Vue aérienne de La Corogne © Turismo de A Coruña

Emplacement

Coruña, A

Située face à l'océan Atlantique, La Corogne est une ville dont l'histoire est étroitement liée à son ancien port de commerce et de pêche. La péninsule sur laquelle s'édifia la vieille ville abrite, outre la tour d'Hercules qui est l'un des symboles de la ville, un intéressant ensemble roman de rues, de places et d'églises médiévales.

Lire la suite

L'aquarium Finisterrae, le Domus et le Musée des sciences sont quelques-uns des espaces qui affichent le côté le plus moderne et ludique de La Corogne, ville qui offre l'un de ses plus beaux visages sur les vastes plages de Riazor et Orzán. Le tout est complété d'une gastronomie reconnue dans tout le pays, marquée par l'excellence des produits de la mer et des viandes provenant de l'intérieur de la province.À l'origine, La Corogne fut peut-être un site celte, mais l'histoire de la ville a commencé à prendre de l'importance à l'époque romaine, quand le port devint un passage clé des routes de navigation. La tour d'Hercule, seul phare romain en fonctionnement et véritable emblème de la ville, est le témoin de cette époque. Aujourd'hui classé Monument national, il fut construit au début du IIe s. sous le mandat de l'empereur Trajan. De nombreuses modifications se sont succédées au cours de l'histoire, la dernière remontant à 1791, quand Charles III confia à l'architecte Giannini la restauration et le revêtement de la tour.Depuis toujours, le port a été le théâtre des plus grands événements historiques de la ville, comme la défaite en 1589 du corsaire anglais Francis Drake grâce à la résistance des habitants de La Corogne menés par l'héroïne María Pita.Le bourg médiéval primitif est délimité par la péninsule de La Corogne. Dans ses rues animées sont conservés de beaux exemples d'architecture romane. Un des plus beaux est sans doute l'église Santiago. Ce temple, le plus ancien de la ville, fut construit au XIIe s. Des ajouts postérieurs furent apportés aux XIVe et XVe s. Sa vaste nef intérieure en arcs brisés abrite une sculpture polychrome de l'apôtre saint Jacques qui date du XIIIe s. Son intérêt architectural lui a valu d'être classée Monument historique et artistique.Dans la partie haute du centre urbain primitif se trouve une autre église également classée Monument historique et artistique, Santa María del Campo. La construction de cette ancienne collégiale remonte aux XII et XIIIe s. et fut dirigée par la corporation des navigateurs. La visite du Musée d'art sacré situé à l'intérieur du bâtiment, qui dispose d'œuvres datant du XIIe au XVe s., est particulièrement intéressante.Quant au couvent Santa Bárbara ( XVe s.) et la belle place du même nom, ils sont inscrits comme Ensemble historique et artistique. L'enceinte du couvent, construit sur un ancien ermitage dédié à la sainte, fut ultérieurement agrandie aux XVIIe et XVIIIe s.Le baroque de La CorogneLe style baroque est présent dans d'autres constructions religieuses. L'église de las Capuchinas, par exemple, est terminée par une belle façade de style baroque compostellan datant du XVIIIe s.Juste à côté, se trouvent les églises San Nicolás et San Jorge, toutes deux construites au début du XVIIIe suivant des canons baroques. La première, construite près de l'hôtel de ville, fut dessinée par Domingo de Andrade. De la seconde, on remarque une niche, à l'intérieur, contenant une image de la Mater Dolorosa datant de la même époque.N'oublions pas de mentionner également le couvent Santo Domingo, dont la svelte façade XVIIIe s. cache une chapelle dédiée à Notre-Dame du Rosaire, patronne de la ville.Il faut aussi visiter les constructions civiles les plus importantes de la ville. L'hôtel de ville se trouve sur la plaza de María Pita, centre névralgique de la ville. C'est un bâtiment élégant et monumental construit au début du XXe s., qui se caractérise par ses arcades et ses galeries, ainsi que par trois tours couronnées de grandes coupoles.Tout près, se trouve la maison-musée Emilia Pardo Bazán, maison noble du XVIIe s. où vécut l'écrivaine galicienne, figure remarquée de la littérature espagnole du dix-neuvième. De nos jours, une partie de l'immeuble est occupée par l'Académie royale galicienne.Dans le centre de La Corogne, le jardin de San Carlos, classé Ensemble historique et artistique, est aussi une visite incontournable. Les murs de la forteresse San Carlos, qui date de 1843, abritent cet espace singulier qui accueille les archives du royaume de Galice et dont le centre est présidé par la tombe de Sir John Moore, général britannique mort en 1809 pendant la bataille d'Elviña.Entourant la vieille ville, on aperçoit la côte, où La Corogne réunit tradition