Ce site emploie des cookies destinés à améliorer votre expérience en tant quutilisateur. Si vous continuez à naviguer, il est entendu que vous acceptez leur existence. Pour obtenir de plus amples informations, ou savoir comment changer votre configuration, consultez notre politique en matière de cookies



Benasque


Escalader le pic d'Aneto, le colosse des Pyrénées




Emplacement

Communauté autonome:
Aragon

Province / Île:
Huesca

Huesca


D'une beauté envoûtante, le pic d'Aneto, avec ses quelques 3 404 mètres, avive chaque année l'esprit de conquête d'alpinistes provenant des quatre coins de la planète. Resplendissant de lumière et de vie, le grand colosse des Pyrénées aragonaises s'élève, majestueux, au-dessus de l'imposant paysage du parc naturel de Posets-Maladeta.

Vigie permanente de granite et de glace, le pic d'Aneto se dresse au-dessus d'une mer de montagnes dans la vallée de Benasque, région reculée du parc naturel Posets-Maladeta , dans la province de Huesca . Entouré par la plus grande concentration de sommets des Pyrénées de plus de 3 000 mètres d'altitude, il porte sur sa cime le plus grand glacier d'Espagne.

Réaliser le rêve de grimper jusqu'au faîte de cette emblématique montagne est une aventure qui requiert à la fois un grand respect et une grande prudence, mais aussi un équipement adéquat - vêtements protecteurs, chaussures imperméables, piolet, crampons, baudrier, corde - et, cela va de soi, les services d'un guide de montagne professionnel

Toutes les époques de l'année sont bonnes pour explorer le pic d'Aneto, mais les mois les plus sollicités pour l'ascension jusqu'au sommet sont juin et juillet, quand le beau temps est au rendez-vous mais que la neige recouvre encore les crevasses des parois du massif, et rend ainsi le trajet plus sûr. Un autobus, qui part toutes les demi-heures de la localité de Benasque , conduit le visiteur, entre les forêts de pins et de sapins, jusqu'au plan de Besurta, qui marque la fin de la route et constitue le point de départ de l'ascension à la montagne.

Une agréable promenade de quarante-cinq minutes sur un sentier permet de rejoindre le refuge de la Rencluse, situé sur le flanc nord du massif de la Maladeta. Un conseil : si l'on a l'intention d'y passer la nuit pour commencer l'ascension le lendemain, il convient de réserver ses places à l'avance.

A partir du refuge, et au fur et à mesure de l'ascension par la voie classique, le paysage change. Les vertes prairies, peuplées de marmottes, laissent progressivement place à la rocaille et au granite, caractéristiques des paysages de haute montagne. De pierre en pierre, il faut compter deux ou trois heures pour rejoindre un passage portant le nom de Portillon supérieur, qui marque le commencement du glacier de l'Aneto. De cet endroit, la vue est splendide et mérite une photo : la mer de glace, rectangulaire, la vallée, plusieurs pics et, avec un peu de chance, un intrépide chamois, composent le panorama. On pourra également profiter de cette halte pour reprendre des forces en ingérant quelques fruits secs, et mettre les crampons qui faciliteront l'ascension.

La traversée du glacier requiert en général de l'ordre d'une heure et demie. Il faut le faire en diagonale, et en redoublant de prudence. Lorsqu'on atteint le col de Coronas, à la fin du grand bloc de glace, il faut retirer ses crampons pour parcourir quelques 200 mètres à fort dénivelé jusqu'au fameux pont de Mahomet. Ce spectaculaire passage de 20 ou 30 mètres a la réputation d'être le plus critique de la montagne, mais il est indispensable de le franchir pour atteindre le sommet. Pour cette raison, sa traversée exige l'utilisation du baudrier et de la corde. Une fois arrivé au sommet, couronné d'une croix, on peut jouir d'une vue impressionnante, qui s'étend depuis le pic de Coronas jusqu'au massif de la Maladeta.

Après une descente de quatre ou cinq heures, le voyageur peut reprendre des forces en dégustant la gastronomie traditionnelle de la ville de Benasque , à base de recettes aragonaises ancestrales telles que les migas de pastor (mies de pain frites au lard et au jambon) ou les lentilles . Rien de mieux qu'une halte dans ce village typiquement pyrénéen, au cœur d'un site spectaculaire, pour compléter cette fascinante expérience de l'ascension du pic d'Aneto.



Organisez votre voyage




À ne pas manquer