Ce site emploie des cookies destinés à améliorer votre expérience en tant quutilisateur. Si vous continuez à naviguer, il est entendu que vous acceptez leur existence. Pour obtenir de plus amples informations, ou savoir comment changer votre configuration, consultez notre politique en matière de cookies



Ciutadella de Menorca

Emplacement

Communauté autonome:
Baléares

Province / Île:
Minorque

Menorca

À l'extrémité ouest de Minorque, se dresse Ciutadella, l'ancienne capitale de l'île. Ses origines préhistoriques ont légué à la région un important patrimoine archéologique, sous la forme de mégalithes tels que les « taulas », les « talayots » et les « navetas ». La vieille ville, autour de Es Born, est sillonnée de rues médiévales bordées de palais, d'églises et de forteresses. Dans les environs, le visiteur pourra découvrir les magnifiques plages et les jolies calanques de Minorque, ainsi que de paisibles villages de pêcheurs. À tout cela, s'ajoute une longue tradition culinaire, qui repose sur les produits de la mer.

Lire la suite

Il existe des traces d'implantation humaine à l'endroit se trouve aujourd'hui Ciutadella ainsi que dans le reste de Minorque, qui remonteraient à l'an 2000 av. J.-C. Parmi ces nombreuses découvertes archéologiques, citons les « taulas » (mégalithes en forme de T), les « talayots » (espèces de tours) et les « navetas » (constructions funéraires ayant une forme de bateau à l'envers). Ces vestiges font de Minorque un véritable musée en plein air.La colonie romaine de Lamo (l'actuelle ville de Ciutadella) acquit une certaine importance à partir de 73-74 apr. J.-C., lorsque l'empereur Vespasien lui octroya le statut de municipe. Pendant le Haut Moyen-Âge, Ciutadella était le centre politique et administratif de l'île. Elle le resta au cours des siècles où elle passa sous domination arabe.Au XIIIe siècle, Minorque fut reconquise par le roi chrétien Alphonse III. La ville conserva son statut de capitale jusqu'à ce que les Britanniques, qui gouvernèrent l'île au XVIIIe siècle, la transférèrent à Mahón. Toutefois, Ciutadella put conserver le siège de l'évêché minorquin, qu'elle détient encore de nos jours. La ville Rien de tel que la promenade pour découvrir Ciutadella et ses rues. Au centre de la vieille ville se trouve Es Born, l'ancienne place d'armes de la citadelle médiévale. Un obélisque se dresse sur cette place, laquelle sert de cadre aux fêtes et autres activités sociales de la ville.Parmi les principaux immeubles entourant cette place, citons la mairie, qui fut construite sur une ancienne forteresse arabe. La mairie actuelle date du XIXe siècle. Elle conserve quelques traces de sa construction primitive. On pourra visiter également, à certaines périodes de l'année, des dépendances du palais Salort voisin. Jouxtant ce dernier, le palais Vivó, l'un des plus intéressants de la ville, possède une façade néoclassique originale, de couleur rouge, décorée des motifs traditionnels de l'île. Le roi Alphonse III fit construire au XIVe siècle la cathédrale, à l'emplacement de la grande mosquée arabe. Elle se trouve au centre de la ville. De l'ancienne mosquée, il subsiste un minaret transformé en clocher. Cette œuvre impressionnante, de style gothique catalan, possède une seule nef et six chapelles, dont la capilla de las Ánimas (XVIIIe siècle). L'importance de l'île en tant que centre religieux favorisa la construction d'autres lieux de culte de grande valeur, comme le couvent de Santa Clara et le cloître de l'église du Socors, qui faisait partie de l'ancien couvent des moines augustins. Face à la cathédrale, se dresse le palais Olives, qui arbore une façade néoclassique. Il s'agit d'une des nombreuses demeures seigneuriales que compte la ville. Son intérieur conserve des fresques d'animaux, ainsi qu'une statuette de l'époque romaine découverte sur le site archéologique de Pujol Antic de Minorque. Nous pouvons admirer ensuite la non moins belle façade du palais du Comte de Saura, dont la dernière restauration date du XVIIe siècle.Du mirador, situé derrière la mairie, la vue sur le port est magnifique. Ce dernier se niche dans une calanque au pied de la ville.Le Bastió de Sa Font, en sortant du centre de Ciutadella, est l'un des cinq bastions qui faisaient partie des anciennes fortifications du XVIe siècle. Cette enceinte abrite aujourd'hui le Musée municipal. En outre, le Castell de Sant Nicolau abrite une exposition sur la Réserve de la biosphère de Minorque.Fêtes, gastronomie et les environsLa mer fournit quelques uns des principaux ingrédients de la gastronomie baléare. La « caldereta de langosta » (langouste en sauce) est l'un des plats minorquins les plus prestigieux, sans oublier la célèbre sauce mayonnaise, élaborée à base d'œufs, d'huile et d'ail. Les autres spécialités de l'île sont la « sèpia al forn » (seiche au four), les plats de riz au poisson ou encore le « tumbet » (une spécialité à base de pommes de terre, de poivrons frits, d'aubergines et de sauce tomate). Pour finir le repas en beauté, rien de tel qu'une « ensaimada » (une pâtisserie en forme de spirale) ou un morceau de fromage d'appellation d'origine Mahón. Le gin majorquin, une boisson aromatisée aux baies de genévrier, est très prisé sur l'île.En ce qui concerne le calendrier des fêtes de Ciutadella, les dates des 23 et 24 juin sont très attendues : ce sont les fêtes de la Saint-Jean. À cette occasion, des cavaliers juchés sur leur monture parcourent le centre-ville au milieu de l'allégresse générale. En ce qui concerne le patrimoine archéologique de la région, citons la Naveta des Tudons, un mégalithe datant du prétalayot (XIVe siècle av. J.-C.) utilisé à des fins funéraires. Les plages sont l'un des principaux atouts touristiques de l'île. Près de Ciutadella se trouvent Cala Mitjana, Cala Trabalúger et Cala Galdana, dont les plages sont parmi les plus fréquentées de Minorque.On pourra aussi visiter des villes telles que Ferreríes, dont nous mentionnerons surtout l'église de Sant Bartolomeu (1870) et ses magnifiques calanques, comme celles de Calderer ou du Pilar. Sur la montagne voisine de Santa Águeda, se dresse le château arabe de Sent Agayz. Es Mercadal, situé au pied de Monte Toro, est la ville la plus haute de l'île. Elle est réputée pour sa gastronomie et ses chaussures artisanales. Fornells, un petit port de pêche sur la côte nord, appartient à la même circonscription territoriale. Ce village se déploya autour du château de San Antonio (XVIe siècle). La côte est de Minorque abrite la principale zone humide de l'île, le parc naturel de S’Albufera des Grau, I’lla d’en Colomi i el Cap de Favàritx. Au centre du parc, nous découvrons un lac côtier de peu de profondeur d'où il est très aisé d'observer les oiseaux marins.L'environnement naturel et culturel particulier qui entoure Minorque, lié à un développement socio-économique durable, ont valu à l'île d'être classée Réserve de la biosphère en 1993.

Fermer




À ne pas manquer



Carte/Emplacement