Ce site emploie des cookies destinés à améliorer votre expérience en tant quutilisateur. Si vous continuez à naviguer, il est entendu que vous acceptez leur existence. Pour obtenir de plus amples informations, ou savoir comment changer votre configuration, consultez notre politique en matière de cookies



Salle du musée national du Prado. Madrid

Principales périodes artistiques en Espagne

L'art espagnol est l'un des patrimoines culturels les plus beaux au monde.

Les premières manifestations artistiques remontent au paléolithique supérieur et nous pouvons citer les peintures rupestres de la grotte d'Altamira, ainsi que celles de l'arc méditerranéen. L'influence des Phéniciens et des Grecs s'est manifestée dans l'orfèvrerie et la sculpture. L'art hispano-romain a atteint son apogée à l'époque de l'Empire (Ier siècle av. J.-C.). Il reste d'importants vestiges de cette époque, comme les murailles de Lugo, les théâtres de Sagunto et de Mérida, l'aqueduc de Ségovie, la ville d'Italica dans la province de Séville ou les nombreux exemplaires de cet art, notamment à Tarragone. L'art paléochrétien verra le jour au IIIème siècle et sera suivi, à partir du Vème siècle, de l'art wisigoth. Parmi les vestiges datant de cette période, nous pouvons citer le mausolée de Centcelles (Tarragone), l'église de Saint Jean à Baños (Palencia), les sarcophages paléochrétiens ou l'orfèvrerie wisigothique. L'art hispano-musulman s'est développé en plusieurs étapes, entre le VIIIème et le XVème siècle : la Mosquée de Cordoue est l'œuvre du Califat ; Les royaumes de Taifas nous ont transmis des palais richement décorés (Aljafería, Saragosse) ; la Giralda de Séville est l'expression de l'art almoravide et l'Alhambra de Grenade est un chef d'œuvre de l'art nasride.

Au cours de la même période, le nord de l'Espagne connaîtra différentes manifestations artistiques, telles que l'art mozarabe (San Millán de la Cogolla, La Rioja) l'art pré-roman asturien (Santa María del Naranco, Oviedo) et catalan (églises de Terrassa). L'art roman commencera à dominer dans l'Espagne chrétienne, à partir du XIème siècle, notamment avec la construction de monastères (Sant Pere de Rodes, San Martín de Frómista). À partir du XIIIème siècle, un nouveau style commence à s'imposer : l'art gothique, répandu en Europe grâce à l'ordre des cistercien et dont l'Espagne possède d'importants exemplaires, comme les monastères de Poblet et de Santes Creus (Catalogne) ou les cathédrales de León, Burgos et Tolède. L'essor de la peinture et de la sculpture gothiques sont appréciable, notamment dans les portes et les retables monumentaux peints en détrempe.

Parallèlement à l'art roman et gothique, un style particulier s'est développé en Espagne, le mudéjar, fusion des styles chrétiens et musulmans et dont les plus beaux joyaux se trouvent à Tolède et Téruel. Importé d'Italie, l'art de la Renaissance commencera à s'imposer à partir de la fin du XVème siècle. Au niveau de l'architecture, il faut souligner le Palais de Charles V (Grenade) et le monastère de l'Escorial (Madrid). Quant à la sculpture les œuvres d'Alonso Berruguete et de Juan de Juni s'avèrent fondamentales et pour la peinture, nous pouvons citer les œuvres de Juan de Juanes, de Pedro Berruguete, mais où prédomine surtout la figure d'El Greco. Le baroque s'est développé en Espagne, au cours du XVIIème siècle et de la première moitié du XVIIIème. Les ornements ont été accentués dans l'architecture (cathédrale de Murcie, palais du Marquis de Dos Aguas de Valence) ; au niveau de la sculpture, l'imagerie religieuse a proliféré et il faut souligner les œuvres de Gregorio Fernández et de Juan de Mesa ; quant à la peinture, il s'agit de la période la plus importante de l'histoire de l'art espagnol, où se sont notamment distingués Ribera, Zurbarán, Murillo, mais surtout, le maître Velázquez. Le néoclassique, patent dans l'architecture du musée du Prado, commencera à s'imposer à partir de la seconde moitié du XVIIIème siècle. Il se traduira par le retour aux canons classiques en sculpture et où la peinture sera dominée par la figure de Goya. Les arts mineurs connaîtront un grand essor, grâce à la protection royale, symbolisée par la fondation, par Philippe V, des Fabriques royales de tapisseries et de celle de Porcelaine du Buen Retiro, créé par Charles III. Dès le XIXème siècle, le romantisme, viendra rompre l'esthétique néoclassique, comme par exemple, le bâtiment de la Bibliothèque nationale et les peintures de Mariano Fortuny ou de Pérez Villaamil. Le modernisme a eu une importance considérable en Catalogne et son plus grand maître est Gaudí qui a réalisé, entre autres, la Sagrada Familia et de la Casa Milá. Le XXème siècle a connu plusieurs influences : le contact avec le monde parisien au début du siècle, l'isolement international après la guerre civile et l'ouverture à de nouvelles tendances à partir des années cinquante. La peinture espagnole du XXème siècle est mondialement connue grâce à de grandes figures telles que Pablo Picasso, Joan Miró et Salvador Dalí. Dans le panorama actuel, nous pouvons souligner Bofill, Moneo et Calatrava (architecture), Chillida (sculpture), ainsi que Tàpies et Barceló (peinture).