Ce site emploie des cookies destinés à améliorer votre expérience en tant quutilisateur. Si vous continuez à naviguer, il est entendu que vous acceptez leur existence. Pour obtenir de plus amples informations, ou savoir comment changer votre configuration, consultez notre politique en matière de cookies



Emplacement

Communauté autonome:
Communauté de Valence

Province / Île:
Valence

Valencia-València

« Arse » pour les Ibères, « Saguntum » pour les Romains, la ville conserve de nombreux vestiges archéologiques et architecturaux, autant de témoins de son importance dans le monde antique. L’ ancienne ville de Sagunto a été déclarée bien d'intérêt culturel.

Son théâtre romain, construit au Ier siècle, est classé monument national. Conçu en tirant parti de la courbe de la montagne, il présente des conditions acoustiques exceptionnelles.Ses gradins, dessinés par deux cavea semi-circulaires creusées dans la roche, pouvaient accueillir jusqu'à six mille spectateurs. La scène mesurait quelques 54 m de long sur 6,5 m de large, l'avant de l'édifice comptant près de 90 m. Le siège du village ibérique de Arse par Hannibal émut la ville de Rome, qui en fit une ville privilégiée. Sur la colline de laquelle la ville domine la plaine de Valence, se tient une citadelle de près d'un kilomètre de long, à l'espace intérieur très ample et encerclée de remparts au tracé romain et médiéval. Le château, principalement arabe, abrite des vestiges ibères et romains. Son enceinte allongée, divisée en sept places, conserve des parties du forum, des citernes, des remparts et des murs de contention, la basilique, la curie et les tabernae de l'époque romaine. La plaza Mayor de Sagunto, place à arcades depuis laquelle se hissent le quartier juif et le château, fut le centre culturel et commercial du Sagunto médiéval. Elle maintient des fûts de colonnes d'époque romaine. L'église gothique Santa María préside cette place, qui est située non loin l'Hôtel de Ville, de façade néoclassique. La zone du quartier juif présente des rues étroites, aux maisons blanchies à la chaux et aux arcs en ogives reliant les ruelles. La calle Mayor abrite quelques palais nobiliaires à l'allure splendide. L'église Salvador, l'ermitage de la Sangre, le mur en ruines du temple de Diane qui correspondait à l'Artémision, le seul édifice respecté par le général carthaginois Hannibal lors de la prise de « Saguntum », et les vestiges du cirque (IIe-IIIe siècles ap. J.-C.) tout comme ceux du pont enjambant le fleuve,  sont autant d'éléments révélateurs de l'histoire de la ville. Non loin du village, le port de Sagunto occupe 13 km. de côte, comprenant des plages de sable parsemées de dunes, qui accueillent les touristes à la recherche de soleil et de plage.




À ne pas manquer



Carte/Emplacement