Ce site emploie des cookies destinés à améliorer votre expérience en tant quutilisateur. Si vous continuez à naviguer, il est entendu que vous acceptez leur existence. Pour obtenir de plus amples informations, ou savoir comment changer votre configuration, consultez notre politique en matière de cookies



Oviedo


Le parc San Francisco : un véritable verger au cœur d'Oviedo




Emplacement

Communauté autonome:
Asturies

Province / Île:
Asturies

Asturias


En plein centre d'Oviedo, se trouve le parc San Francisco. Un jardin aux vastes allées, où abondent les sentiers solitaires et les somptueux monuments que le visiteur pourra admirer sous l'emprise du parfum des plantes et du murmure des fontaines, et en compagnie des paons en liberté qui le guideront pendant toute sa promenade.

Cet ancien jardin potager du couvent de San Francisco fut transformé, au XIXe siècle, en un grand jardin de 90 000 mètres carrés en plein cœur de la ville d'Oviedo. S'aventurer dans ce parc, c'est découvrir un autre monde, un paradis de feuillages, de fleurs, de branchages et d'arbres, à la flore très variée.

Pour bien s'imprégner de cet endroit, il faut parcourir les sentiers qui le traversent et, sans empressement, contempler tout ce qui peut surgir sur son chemin. C'est seulement ainsi que l'on pourra découvrir les lieux magiques que recèlent les arbres touffus, les sentiers tortueux et les grandes allées qu'éclairent les lampadaires à la tombée de la nuit. Parmi les platanes, les chênes, les ormes et les châtaigniers, on rencontrera une infinité de monuments, de statues et d'arcs, dont le portail roman de l'ancienne église de San Isidro, le banc néoclassique de la Silla del Rey, du XVIIIe siècle, ou l'œuvre dédiée à l'enfant du pays, le génial écrivain Leopoldo Alas Clarín.

S'approcher de La Rosaleda (la Roseraie), qui montre une véritable explosion de couleurs au printemps, écouter l'eau jaillir de la fontaine de l'Angelín, ou reprendre haleine sur le bord de l'étang de Covadonga, c'est vivre quelques instants à l'écart du temps. L'imagination transporte le promeneur à l'époque révolue des calèches à chevaux et des duels au petit matin, où la cape et le haut-de-forme étaient de rigueur.

Les paons se déplacent en toute liberté à travers le parc et accompagnent le visiteur pendant toute sa promenade. Leurs queues déployées, aux couleurs et tonalités multiples, offrent à la vue un spectacle impressionnant. Mais ces animaux ne sont pas les seuls à vivre dans cet espace naturel urbain. Tandis que les canards et les cygnes se prélassent sur les bords de l'étang, les oiseaux virevoltent d'un arbre à l'autre. Un hiboux, farouche et mystérieux, joue même le rôle de gardien de nuit improvisé.

Nous vous proposons de parcourir la promenade de los Curas ou celle del Bombé, où vous rencontrerez les fontaines de las Ranas et de la Fuentona, ou encore de vous laisser envahir par la sensation de paix qui émane de la promenade de la Herradura. Vous pourrez également emprunter la promenade de los Alamos qui, au printemps, est le siège de la Foire du Livre. C'est cependant à l'automne que le parc San Francisco acquiert toute sa splendeur : ses couleurs impossibles, aux merveilleux tons ocrés et dorés, et son odeur de sous-bois confèrent à l'endroit une teinte de nostalgie.

Oviedo apparaît dès que l'on quitte ces bois : cette jolie ville, capitale des Asturies, possède un centre historique piétonnier où se dresse la cathédrale et son imposante tour gothique. Se laisser aller au gré de ses rues étroites et animées, admirer ses temples préromans, comme ceux de Santa María del Naranco ou de San Miguel de Lillo, inscrits au patrimoine de l'humanité, et contempler ses édifices seigneuriaux comme l'hôtel de ville, le palais de Camposagrado, le palais du Conde de Toreno ou la belle Université sont des itinéraires de visite incontournables. Mais il convient aussi, bien entendu, de faire une halte sur son chemin pour déguster quelques-unes des spécialités de la riche gastronomie asturienne : le fromage de Cabrales, la fabada (sorte de cassoulet avec des fèves, du jambon, du boudin, du chorizo), la potée asturienne (au bœuf et aux navets) ou le délicieux cidre n'en sont que quelques exemples.




À ne pas manquer