

Fermer




À ne pas manquer



Carte/Emplacement