Ce site emploie des cookies destinés à améliorer votre expérience en tant quutilisateur. Si vous continuez à naviguer, il est entendu que vous acceptez leur existence. Pour obtenir de plus amples informations, ou savoir comment changer votre configuration, consultez notre politique en matière de cookies




Les lagunes de Ruidera, une oasis dans La Manche




Emplacement

Communauté autonome:
Castille-La Manche

Province / Île:
Ciudad Real

Ciudad Real


Explosion naturelle à l’état pur de cascades et de chutes d’eau, les lagunes de Ruidera, déclarées réserve de biosphère par l’UNESCO, surgissent aux yeux du voyageur comme une oasis d’eau et de végétation au cœur des plaines desséchées de La Manche. Cette zone humide riche en flore et faune exceptionnelles offre des levers et des couchers de soleil inoubliables pour tous ceux qui s’aventurent à la découverte de cet espace unique.

Les lagunes Ruidera , ensemble naturel de 16 petits lacs échelonnés dont certains sont reliés entre eux, convertissent cette zone aride aux tons ocres en un véritable verger qui, hormis sa beauté naturelle, offre de vastes possibilités de loisirs et d’activités sportives.

Parmi les activités auxquelles le visiteur peut se livrer dans ce parc naturel protégé, de près de 4000 hectares, situé entre les provinces de Ciudad Real et Albacete et qui a été déclaré réserve de biosphère par l’UNESCO, citonsles excursions, la pêche, le golf, le kayak, la voile ou la plongée sous-marine.

Les lagunes constituent également une zone de repos pour des oiseaux migrateurs tels que le fuligule milouin, la nette rousse, la foulque macroule, le canard colvert, le grèbe huppé et le héron cendré, entre autres. Ces espèces cohabitent avec une riche faune autochtone dans laquelle abondent des oiseaux tels que la perdrix, la pie bleue, le pigeon ramier et le guêpier d’Europe, mais aussi des renards, lapins, genettes et chauves-souris.

Les eaux sont également peuplées de carpes, barbeaux, brochets et canards vivant entre joncs, massettes et roseaux, et sont entourées de chênes verts, de genévriers, de sabines et de thym, pour ne citer que quelques unes des plus de 800 espèces végétales qui sont conservées dans ce site.

La formation des lagunes doit son origine à des infiltrations d’eau et des sources qui convergent toutes vers une zone comprise entre Ossa de Montiel et Ruidera. Le résultat en est cet ensemble de lacs de petites dimensions, aux eaux claires et peu profondes. C’est ici que naît l’un des fleuves les plus importants parmi ceux qui traversent les terres espagnoles: le Guadiana. Son cours disparaît pendant 15 km pour réapparaître entre les localités de Villarrubia de los Ojos et Daimiel.

Mais l’intérêt de ces lagunes ne réside pas seulement dans leurs paysages et la nature. Aux excursions et sports nautiques déjà signalés, s’ajoutent la randonnée, la chasse, la pêche, les promenades à cheval ou à bicyclette, et les excursions en 4x4. Les esprits les plus aventureux peuvent pratiquer le parapente, ou encore la spéléologie dans les nombreuses grottes et cavernes qui existent dans les parages. Et bien entendu, jouer au golf sur un terrain à neuf trous, dans la proche localité de Tomelloso – à seulement quinze minutes des lagunes – qui possède également une piste de karts.

Sur la route de Don Quichotte

Le charme des lagunes de Ruidera fascina à tel point Miguel de Cervantès, auteur de Don Quichotte de La Manche, qu’il situa dans le Campo de Montiel – où s’étend la plupart du parc naturel – une partie des aventures de cette œuvre phare de la littérature universelle.

À deux pas de cet endroit, se trouve Campo de Criptana, localité où l’on peut contempler les moulins à vent que Don Quichotte confondait avec des géants, aujourd’hui pleinement intégrés dans le paysage de cette terre hospitalière qui est aussi le berceau d’une gastronomie populaire incomparable.

La liste des plats de cette offre gastronomique est vaste et variée: gachas (sorte de bouillie au lard, chorizo, etc.), migas (miettes de pain frites aux lardons), pistos (ratatouille), soupes à l’ail, potages aux légumes, gaspachos, gibier, calderetas (ragoût de mouton), viandes rôties, «duelos y quebrantos» (œufs frits au lard)... spécialités culinaires dont la plupart sont reprises dans l’ouvrage immortel de Cervantès. Sans oublier le fromage manchego, de renommée internationale, élaboré avec du lait de brebis, ou encore des vins à appellation contrôlée.





À ne pas manquer