et modernité. Face au port, sur l'Avenida de la Marina, se trouvent les typiques maisons à galeries blanches et vitrées ( XIXe s.), des éléments architecturaux qui constituent l'une des plus célèbres images de La Corogne et qui ont valu à la ville d'être surnommée la « ville cristal ».Le château de San Antón, à une extrémité de la zone portuaire, à caractère défensif, fut construit à la fin du XVIe s. puis restauré au XVIIIe s. Il accueille le Musée archéologique provincial, qui propose un parcours intéressant à travers la préhistoire galicienne par le biais de divers objets, pièces d'orfèvrerie et outils correspondant à la culture des castros.Sur le front de mer de La Corogne se trouvent d'autres lieux culturels incontournables. L'Aquarium Finisterrae, situé près de la tour d'Hercule, est parmi les plus grands aquariums d'Espagne et contient aussi des salles d'expositions interactives sur le monde de la mer. L'être humain est le thème central du Domus ou Maison de l'homme, situé dans un bâtiment futuriste dessiné par l'architecte Arata Isozaki. À l'intérieur, diverses salles interactives montrent l'homme d'un point de vue multidisciplinaire. Le front de mer conduit enfin aux vastes plages de Riazor et Orzán, principales références pour les habitants en termes de loisirs.Le parcours des musées peut s'achever par une visite du Musée des sciences, dans le parc de Santa Margarita, un des plus grands espaces verts de la ville. On remarque le Planétarium, tandis que l'exposition permanente aborde les principes scientifiques, technologiques et du monde naturel de manière interactive.Une autre promenade intéressante consiste à effectuer la route Picasso, sur les pas de l'artiste génial qui vécut presque quatre ans à La Corogne. Le parcours comprend différents arrêts, par exemple dans la maison du peintre, sur la Plaza de Pontevedra (son lieu de jeux et d'études), la plage de Riazor (que Picasso aimait peindre), l'école des arts et métiers (où sont conservés ses diplômes), le cimetière de Santo Amaro (où est enterrée sa petite sœur), ou la tour d'Hercule (où il trouva si souvent l'inspiration).Gastronomie et environsLa gastronomie de La Corogne réunit le meilleur de la côte et des terres. La côte fournit de très bons fruits de mer : étrilles, pouce-pied, araignées, langoustines, etc. D'excellentes recettes sont aussi préparées à base de poissons, comme la caldeirada de rape (ragoût de baudroie), la merluza a la gallega (colin avec des oignons, de l'ail et des carottes) ou le lenguado a la plancha (sole). L'empanada (chausson salé) sert de transition vers l'intérieur, car elle peut contenir du poisson et des fruits de mer, mais aussi de la viande. Quant à la viande, le porc est utilisé pour préparer le célèbre lacón con grelos, tandis que le bœuf de Galice est protégé par une appellation d'origine. Ces plats seront accompagnés à merveille par les savoureux vins galiciens d'appellation d'origine (Monterrei, Ribeira Sacra, Ribeiro, Rías Baixas et Valdeorras). En dessert, choisissez la célèbre tarta de Santiago (un gâteau à base d'amandes, de sucre et de farine).Autour de La Corogne, vous pourrez visiter d'intéressantes villes comme Betanzos, classée Ensemble historique et artistique, Saint-Jacques-de-Compostelle, capitale de la Galice et classée au Patrimoine de l'humanité, ou Ferrol.À Saint-Jacques-de-Compostelle, vous pourrez séjourner dans le parador « Hostal de los Reyes Católicos » ( XVe s.), classé Monument national. Quant au parador de Ferrol, c'est l'un des meilleurs hébergements de cette ville côtière. La province de La Corogne conserve certains des écosystèmes les plus importants de Galice, comme le parc naturel Fragas do Eume ou le parc naturel Complejo Dunar de Corrubedo y Lagunas de Carregal y Vixán. La Costa da Morte est également très intéressante : il s'agit d'un circuit qui parcourt l'abrupte côte atlantique en traversant des villes comme Camariñas, Corcubión ou Fisterra.

Fermer

Toutes les infos relatives à cette destination sur:
http://www.turismocoruna.com/web/




Carte/Emplacement

Vous trouverez sur la carte suivante l'emplacement de toutes les visites incontournables que nous vous proposons. Ne ratez rien!



X
Spain SévilleMadridBarceloneMalagaCordoueLa CorogneValenceGrenadeCaceresLleidaCastellón – Castelló LugoMurcieCadixBiscayeLa RiojaHuescaPontevedraGuipuzcoa - GipuzkoaCantabrieTolèdeBurgosAlicanteAlmeriaAsturiesHuelvaJaénÁvilaTarragoneAlava - ArabaZamoraLeónSaragosseSalamanqueTeruelGéroneCiudad RealSégovieCuencaBadajozOurenseNavarreSoriaValladolidPalenciaAlbaceteGuadalajaraCanariesBaléares
X
Baleares MajorqueIbizaMinorqueFormentera
X
Canarias Grande CanarieLa PalmaTenerifeGomeraLanzaroteFuerteventura