Ce site emploie des cookies destinés à améliorer votre expérience en tant quutilisateur. Si vous continuez à naviguer, il est entendu que vous acceptez leur existence. Pour obtenir de plus amples informations, ou savoir comment changer votre configuration, consultez notre politique en matière de cookies



Jerez de los Caballeros

Emplacement

Communauté autonome:
Estrémadure

Province / Île:
Badajoz

Badajoz

Cette ville de la province de Badajoz a été imprégnée de cultures, de savoirs et de styles artistiques allant de la préhistoire à l'époque du gothique et du baroque. Elle est entourée de pâturages où est élevé le bétail, la base de l'économie locale. Sa vieille ville à été déclaré Bien d'intérêt culturel.  

Lire la suite

L'origine de Jerez de los Caballeros remonte à l'époque des Phéniciens, même si l'emplacement a toujours été peuplé par les cultures successives qui ont colonisé la péninsule Ibérique. La découverte archéologique la plus ancienne est le dolmen de la Granja de Torriñuelo, monument national, aux côtés duquel ont également été retrouvés des peintures et un intéressant mobilier funéraire. Les villas romaines, les vestiges wisigoths et les influences arabes font partie du paysage habituel de ce site à mi-chemin entre le Portugal et l'Andalousie. Une telle diversité culturelle se retrouve dans de nombreuses traditions et coutumes. L'Estrémadure a cependant toujours été une terre de découvreurs et de conquérants. De fait, Jerez de los Caballeros est précisément le berceau du premier Européen à avoir contemplé l'océan Pacifique, Vasco Núñez de Balboa. Après la colonisation de l'Amérique, un grand nombre de nobles et de hauts fonctionnaires revinrent dans leur terre natale, en rapportant des richesses du Nouveau Monde. Ainsi, le centre historique de Jerez de los Caballeros mêle à son architecture populaire une infinité d'églises, de couvents, de demeures seigneuriales et de palais, le tout présidé par l'imposante forteresse des Templiers, d'origine arabe. Patrimoine monumental L'enceinte fortifiée de Jerez de los Caballeros est longue d'un kilomètre et demi. Elle fut construite en maçonnerie et pierres de taille (XVe-XVIe) sur les vestiges des anciens remparts arabes. Renforcée par des tours défensives, elle conserve plusieurs portes et abrite le château des Templiers, du XIIIe, transformé au XVIe. Parmi les principaux édifices religieux de la ville, les églises de l'Encarnación (XVIe), San Bartolomé (XVe-XVIIe), San Miguel (XVIe-XVIIIe) et Santa Catalina (XVIe), ou encore le couvent San Agustín, faisant aujourd'hui office d'hôtel de ville, sont dignes de mention. L'architecture civile, quant à elle, est fièrement représentée par la Casa del Concejo (XVIe), les hôpitaux San Bartolomé et de la Caridad, et les palais du bachelier Martínez de Logroño, du marquis de la Lastra, des Guzmanes et des ducs de T'Serclaes-Tilly. Les ruelles étroites aux façades peintes à la chaux et jalonnées de tours en pierre sont le siège des processions de la Semaine sainte, qui est une fête déclarée d'intérêt touristique régional. Les images religieuses habituellement vénérées dans les églises sont alors portées dans toute la ville, pour la plus grande joie des centaines de participants. La Foire au jambon est une autre occasion intéressante de visiter Jerez de los Caballeros. Pendant plusieurs jours sont sélectionnés les meilleurs produits de l'appellation d'origine contrôlée Dehesa de Extremadura, entre jambons et autres charcuteries élaborées à partir de porcs ibériques nourris aux glands. La dégustation gastronomique peut alors se poursuivre par une soupe de tomate, un agneau rôti – ou en ragout – ou encore un grand assortiment de fromages. Autant de plats qui sont préparés, cela va de soi, avec les délicieuses huiles d'olive de la région. Et pour accompagner le tout, ne manquez surtout pas de goûter le vin d'appellation d'origine contrôlée Ribera del Guadiana.

Fermer




Carte/Emplacement