Ce site emploie des cookies destinés à améliorer votre expérience en tant quutilisateur. Si vous continuez à naviguer, il est entendu que vous acceptez leur existence. Pour obtenir de plus amples informations, ou savoir comment changer votre configuration, consultez notre politique en matière de cookies



Emplacement

Communauté autonome:
Castille-León

Province / Île:
León

León

  • x

    Chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle, premier itinéraire culturel européen et patrimoine mondial. Lire la suite


La capitale du canton de la Maragatería, situé dans la province de León, possède un riche patrimoine médiéval, fruit de sa position au carrefour de deux routes importantes : le Chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle et la Route de l'Argent (Ruta de la Plata). Son enceinte fortifiée conserve des églises, des couvents et des hôpitaux qui replongeront le vacancier dans la plus pure tradition du Chemin de Saint Jacques. Son tracé urbain se caractérise aussi par un chef-d'œuvre Art moderne de l'architecte Antonio Gaudí : le palais épiscopal. Astorga constitue, en outre, une occasion idéale pour apprécier la richesse gastronomique de ce terroir.

Lire la suite

Astorga est à la croisée de deux grandes routes espagnoles, qui étaient autrefois des chemins de pèlerinage. La plus ancienne, la Route de l'Argent, puise ses origines dans l'époque romaine. Reliant Gijón à Séville, elle permettait le transport des métaux extraits des mines du nord de la péninsule Ibérique jusqu'aux ports commerciaux du sud. Plus tard, au Moyen Âge, elle fut empruntée par les troupes arabes et chrétiennes pendant la conquête et la reconquête. Excellente voie de communication, elle a été transformée en chemin de pèlerinage à Saint-Jacques-de-Compostelle. La ville est également une étape du Chemin de Saint-Jacques, classé au patrimoine mondial par l'UNESCO. Cet itinéraire faisait partie d'un réseau de sentiers qui s'étendait en Europe et dans le nord de l'Espagne en direction de Saint-Jacques-de-Compostelle, ville sainte abritant le tombeau de saint Jacques l'Apôtre. Le centre historique de cette ville de Galice est également classé au patrimoine mondial. Asturica Augustea Astorga, ancienne Asturica Augustea, est née sous l'Empire romain. La plupart des vestiges archéologiques datant de cette période de l'histoire peuvent être visités en empruntant la Route romaine : un itinéraire à la découverte de l'époque romaine qui permet d'apprécier, entre autres, des parties d'une basilique, des thermes, des villas et un tronçon du système d'égout. La porte d'El Sol permet d'accéder à l'enceinte fortifiée où se dresse la cathédrale. La construction de l'édifice que l'on connaît aujourd'hui commença au XVe, mais les travaux se poursuivirent jusqu'au XVIIe, ce qui explique que l'on puisse y détecter autant d'éléments gothiques que Renaissance et baroques, ainsi que des chefs-d'œuvre de toutes les époques. Les plans d'origine sont signés Gil de Hontañón, tandis que le maître-autel est une œuvre de Gaspar Becerra. La sculpture baroque de l'Immaculée est quant à elle du sculpteur de génie Gregorio Fernández, mais on peut aussi y voir une sculpture romane de la Vierge de la Antigua. Le coffret en argent d'Alphonse III le Grand, ouvrage magnifiquement ciselé, est également digne de mention. Parmi les autres importants édifices religieux aux « yeserías » baroques, citons les églises San Andrés, Santa Clara et San Bartolomé. Autrefois, il y avait aussi des hôpitaux de pèlerins. Aujourd'hui, le voyageur peut revivre cette tradition à travers le musée des pèlerinages, qui occupe le palais épiscopal. Il s'agit d'un édifice néogothique réalisé par le maître moderniste Antoni Gaudí. L'hôtel de ville, de style baroque (XVIIe), est signé Manuel de la Lastra. Sa majestueuse façade donne sur la Plaza Mayor ou place principale. Deux tours encadrent un joli balcon à grilles et un campanile soutenu par des arcs-boutants. Colasa et Perico, les « maragatos » les plus populaires d'Astorga, marquent les heures sur une grande cloche de bronze. Votre promenade dans cette localité de la province de Léon peut se poursuivre par la visite des jardins de la synagogue, du parc de l'Aljibe ou du musée du chocolat. C'est peut-être aussi l'heure de faire une halte dans l'un des restaurants de la vieille ville, pour découvrir les recettes locales traditionnelles. La région est réputée pour la qualité de ses légumes secs, que l'on retrouve dans des plats comme le « cocido maragato », un pot-au-feu dont on déguste les ingrédients suivant un ordre précis et original : tout d'abord la viande, le chorizo et le « relleno », pour finir par les pois chiches, le chou et la soupe. La « cecina » (viande bovine séchée et fumée), le « botillo » (produit charcutier cuit), la « empanada berciana » (sorte de friand), la morue et la truite font partie des meilleures spécialités locales. Entre autres ingrédients traditionnels de la région, mentionnons également les pommes reinettes, les cerises, les poires, les poivrons et les marrons. Pour le dessert, nous vous recommandons les fameuses « mantecadas », qui sont des pâtisseries au saindoux et au chocolat. Pour les vins, choisissez ceux de l'appellation d'origine Bierzo. Toute la province de León Depuis Astorga, la visite de la ville de León s'impose. Située sur le Chemin de Saint-Jacques, elle est la capitale de la province du même nom. Les principaux joyaux de son architecture sont la cathédrale, la basilique San Isidoro et l'hôpital San Marcos (aujourd'hui occupé par un hôtel de la chaîne Parador de Turismo). Pour connaître le meilleur de la gastronomie de León, rien de tel que le quartier d'El Húmedo, dont les ruelles débordent d'établissements où déguster des tapas (petites portions de nourriture pour accompagner une boisson) avant de passer à des recettes plus élaborées. Castrillo de los Polvazares, déclaré monument national, est un véritable exemple de la culture régionale. Ses rues pavées sont bordées d'imposantes demeures aux larges portails, comme il appartient à la tradition locale. Tout près, la Sierra de Teleno constitue quant à elle l'habitat, sur les bords du Duerna, du cerf et du blaireau. Il s'agit d'un espace incontournable pour les amoureux de la nature. Les villages de Rabanal del Camino, Foncebadón ou Quintanilla de Somoza, quant à eux, offrent une excellente occasion de découvrir les métiers, us et coutumes d'autrefois. Empruntant le Chemin de Saint-Jacques, nous vous proposons de rejoindre Ponferrada et Villafranca del Bierzo. À Carracedo se dresse le monastère Santa María, déclaré monument national. Après avoir visité la forge médiévale de Compludo, rendez-vous à Carucedo, qui est la porte d'accès à Las Médulas. Ces montagnes rougeâtres sont d'anciennes mines d'or romaines, classées au patrimoine mondial par l'UNESCO pour leur valeur historique et la singularité de leur paysage.

Fermer




À ne pas manquer



Carte/Emplacement