Ce site emploie des cookies destinés à améliorer votre expérience en tant quutilisateur. Si vous continuez à naviguer, il est entendu que vous acceptez leur existence. Pour obtenir de plus amples informations, ou savoir comment changer votre configuration, consultez notre politique en matière de cookies



Edificio de la Diputación de Palencia

Emplacement

Communauté autonome:
Castille-León

Province / Île:
Palencia

Palencia

Le cours du Carrión sillonne la vaste plaine de la région de Tierra de Campos jusqu'à Palencia. Cette ville possède un riche patrimoine historique. Elle est idéalement située pour partir ensuite sur la plus importante route de l'art roman en Espagne.

Lire la suite

Appelée Pallantia au temps des Romains, Palencia a connu une histoire jalonnée d'événements importants. Située à la croisée des chemins, important centre de manufacture du textile à une certaine époque, il est certain que Palencia a vécu son moment de plus grande splendeur au Moyen Âge. Sous le règne dAlphonse VIII, la ville devint un lieu de résidence royale et, en 1208, accueillit la première université espagnole. Du haut de ses 20 mètres de hauteur et assise sur une colline, l'imposante sculpture du Cristo del Otero domine la ville et même toute la région. La calle Mayor, la principale artère de Palencia, traverse le centre de la ville du nord au sud. Elle est bordée de jolies façades et de nombreux commerces. Sur un des côtés de cette rue importante, se déploie la plaza Mayor, une place entourée d'arcades sur laquelle se dresse la mairie, construite au XIXe siècle, et l'église de San Francisco, un édifice franciscain construit au XIIIe siècle.Les rues piétonnières aux alentours de cette place nous conduisent à « la belle inconnue », comme on surnomme ici la cathédrale (XIVe s.). L'austérité de sa façade gothique cache en vérité une grande richesse artistique à l'intérieur. Parmi ses trésors les plus précieux, figurent un retable plateresque de grande valeur (XVIe s.) et la crypte de San Antolín, où sont conservés les vestiges des temples romans et wisigoths qui étaient construits à ce même endroit quelques siècles auparavant. Enfin, il vous sera loisible de visiter le musée de la cathédrale, établi à l'intérieur du cloître. Il contient des tableaux de peintres tels que Le Greco et Zurbarán.Jouxtant la cathédrale, nous trouvons le palais épiscopal, siège du musée diocésain, dont les fonds comprennent des pièces d'art sacré provenant de plusieurs lieux de culte de Palencia. Pour compléter la visite culturelle de Palencia, vous pouvez visiter également le musée archéologique, le musée Victorio Macho ou la fondation Díaz-Caneja, cette dernière étant consacrée à l'art contemporain.L'église de San Miguel est une autre construction phare de Palencia. Sa tour percée du XIIIe siècle se dresse au-dessus de cette construction d'origine romane terminée en style ogival.La rive du Carrión est devenue une zone de détente importante à Palencia, avec de grandes espaces verts comme celui du Sotillo de los Canónigos.La gastronomie et les environsDe Palencia, il est aisé ensuite de prendre la célèbre route de l'art roman de la région de Palencia, un itinéraire qui nous permet de connaître le riche patrimoine médiéval qui s'est développé en général autour du Chemin de Saint Jacques de Compostelle. Plus d'une cinquantaine de constructions sont encore conservées. Mentionnons en premier lieu le monastère de Santa María, à Aguilar de Campoo. À Carrión de los Condes, nous pouvons visiter de jolis édifices, comme le couvent de Santa Clara (XIIIe s.) et les églises de Santa María del Camino et de Santiago. Parmi les 'autres constructions romanes qui jalonnent cette route : l'église de San Martín (à Frómista), l'ermitage de San Pelayo (à Perazancas), l'église de Santa Eufemia (à Olmos de Ojeda) et le monastère de Santa María de Mave.Le parador de Cervera de Pisuerga, situé dans les environs des Picos de Europa, est une étape agréable sur cette route. La tradition culinaire de la province Palencia se base sur d'excellentes matières premières produites sur ses terres. Les spécialités traditionnelles comprennent le lechazo asado (agneau de lait rôti) et le pichón estofado (pigeonneau à l'étouffée). Les légumes cultivés sur les plaines fertiles sont les ingrédients de base des savoureuses jardinières. parmi les autres spécialités : les produits dérivés du porc, les haricots de Saldaña et le fromage de brebis. Enfin, au dessert, il y a les fameuses galettes d'Aguilar de Campoo, les dulces de Osorno et la leche frita (pâte à base de lait, œufs, farine et sucre). Le tout sera accompagné d'un excellent vin d'appellation d'origine contrôlée Cigales.

Fermer




À ne pas manquer



Carte/Emplacement