Ce site emploie des cookies destinés à améliorer votre expérience en tant quutilisateur. Si vous continuez à naviguer, il est entendu que vous acceptez leur existence. Pour obtenir de plus amples informations, ou savoir comment changer votre configuration, consultez notre politique en matière de cookies






La variété et la quantité de rochers et d’écoles d’escalade existant en Espagne situent notre pays parmi les lieux les plus fréquentés au monde par les amateurs d’alpinisme. Les superbes parois situées à proximité de la Costa Blanca constituent une excellente occasion de pratiquer l’escalade au soleil, par une agréable température. Le Peñón de Ifach, le Ponoch et le Puig Campana rassemblent un grand nombre d’itinéraires d’escalade classique et sportive pour tous les niveaux. Ces trois zones d’escalade, très proches les unes des autres, sont situées à proximité de la ville touristique de Benidorm.

La longue et forte tradition montagnarde des grimpeurs espagnols, mondialement reconnue pour son intense activité, se manifeste à travers les itinéraires tracés sur les colossales parois de la Méditerranée. Les environs deCalpe et de Benidorm constituent l’un des grands attraits de la région, et offrent la possibilité de découvrir des paysages, des villages et un environnement naturel bien différent de l’atmosphère côtière habituelle. Ces caractéristiques singulières du milieu invitent à la pratique de l’escalade, avec la mer pour toile de fond. La verticalité des parois ensoleillées et les fissures dessinées sur le Peñón, le Ponoch et le Puig Campana sont une tentation irrésistible pour les sportifs amateurs d’escalade et de montagne.

Finestrat, Calpe et Polop de la Marina, entre mer et montagne, sont trois localités du cœur de la province d’Alicante qui servent de campement de base pour les aventuriers, avant et après l’escalade.

Le Peñón de Ifach

Situé dans la commune côtière de Calpe, ses quelques trois cent cinquante mètres de calcaire, ainsi que ses environs, en font un site parfait pour la pratique de l’escalade. En général, la roche est de bonne qualité, mais selon le versant à escalader, il convient de prendre des précautions sur les derniers tronçons.

Déjà au XVIIIe siècle, cet impressionnant rocher était utilisé comme point de surveillance pour prévoir l’attaque des envahisseurs qui s’approchaient par la mer. Sa silhouette, avançant dans la Méditerranée, est svelte et belle, ressemblant à l’image d’un navire ancré sur terre.

Les parcours d’escalade classique prédominent mais ses parois permettent aussi de réaliser des voies de style sportif, bien assurées. L’escalade est très belle et acrobatique, avec des saillies, des plafonds et des plaques verticales spectaculaires. L’ambiance est extraordinaire à tout moment, avec la mer sous les pieds et au fond, le sommet géométrique du Ponoch et les montagnes d’Alicante.

Au Peñón, beaucoup de voies d’escalade nécessitent l’utilisation d’un matériel d’auto-assurance: friends, mousquetons, baudriers, sangles, cordes, y compris des étriers dans certaines zones.

La descente se fait confortablement en suivant un chemin bien indiqué, fréquenté par de nombreux touristes pour accéder au sommet de cette étonnante tour de guet naturelle.

Puig Campana

Aux pieds de cette impressionnante paroi de plus de mille quatre cents mètres d’altitude, au bord de la mer, on trouve Finestrat, qualifié de village de mer et de montagne, dans la Marina Baixa. En contemplant la paroi depuis le village même, on devine déjà les routes infinies qui mènent au sommet, certaines très longues, d’autres plus courtes et verticales, recommandées pour l’escalade sportive.

On distingue parfaitement ses deux sommets séparés à la cime par une dépression caractéristique de forme rectangulaire. Le versant sud-ouest de la montagne est parcouru par de longs itinéraires classiques atteignant huit cents mètres de dénivelé. Pour suivre ces voies, il est recommandé d’avoir de bonnes connaissances sur l’utilisation du matériel d’auto-assurance et une expérience de la pratique de l’escalade sur de grandes parois.

El Ponoch

Le lion endormi est le nom populairement donné à ce rocher de plus de quatre cent mètres d’excellente roche calcaire. Depuis Polop de la Marina, localité la plus proche, la silhouette du Ponoch dessine dans le ciel une ligne qui ressemble à cet animal en position couchée. Depuis la première fois où il a été escaladé – il y a plus de trente ans – jusqu’à ce jour, une cinquantaine d’itinéraires parcourent ses parois sud et est, sur un magnifique substrat calcaire et avec d’excellentes vues sur la Méditerranée. Le sentier d’approche de la paroi ne requiert pas plus d’une demie heure depuis le dernier point accessible par la route.

Les parois, à seulement dix kilomètres de la mer, se divisent en deux secteurs connus sous les noms de « Torre de en Medio » et « Tozal de Levante ». L’escalade du Tozal exige une excellente préparation physique – certains tronçons en saillie ne sont franchissables que par l’emploi de méthodes artificielles d’escalade.

La descente s’effectue par le ravin intermédiaire formé par le Tozal et la Torre de en Medio, requérant quelques courts tronçons de rappel.

Outre ces trois sommets classiques, également dans la communauté de Valence, on trouve un très grand nombre d’écoles d’escalade parfaitement équipées pour l’entraînement et l’initiation à une discipline tellement passionnante. En Espagne, on peut aussi pratiquer l’escalade en voyant la mer.





À ne pas manquer