Ce site emploie des cookies destinés à améliorer votre expérience en tant quutilisateur. Si vous continuez à naviguer, il est entendu que vous acceptez leur existence. Pour obtenir de plus amples informations, ou savoir comment changer votre configuration, consultez notre politique en matière de cookies




Emplacement

Communauté autonome:
Catalogne

Province / Île:
Tarragone

Tarragona
Type d’itinéraire:
Monumentale

L’architecture sobre et imposante des monastères

Nous découvrirons le long de cette route trois grands monastères érigés par l’ordre de Cîteaux, fondé par l’abbé français Bernard de Clairvaux : Santes Creus, Santa María de Poblet et Vallbona de les Monges (dans les provinces de Tarragone et Lérida). L'austérité prônée par cet ordre se reflète dans son architecture, dotée d'un style particulier issu d'une époque de transition entre le roman et le gothique.

Lire la suite

Il convient de savoir qu'après sa création en France au XIIe siècle, cet ordre s’est répandu dans toute l'Europe. Cette expansion coïncida avec la conquête de la « Nouvelle Catalogne » par la couronne d’Aragon au détriment des musulmans d’Al-Andalus. Les rois d’Aragon permirent aux moines cisterciens de repeupler ces nouvelles terres à travers la fondation de monastères.
Nous prendrons pour point de départ le monastère de Santes Creus (Aiguamúrcia). L’église, le cloître et la salle capitulaire (XIIIe – XIVe siècles) constituent les trois éléments principaux de la règle cistercienne et de la vie des moines, comme on peut le voir à Santes Creus. Le reste de l’édifice peut également être visité : le dortoir des moines et le réfectoire, ainsi que des bâtiments plus tardifs, comme la Porte Royale, le Palais abbatial et son petit cloître baroque (XVIIe siècle) ou encore les tombeaux des rois Pierre III et Jacques II d'Aragon.
Pour atteindre l’étape suivante, il faut traverser la comarque de l'Alt Camp jusqu'à Valls, sa capitale, digne d’être visitée. Cette ville recèle un riche patrimoine monumental dont font partie la chapelle du Roser et les différents bâtiments modernistes et noucentistes. En faisant la route à la fin du mois de janvier ou début février, il est possible d’assister à des fêtes gastronomiques réputées, les « calçotades » typiques de la zone. Valls est d’ailleurs connue comme la capitale du calçot.
Nous partirons ensuite pour la comarque voisine de la Conca de Barberà pour visiter ses deux principales localités. Montblanc, la capitale, possède l’ensemble architectural médiéval le mieux conservé de toute la Catalogne et est entouré de magnifiques remparts, avec 17 tours et quatre portes. A deux pas de là, à l’Espluga de Francolí, nous nous arrêterons pour visiter la vieille église de San Miguel et la cave coopérative, actuel musée du vin, un magnifique bâtiment moderniste et noucentiste.
C’est ici que débute la route conduisant au second monastère cistercien du parcours : Santa María de Poblet (à Vimbodí), à environ 30 kilomètres du précédent.
Ce monastère, le plus grand des trois, s'élève aux pieds des montagnes de Prades et du bois de Poblet. Il possède une église (abritant plusieurs sépulcres royaux) et un cloître primitifs (XIIe – XIVe siècles), avec les salles qui l’entourent (salle capitulaire, réfectoire, bibliothèque, dortoir, salle d’eau, cave), ainsi que plusieurs bâtiments datant de diverses époques jusqu’au XVIIIe siècle : le Palais abbatial, les chapelles Sant Jordi et Santa Caterina, le Palais royal, l’ancien cloître de Sant Esteve et la nouvelle sacristie, entre autres. De plus, sur la commune de Bimbodí, nous pourrons visiter le musée du verre.
La dernière étape de cette route nous conduit à près de 25 kilomètres, au monastère de Vallbona de les Monges (habité par des religieuses), situé au centre du village du même nom. Il convient de signaler tout particulièrement son église (surtout sa coupole - clocher et le tombeau de la reine Yolande de Hongrie, épouse de Jacques Ier d'Aragon), son cloître et sa salle capitulaire, associant des éléments romans et gothiques. Il possède également d’autres dépendances monacales (bibliothèque, scriptorium, réfectoire, cuisine), outre une hôtellerie et un musée.
Cette route touristique est l’une des plus traditionnelles de la Catalogne. Elle peut être parcourue à n'importe quelle époque de l'année. De plus, une entrée groupée pour la visite des trois monastères est disponible dans chacun d’eux.

Fermer



Parcours


À ne pas manquer


Pour de plus amples informations